Au boulot à vélo ?


 Articles
Le 1er juin 2006 | |  2 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir


Photo : Pro Velo

Le carburant est trop cher ! On se ruine pour se déplacer.
Depuis quelque temps, on repense à sortir les vélos, pour les
trajets courts. Surtout en ville. Ce moyen de transport respecte l’être
humain et l’environnement. Il ne coûte pas cher. Il est à lui
seul une solution de « mobilité durable ».

A vélo, on dépasse les autos. On évite les embouteillages.
On ne cherche jamais de places de parking. On garde la forme. On prend l’air
et on gagne du temps. A Bruxelles, 65% des trajets représentent moins
de 5 km, un bon quart d’heure en vélo ! Combien de temps
en voiture ? Les embouteillages coûtent cher aux entreprises. En
2002, on estimait cette perte à 114 millions d’euros rien que
sur les autoroutes !
Bruxelles est complètement bloquée par les autos. Suite à cela,
depuis 2005, la loi oblige les entreprises bruxelloises de plus de 200 personnes à réaliser
un plan de déplacement. Elles ont pris des mesures pour encourager leurs
travailleurs à utiliser le vélo. Ainsi, le « vélo-service » permet
aux travailleurs de réaliser certains de leurs déplacements à vélo.
En 2005, la Commission Européenne a prêté 15 000 fois des
vélos à son personnel à Bruxelles. A Lyon, depuis un an,
on peut louer des vélos à différents endroits de la ville
pour un petit prix. L’avantage est surtout que l’on peut louer
un vélo à un endroit et le laisser à un autre, quelques
kilomètres plus loin, pour prendre le métro, par exemple. L’expérience
sera lancée à Bruxelles dès septembre de cette année.

Des conseils pour circuler

En 1992, plusieurs cyclistes ont créé l’asbl ASBL Association sans but lucratif, qui ne fait pas de bénéfices Pro Vélo
pour encourager l’usage du vélo. Elle propose, en Wallonie et à Bruxelles,
des tours guidés, des cours de vélo-école, des formations,… Elle
conseille les autorités pour l’aménagement des pistes cyclables.
Elle aide les entreprises privées et publiques en proposant des conseils,
des mesures et un programme de formation adapté comprenant des exercices
pratiques… dans la circulation, bien sûr. Jean-Luc Legrand est
formateur chez Pro Vélo Bruxelles. « Les personnes qui
n’osent pas rouler en ville (re)prennent vite le plaisir d’utiliser
le vélo pour venir au boulot. Je leur donne les petits trucs importants
pour bien prendre leur place dans la circulation, donner des messages clairs
aux autres usagers, pratiquer une conduite défensive,… Etre le
plus visible et prévisible possible, donc ! Et puis, pour circuler
dans notre capitale, ce qui est important, c’est l’itinéraire
choisi. Nous avons réalisé des cartes. Elles font gagner un temps
fou ! Dès que les bonnes attitudes sont prises et avec un peu d’habitude,
ce n’est finalement pas tellement dangereux. En fin de compte, c’est
le premier « coup de pédale » qui coûte !
 »

Un brevet du cycliste

Damien Dupriez, coordinateur à Pro Vélo Namur, a, notamment,
participé à la création du « brevet du
cycliste ». Les formateurs de ProVelo ont fait, avec d’autres
associations, un programme de cours de conduite pour les écoles primaires Primaires processus qui consiste à désigner le candidat d’un parti à une élection .
Enfants et enseignants sont formés à la conduite d’un vélo
dans la circulation. La Région Wallonne soutient ce projet en couvrant
pratiquement tous les frais. A la fin des cours, on évalue ce que l’enfant
a appris : connaissance technique et maîtrise du vélo, connaissance
du code de la route. La capacité à rouler seul dans la circulation
est la dernière épreuve du brevet. « Le vélo
peut alors être un moyen de transport quotidien en toute autonomie et
dans des conditions de sécurité maximales. »

Catherine
Tellier

 

Adresses utiles

Maison des cyclistes de Bruxelles
Siège central
rue de Londres, 15, 1050 Bruxelles
Tél. : 02/502 73 55
Fax : 02/502 86 41

info@provelo.be
www.provelo.be
www.brevetducycliste.be


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • DenisB

    Le 13 août 2014 à 11:56

    Depuis que les prix du carburant se sont envolés, je n’hésite plus une seule seconde quand je dois sortir : pour tous mes petits trajets je privilégie le vélo (où à la rigueur les transports en commun). J’ai tout simplement changé mes habitudes. La voiture reste bien souvent au garage maintenant.. Et mon portefeuille ne s’en plaint pas !
    A vélo, on est plus libre, on évite les bouchons, on peut prendre des raccourcis, on respecte l’environnement. C’est LA solution. Depuis peu, je me suis converti au vélo électrique. Je m’en suis procuré un sur e-velo.heritage-import.fr/ et je ne regrette absolument pas mon choix. C’est très pratique, l’assistance de la batterie prends le relais quand je sens que je peine. Certains de mes collègues s’y sont mis aussi.
    Il m’arrive de me déplacer régulièrement dans des pays comme la belgique, la hollande et autres pour mon travail. je suis toujours stupéfaits du monde qui roule en vélo, alors que chez nous en france, ce n’est vraiment pas un moyen de locomotion mis en avant. Mais ça change, ça change.. Les mentalités évoluent.

    Répondre à ce message

  • mathy

    Le 8 novembre 2007 à 17:43

    A quand le brevet pour faire du tricycle ! ridicule, apprendre le code de la route et la sécurité et à rouler suffit amplement, passer un brevet n’ajoute rien sinon un stress supplémentaire pour l’enfant, ce qui nuit à ’attention qu’il doit porter à la circulation ! sans compter la déception de ceux qui ratent ce brevet (il y en a) !
    Entendu en ville (Gembloux) : un moniteur de provélo à une petite fille qui voulait traverser devant un camion : "Passe, tu as priorité"
    Sans commentaires !

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de