Bientôt la parité. A quand l’égalité ?


 Articles
Le 3 décembre 2007 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le 30 novembre, c’était la journée mondiale contre le sida. Cette maladie touche toutes les classes sociales, les hommes et les femmes. Les femmes sont particulièrement fragiles face au sida. Surtout à cause des inégalités dont elles sont victimes dans nos sociétés. Le mouvement français Act Up a voulu signaler cette inégalité homme/femme dans la maladie. La campagne Act Up a un titre choc : Sida : bientôt la parité. A quand l’égalité ?

Inégales devant la protection

Face au risque d’infection du sida, le corps de la femme est plus fragile. Lors d’un rapport sexuel, la femme a de 2 à 5 fois plus de risques d’être contaminée qu’un homme. Le sperme contient en effet plus de virus que les sécrétions vaginales. Et la muqueuse génitale est plus grande chez les femmes que chez les hommes. Le risque de contamination est donc plus important. Pour se protéger, il y a le préservatif. On connaît évidemment la « capote », le « condom », pour les hommes. Mais on sait moins qu’il existe un équivalent pour les femmes.

Et on se méfie encore d’une femme qui propose une « capote » à son partenaire sexuel. Cette méfiance fait encore courir un risque supplémentaire à la femme. A long terme, il faut travailler au changement des mentalités. A court terme, il faut parler plus des préservatifs féminins, en distribuer gratuitement, les rendre accessibles aux femmes. Car ils sont généralement plus chers que le préservatif masculin.

Inégales devant le traitement

Selon les associations de lutte contre le sida, il n’y a pas assez d’études et de recherches sur les effets du traitement anti-sida chez les femmes. Or, les femmes représentent près de la moitié des malades. Dans certains pays d’Afrique, elles sont même majoritaires. Et le corps de la femme est différent de celui de l’homme. Les organes sont en moyenne plus petits. Les effets indésirables d’un traitement ne sont pas les mêmes pour une femme que pour un homme. Il faut donc que les recherches prennent en compte ces différences.

Inégales, tout simplement

Au-delà de ces inégalités dans la prévention et le traitement du sida, les femmes sont victimes d’inégalités économiques et sociales qui les rendent plus fragiles face à la maladie. Le sida touche toutes les classes sociales. Mais comment s’informer, se protéger, se soigner quand on a déjà des difficultés pour se loger, se nourrir correctement ? Et on sait que les femmes qui vivent seules sont particulièrement touchées par la pauvreté.

Pour une information plus complète, lire http://www.actupparis.org/article3204.html


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Le gouvernement Macron
Le gouvernement Macron
Le 19 mai 2017
On connaît maintenant la composition du gouvernement Macron : 11 hommes et 11 femmes. La moitié...
Fidel Castro, mort d’un symbole
Fidel Castro, mort d’un symbole
Le 28 novembre 2016
Fidel Castro vient de mourir à l’âge de 90 ans. Fidel Castro a dirigé Cuba de 1959 à 2006. Il a...
La langue française est en fête
La langue française est en fête
Le 23 mars 2017
Du 18 au 26 mars, la langue française est en fête  ! A cette occasion, il y a beaucoup d’activités...
Visages, villages et beau langage
Visages, villages et beau langage
Le 13 juillet 2017
Une vieille cinéaste punk qui perd la vue et un jeune photographe aux lunettes noires vont à la...

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de