mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Ruban blanc et chaussures rouge sang

Le 25 novembre, c’est la journée internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes. Ces violences peuvent aller jusqu’à la mort. Mais elles peuvent être moins visibles : insultes, humiliations… Ce sont des violences plus « ordinaires » qui détruisent pourtant aussi. Et cela se passe souvent dans le couple ou dans la famille. Des associations aident les femmes victimes de ces violences. en voici quelques-unes.

En Belgique, entre 2017 et 2022, 175 femmes sont mortes sous les coups d’un homme de leur entourage. En moyenne par an, ce sont donc 35 femmes qui meurent juste parce qu’elles sont des femmes. D’après les chiffres de la justice, plus de 1/4 des coups et blessures faites aux femmes se font au sein du couple. Chaque jour, les juges ouvrent plus de 120 dossiers d’enquête pour violence conjugale… Et les actes de violences conjugales ne sont pas tous dénoncés, loin de là !

Mais les violences faites aux femmes peuvent aussi prendre des formes plus cachées. Les violences peuvent être verbales, psychologiques, financières. Il peut y avoir des insultes quotidiennes, des humiliations. Il y a aussi la relation de dépendance comme quand la femme « travaille » à la maison et n’a pas d’emploi donc pas de revenus. Tout cela sont des violences « ordinaires » qui détruisent pourtant à petit feu… Depuis quelques années, on parle de plus en plus de ces violences. Depuis quelques années, des associations aident les femmes qui en sont victimes.

Stopféminicide

En Belgique, un blog répertorie et présente les femmes tuées parce qu’elles sont femmes, c’est Stopféminicide. Depuis le début de l’année 2023, 24 femmes sont mortes sous les coups d’un conjoint ou d’un membre de la famille. Sur ce blog, on voit le visage de ces femmes, leur âge, leur adresse. On n’est plus seulement dans les chiffres, dans les statistiques froides. On connait mieux ces féminicides, on rappelle aussi aux pouvoirs publics qu’il y a encore beaucoup de choses à faire pour protéger les femmes. Même si les pouvoirs publics agissent déjà.

Ecoute Violences Conjugales

En Belgique francophone, depuis 2008, il y a un numéro gratuit pour écouter et aider les femmes victimes de violences conjugales, le 0800 300 30. C’est le numéro de « Ecoute Violences Conjugales ». Sur le site Ecoute violences conjugales, on peut trouver des liens, des infos vers des services d’aide aux femmes. Parler des violences, c’est souvent le premier pas qui aide les femmes à sortir de leur isolement.

App-Elles

Une application « App-Elles », aide les femmes agressées en proposant plusieurs services directement à partir de leur smartphone. Avec cette application, la femmes peut appeler les secours, être géolocalisée par des personnes de confiance, déclencher une alerte, enregistrer les faits s’il y a enquête de la justice.

Ruban blanc et chaussures rouges

A Charleroi, l’ASBL Maison Plurielle coordonne la « Plateforme Ruban Blanc ». Cette plateforme rassemble des associations qui luttent contre toutes les formes de violences faites aux femmes. La Plateforme lance une campagne d’actions symboliques du 25 novembre au 6 décembre. Il y a des actions dans la rue, des débats, une pièce de théâtre…
Lors des actions de cette semaine, on rappelle les noms et les lieux de vie de ces femmes. En 2022, 175 paires de chaussures rouges ont été exposées pour représenter les 175 féminicides de l’année. Des plaques de rues éphémères rappellent aussi la vie de ces femmes assassinées par un proche. Des témoignages de violences sont placardés dans les rues de Charleroi.

25 novembre, des chaussures rouges sont le symbole de femmes mortes sous les coups de leur conjoint.

Cette année, les actions de sensibilisation mettent l’accent sur les violences sexuelles et la culture du viol. Deux expositions ont déjà débuté au début du mois de novembre et se poursuivront jusqu’au 6 décembre.

Pour en savoir plus: le programme complet des actions sur le site Ruban Blanc.

A Charleroi aussi:

« Poésie masculine »

Le service Egalité de la ville de Charleroi propose  « Poésie masculine », une exposition immersive. Elle propose de se mettre 5 minutes à la place d’une femme.

Où ? Au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, Place du Manège, 1 – Charleroi 6000

Quand ? du 6 novembre au 1er décembre 2023

Pour en savoir plus : Palais des Beaux-Arts.

Que portais-tu ce jour-là ?

Cette exposition est réalisée par Amnesty International. Elle montre ce que les femmes portaient le jour de leur agression, pour déconstruire l’idée « qu’elles l’ont provoqué », parce qu’elles étaient habillées de telle ou telle façon. Cliquez ici pour voir le reportage de Télésambre sur cette exposition.

Où ? Maison de Hainaut, Quai Arthur Rimbaud, 20 – Charleroi 6000

Quand ? Du 10 novembre au 6 décembre 2023

Pour en savoir plus : Maison du Hainaut

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
cibleextremedroite
La Cible cible l'extrême droite
image-1-4
La FWB nous donne quelques clés
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre