lundi 17 juin 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

L’immigration et les migrants

« Mal nommer les choses, jugeait l’écrivain Albert Camus, c’est ajouter au malheur du monde. Ne pas nommer les choses, c’est nier notre humanité. » L’Essentiel se retrouve dans cette phrase du journaliste Eric Fottorino et particulièrement sur le vaste sujet des migrations. En choisissant de réunir en un même chapitre L’Immigration et les migrants, L’Essentiel fait sien l’universel. Il prend ici le risque de « tout mélanger » alors que les pages du journal en ligne montrent clairement les différences de situation des migrants. Des différences parfois subtiles, mais qui ne sont pas inutiles : immigrés, sans-papiers, exilé, réfugié, demandeur d’asile, migrants. Quels mots sont utilisés et pour qui ? Ces personnes ne sont pas toutes logées à la même enseigne et parfois injustement. Elles ont toutes en commun un exil plus ou moins bien vécu et le sentiment d’être étrange dans le regard des habitants du pays d’accueil. Les mots « étrange » et « étranger » ont d’ailleurs une racine commune.

L’IMMIGRATION

L’Essentiel a un rapport particulier à l’immigration en général, et à l’immigration italienne en particulier, puisque sa rédac chef est un produit de la troisième génération. L’Essentiel s’est toujours attaché à rappeler l’histoire de l’immigration. Une immigration qui a fait la richesse économique et la richesse culturelle de la Belgique. L’Essentiel s’est ainsi intéressé aux différentes vagues de migration en Wallonie. Et ceux qui sont d’abord venus en Wallonie pour travailler, ce sont les Flamands!

HISTOIRE DES MIGRATIONS

Après les Flamands, il y a eu les Italiens, les Turcs, les immigrés du Maghreb, des pays de l’Est et bien d’autres. Il n’a pas fallu chercher bien loin les photos qui illustrent en 1990, un article qui présente l’ouvrage d’Anne Morelli consacré à l’histoire des migrations en Belgique. Cet article est intitulé Mougneus d’tubes, mougneus d’canadas.

Mougneus d’tubes, mougneus d’canadas

« Mougneus de tubes « mangeurs de tubes », c’était ainsi que les Belges désignaient les Italiens parce qu’ils mangeaient des pâtes et que ce n’était pas courant en Belgique à l’époque. Et les Italiens rétorquaient : « mougneus d’canada, mangeurs de pommes de terre », parce que les Belges mangent beaucoup de frites, ce qui n’était pas courant en Italie…

L’ACCORD BELGIQUE – ITALIE

En 2015, on commémorait le 75e anniversaire de l’accord que la Belgique et l’Italie signaient le 20 juin 1946 pour faire venir travailler 50 000 Italiens dans les mines belges. A cette occasion, L’Essentiel a publié un article écrit par Jean-Louis Delaet, historien et directeur du musée du Bois du Cazier et Christelle Dethy, chargée de projet au musée. Un article très pédagogique sur l’histoire de l’immigration en Belgique.

LES RÉFUGIÉS

L’Essentiel s’intéresse à ces migrations organisées, mais il consacre aussi pas mal d’articles aux réfugiés qui n’hésitent pas à prendre tous les risques pour fuir les situations dramatiques de leur pays. Les articles s’intéressent au « triste état » de ces pays, afin de mieux faire comprendre la situation des réfugiés et les raisons de leur départ. Pour faire comprendre pourquoi ces personnes «fuient à tout prix».

L’EXIL

Plusieurs articles de L’Essentiel sont aussi consacrés à la réalité de l’exil et s’intéressent à la manière dont les réfugiés vivent cette situation. Ainsi, L’Essentiel s’est fait l’écho du documentaire Human Flow de l’artiste chinois Ai Wei Wei.

L’ACCUEIL

Les réfugiés ne sont pas toujours accueillis de façon digne, même dans nos pays démocratiques. Dans cette interview d’un travailleur social qui aide les réfugiés ET les SDF, L’Essentiel démonte l’idée fausse, mais répandue qui voudrait opposer les exclus d’ici aux exclus d’ailleurs

ACCOMPAGNER

Comme il faut voir aussi ce qui se fait, L’Essentiel se fait l’écho d’actions d’associations qui accompagnent les migrants dans leur parcours d’intégration et qui sensibilisent la population aux réalités des migrations.

AIDER LES MIGRANTS

L’Essentiel rencontre aussi régulièrement des personnes qui mènent seules ou en groupe des initiatives individuelles, ou encore qui mènent des actions, des manifestations, des campagnes d’information du public.

DÉFENDRE LES SANS-PAPIERS

L’Essentiel a consacré plusieurs articles à La situation des sans-papiers et à leur régularisation.

LES SANS-PAPIERS

A côté des réfugiés qui obtiennent leur demande d’asile, il y a aussi tous ceux qui vivent sans papiers. Les sans-papiers, les clandestins sont ainsi à la merci de propriétaires ou de patrons sans scrupules. L’Essentiel a consacré plusieurs articles à leur situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-1-15
L'intelligence artificielle vous fait peur?
lesnageuses
Syriennes, nageuses et sauveteuses
10524_ca_object_representations_media_3653_medium
Congés scolaires, histoire d’économie et de religion
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre