De l’électricité dans l’air


 Articles
Le 13 novembre 2006 | |  5 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vous n’aviez pas le choix. Vous l’avez. Vous pouvez choisir votre fournisseur de gaz et d’électricité. Pour payer moins cher votre énergie. Ou encore pour favoriser l’énergie renouvelable, ce que l’on appelle aujourd’hui « l’électricité verte ».


Photo : J.L Flémal

Que se passe-t-il jusqu’à présent ? Le marché du gaz et de l’électricité est un monopole. En Belgique, ce sont des intercommunales qui nous livrent électricité et gaz. Ces intercommunales sont publiques ou mixtes, avec une participation de sociétés privées. Les producteurs de l’électricité et du gaz étaient, eux, surtout privés. Ce ne sont pas des petites sociétés. Electrabel et Distrigaz, par exemple, sont des filiales de l’énorme multinationale Suez. Ce ne sont pas des pauvres. Electrabel a fait 1,5 milliard d’euros de bénéfices en 2005. Et Distrigaz, 200 millions d’euros, la même année.

A partir du 1er janvier 2007, c’est fini le monopole. Enfin presque. Ce sont toujours les intercommunales qui s’occuperont du transport et de la distribution. Mais on pourra choisir un fournisseur qui va nous vendre directement l’électricité qu’il a produit lui-même ou qu’il a acheté à d’autres producteurs. Souvenez-vous de la libéralisation des communications téléphoniques. Proximus, Orange ou Mobistar ? Belgacom ou Télé2 ? C’est la même chose pour l’électricité et le gaz. Comment s’y retrouver ?

Au courant

Le mieux est de choisir votre fournisseur. Mais ne le faites pas sur un coup de tête. Il faut être attentif attentif qui veille, qui protège à plusieurs choses. Quelle durée de contrat ? Certains fournisseurs proposent des prix avantageux mais ils peuvent vous lier pour une période de 2 ans. Si, entretemps, un autre fournisseur fait une « belle promotion » sur ses kilowatts, vous ne pourrez pas en profiter.

Un prix fixe ou un prix variable ? Si c’est un prix fixe, le prix du kilowatt ne change pas pendant la durée de votre contrat. C’est intéressant si le prix du kilowatt augmente. Vous ne payerez pas plus cher. Par contre si le prix baisse, vous n’en profiterez pas. Si vous signez un contrat à prix variable du kilowatt, c’est le contraire. Le mieux pour vous est que le prix n’augmente pas et ce serait même super qu’il baisse. Quels sont vos droits ? Il est important de vérifier vos droits de consommateur face à votre nouveau fournisseur. Par exemple, si vous contestez votre facture, si vous êtes en retard de paiement,... Une offre apparaît parfois intéressante à la signature du contrat. Quand la facture arrive, on a parfois de mauvaises surprises.

En Wallonie, 5 fournisseurs proposent leur énergie pour 2007 : le géant Electrabel bien sûr, mais aussi Essent, Lampiris, Luminus et Nuon. Depuis juillet 2006, il y avait déjà City Power qui proposait aux ménages wallons de l’électricité en partie « verte ». C’est-à-dire qui vient de l’énergie renouvelable (éolienne, par exemple). En région bruxelloise, il n’y a que deux concurrents : Electrabel et Lampiris. Les autres sociétés ont renoncé au marché de la région. Elles trouvaient que les règles étaient trop strictes. En effet, à Bruxelles, les contrats de fourniture d’énergie sont de minimum 3 ans. Et la Région a imposé aux sociétés que, durant toute la durée du contrat, les mauvais payeurs puissent quand même avoir leurs 6 ampères minimum de courant. Cela n’a pas plu à certaines sociétés. Elles se sont retirées du marché. Il faut dire que les 460 000 foyers bruxellois ne représentent pas, contre les apparences un marché important.

Privé ou public

En fait, en Belgique, 90% du marché est déjà ouvert à la concurrence. Les entreprises, grosses consommatrices d’électricité, pouvaient déjà choisir leur fournisseur. Les ménages flamands, aussi, depuis 2003. Les particuliers bruxellois et wallons ne représentent que 10% du marché. Les ménages wallons, ayant choisi l’électricité « verte », pouvaient déjà le faire depuis le 1er juillet 2006. L’exemple bruxellois montre bien la différence entre le service public qui défend un minimum d’intérêt général et l’entreprise purement privée qui veut seulement faire des bénéfices. Pourtant, c’est à la mode d’ouvrir au marché tous les secteurs économiques. C’est d’ailleurs une loi européenne qui impose à tous les Etats membres la libéralisation du marché électrique et gazier. Hier, le téléphone. Aujourd’hui, le gaz et l’électricité. Demain, la poste. L’idée est de développer les marchés, la croissance et l’innovation. Soit. Mais récemment, plusieurs pays européens se sont retrouvés sans électricité. Cela montre qu’il y a un risque de laisser tout pouvoir aux entreprises privées. Cela nous laisse parfois, nous, consommateurs, bien démunis.

Thierry Verhoeven

Pour choisir votre fournisseur de gaz ou d’électricité, plusieurs scénarios.
Vous ne signez aucun contrat. Votre intercommunale choisit simplement, pour vous, le nouveau fournisseur d’électricité ou de gaz. Plus tard, si vous changez d’avis, vous pourrez changer de fournisseur après un délai de préavis d’1 mois. Si vous ne choisissez pas, vous risquez de payer un peu plus cher votre énergie
Vous signez un contrat avec une société d’électricité ou de gaz.
- avant le 30 novembre : le contrat sera appliqué le 1er janvier 2007.
- au mois de décembre 2006 : il sera appliqué le 1er mars 2007.
Attention, choisir un fournisseur ne veut pas dire payer moins cher votre énergie. Avant de signer un contrat, vous devez vérifier, par exemple :
- le prix du kilowatt : s’il est fixe ou s’il peut changer pendant la durée du contrat
- la durée du contrat
- vos droits en cas de problème avec le fournisseur
Si vous signez un contrat, il vaut mieux qu’il ne soit pas de trop longue durée. Il peut y avoir à l’avenir des prix plus intéressants.
Avant de vous engager, le mieux est de vous renseigner aux services de la Région wallonne ou de la Région bruxelloise.
Mesures sociales...
Pour celles et ceux qui ne peuvent payer leur facture. Il existe des mesures dites « sociales » :
- un tarif social (pour les personnes dites « protégées »)
- un compteur à budget pour l’électricité (avec carte prépayée)
- un minimum de watts
- le gaz ne peut être coupé entre le 15 novembre et le 15 mars.

Adressez-vous au CPAS CPAS Centre public d’action sociale de votre commune.

 

Région wallonne
Tél. 078/ 15 00 06.
http://energie.wallonie.be/
Un simulateur permet de comparer les prix des fournisseurs
Il y a aussi des guichets énergie dans 12 villes wallonnes.

Région bruxelloise
Tél. : 0800 97 198
Internet : www.brugel.be

 

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • jeway

    Le 20 mars 2008 à 21:57

    Salut,

    Je suis à la recherches de personne ayant un compteur à budget.
    Je cherhces à obtenir des renseignements sur les motifs de placements de ce type de compteur.
    Laissez votre adresse mail svp.
    Merci

    Répondre à ce message

  • nathalie

    Le 14 mars 2008 à 15:04

    j’ai signé un contrat le 20 juillet 2007 chez essent, je n’ai toujours pas de nouvelle de leur part sauf un courrier reprenant mon contrat et leur tarif en me disant que j’était client chez eux. Ce courrier date du mois de novembre 2007 et depuis plus de signe de vie.J’ai télèphoné et là pas de personne compétente sachant répondre, je pouvais arrêter si j’en avait envie. J’ai mis un terme a mon contrat par recommandé il y a 15 jours.

    On verra bien.

    Répondre à ce message

  • Aidans Odette

    Le 17 janvier 2007 à 11:32

    Bonjour,
    Electrabel, un géant peu soucieux des clients potentiels.
    Dans le courant novembre (le 20), j’ai choisi cette société comme fournisseur d’électricité, les divers comparatifs et calculs la désignant comme la plus favorable au niveau des prix. Par le biais de leur site internet, je me suis inscrite vers le 20 novembre et j’ai bien reçu une confirmation par courriel "signé" par un Sales Manager qui me confirmait l’arrivée prochaine du contrat officiel par courrier postal. Après 15 jours d’attente vaine, j’ai contacté cette société au 078/.... et après une période d’attente propre à ce type de n°, une préposée m’a signalé que probablement suite à un bogue informatique survenu malencontreusement et approximativement à la date de mon courriel d’affiliation, je n’étais pas reprise dans les fichiers clients mais que je pouvais le devenir dès à présent mais pour une fourniture en mars 2007. J’ai demandé à réfléchir. Depuis lors, j’ai envoyé des mails, des fax pour demander à ce que le courriel de confirmation du 22/11 soit honoré. A ce jour, Electrabel n’a pas daigné me donner une réponse positive comme négative, ni même un simple accusé de réception en gage de savoir vivre, si bien qu’à l’heure présente , c’est un fournisseur par défaut qui remplit la mission lui dévolue par mon ancienne intercommunale.
    Electrabel, c’est en somme le Manitoba.

    Répondre à ce message

  • domenico

    Le 8 janvier 2007 à 20:22

    Mensonge de la part de la région.
    Un contrat signé avant le 30 novembre avec une société ne signifira pas que vous serez servis par cette société au mois de janvier (exemple ESSENT).
    Quand je téléphone à la région,on me répond qu’elle ne peut rien faire !!! Comme toujours, c’est le consomateur qui paye.

    Répondre à ce message

  • Lucas

    Le 20 novembre 2006 à 22:08

    Les électriciens vont encore s’en mettre plein les poches.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


En Belgique, les femmes subissent plus de violences que les hommes

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de