mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Kevin, citoyen « en ligne »

Kevin est formateur en informatique à la FUNOC, un centre de formation pour adultes à Charleroi. Il anime l’espace Digifun. Digifun permet à des personnes de mieux connaitre et de mieux pratiquer l’informatique. Kevin répond aux besoins de ces personnes, il les avertit aussi des dangers d’internet et des nouvelles technologies. Kevin est un passionné du numérique, mais il n’oublie pas de défendre ce qu’il appelle « la citoyenneté en ligne ». Suite à nos articles sur le numérique, Kevin nous fait part de ses réflexions...

Je souhaite partager mes inquiétudes concernant les textes et les images produits par l’intelligence artificielle. Les technologies numériques et les intelligences artificielles sont fascinantes par ce qu’elles peuvent faire. Elles peuvent parfois être une grave menace à cause d’informations auxquelles nous avons accès. Imaginez un monde où les frontières entre réalité et fiction sont floues. Un monde où n’importe qui peut être trompé par des vidéos qui ont l’air authentiques… Ce monde, c’est le nôtre ! Cela s’appelle le deepfake. Le deepfake, c’est une façon de manipuler des médias. Cela se fait grâce à des vidéos ou des photos. Cela se fait grâce à l’intelligence artificielle.

Fausses paroles, fausses images

L’intelligence artificielle permet de créer de fausses paroles et de fausses images de personnes. On voit et on entend des personnes. Pourtant, ces personnes n’ont jamais fait ce que l’on voit. Et elles n’ont jamais prononcé les paroles que l’on entend. Les conséquences de ces manipulations sont effrayantes. De fausses vidéos de personnalités politiques ou de célébrités peuvent être utilisées pour semer la confusion, pour influencer des élections. Peut-être même qu’un jour, de fausses vidéos avec de faux discours de chefs d’État pourraient provoquer un conflit. Ce n’était déjà pas simple de bien s’informer dans notre société. Avec l’intelligence artificielle, c’est encore plus compliqué.

Informons-nous

Les deepfakes peuvent aussi influencer la vie de la population. De fausses vidéos et de fausses photos peuvent détruire la réputation de personnes innocentes. Les fraudeurs et les criminels peuvent utiliser les deepfakes pour faire du chantage et commettre d’autres délits. Les dérives possibles sont nombreuses. Il est très important de prendre conscience de ces menaces qui peuvent nuire à n’importe qui. Nous, citoyens et citoyennes, nous devons exiger des réglementations strictes pour encadrer ces technologies. En attendant, informons-nous et informons les autres sur ces technologies qui ne sont encore qu’au début de leurs applications

Soyons des citoyens

Cela ne fait qu’une dizaine d’années que les intelligences artificielles se sont répandues dans diverses applications comme la reconnaissance vocale, la traduction automatique et bien d’autres… Nous ne sommes qu’au début de leur développement et elles soulèvent déjà des problèmes éthiques. Il est temps que chacun de nous se mobilise pour sensibiliser à ces dangers, pour exiger des régulations et pour promouvoir l’éducation numérique. En faisant cela, nous pouvons espérer que ces avancées technologiques soient utiles et n’influencent pas nos opinions avec de fausses informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
cibleextremedroite
La Cible cible l'extrême droite
image-1-4
La FWB nous donne quelques clés
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre