Ecole et religion


 Articles
Le 17 septembre 2007 | |  3 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Quelle doit être la place de la religion à l’école ? En France, une loi interdit les signes religieux trop visibles dans les écoles. Dans les écoles françaises, il est donc interdit, par exemple, de porter le voile. La France veut ainsi séparer le religieux de l’Etat. Toutes les religions sont respectables. Mais elles n’ont pas leur place à l’école.

En Belgique, actuellement, c’est la direction de l’école qui décide d’autoriser ou d’interdire le voile dans l’établissement. Quelle doit être la place des convictions philosophiques à l’école ? Le président de l’Institut d’Humanisme Musulman, Chemsi Cheref-Khan, et la philosophe Nadia Geerts pensent que l’école doit rester un lieu laïc. En effet, de plus en plus, l’école est face à des obstacles religieux : refuser la mixité, vouloir imposer certaines règles alimentaires, contester les contenus de certains cours (biologie, éducation sexuelle, éducation physique, littérature…)

Les auteurs de la pétition pensent que « l’enfant et l’adolescent sont des consciences en cours d’élaboration qu’il importe de protéger contre toute forme d’endoctrinement ». Il est donc important que les jeunes, garçons et filles, « aient la possibilité d’expérimenter l’égalité et la mixité dans toute leur richesse émancipatrice ». Ils ont lancé, il y a quelques mois, une pétition sur Internet. Cette pétition a recueilli plus de 3 000 signatures.

Le jour de la rentrée scolaire, ils ont adressé cette pétition aux ministres compétents. Ils pensent que c’est le pouvoir politique qui doit trancher la question.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Plas, Guillaume

    Le 30 juillet 2009 à 17:52

    réponse à Claire qui écrit qu’elle fait passer 8O% de ses idées religieuses en classe, tout en cachant sa "croix". A-t-elle jamais pensé à ce symbole symbole Personne ou chose qui représente bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple chrtien qui glorifie une barbarie "un homme cloué sur une croix" ? Mais ce qui est grve c’est que "Clarie" n’est pas en classe pour y transmettre sa religionaux enfants par des subterfuges que les enfants ne dcomprennent pas. Son enseignement devrait être complètement neutre et rationnel, alors qu’elle avoue qu’elle fait passer 8O % de ses idées religieuses.Elle fait en somme du prosélytims en classe, ce qui est inadmissible. Toutes les religions sont misogynes, mais "Claire" vit sans doute dans un autre monde, et l’ignore. Je suis donc étonné que ce sont les femmes qui sont souvent le pus intégriste. Enfin ma question à claire, et j’espère qu’elle y répondra : Comment peut-elle s’imaginer qu’il y ait quelque part un "gourou" qu’on appelle "Dieu ou Allah"qui a voulu pardonner nos péchés, mais qui dans sa toute puissance était incapable de le faire sans faire mourir son fils de façon atroce. Il devait donc d’abord engendrer par miracle (le Saint-Esprit) aidant, un enfant chez une vierge palestinienne et cela DANS LE BUT d’avoir le Petit Jésus, puis il allait préméditer le crime pendant 33 ans, avant de le clouer sur une croix entre deux malfrats. Sans ce crime prémédité par le Père sur le fils, il ne pouvait pas pardonner, et sans ce crime pas de Rédempteur. Le Tout-Puissant n’avait qu’à pardonner sans ce crime prémédité par le Père sur le fils. Ce scénario fait du Dieu mythique, un criminel pervers, qui se livre à un crime le plus inimaginable qu’on ait jamais vu. Histoire à dormir debout

    Répondre à ce message

  • Claire

    Le 1er mai 2009 à 16:45

    Je suis prof. en France dans le public et j’estime contraire à la liberté d’expression de ne pouvoir porter une petite croix. Mais, je la cache sous un foulard (non islamique, je vous rassure !) quand je suis à l’intérieur de mon établissement. C’est une illusion de croire que l’enseignement est neutre, et hygiéniquement correct, tout aseptisé. Je peux vous garantir que mes idées religieuses passent, sans que je le fasse exprès, dans 80 % des propos que je tiens. Votre rêve de neutralité est une vaste chimère...Quant aux athées, eux , ils seraient neutres et lavés de tout soupçon soupçon idée négative sur quelqu’un de prosélytisme ? Permettez-moi de pouffer.

    Répondre à ce message

  • Guillaume Plas

    Le 17 mars 2009 à 17:08

    Seul un Etat laïque et donc neutre, peut garantir à tous les citoyens des droits égaux et empêcher toute discrimination discrimination discrimination entre les citoyens. Pour que l’Etat soit neutre, il faut évidemment que ses fonctionnaires fonctionnaires personnes qui travaillent pour l’Etat ne portent pas des symboles symboles Personnes ou choses qui représentent bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple. religieux, philosophiques ou politiques. Prétendre le contraire, c’est une tartufferie. Ce sont les fonctionnaires par leur neutralité extérieure, qui font que l’administration est neutre. Si chaque fonctionnaire peut porter les signes extérieurs de sa religion ou de sa politique, on crée la communautarisation des fonctionnaires en groupes religieux ou politiques. Quelle que soit la fonction du fonctionnaire dans l’administration, dès qu’il est de service, il doit montrer une neutralité totale. Il ne peut à son travail, ni faire de la politique, ni faire de la propagande par des symboles vestimentaires de militantisme religieux. Il est donc inadmissible que les fonctionnaires-femmes-musulmanes prétendent vouloir imposer leur "costume religieux" de militantisme et de communautarisme musulman dans les écoles publiques. Il est inacceptable de prétendre que c’est le règlement scolaire qui doit être adapté aux exigences religieuses, incomptable avec un enseignement neutre. En classe les enfants qui ne sont pas musulmans n’ont pas à être influencés par la propande d’une militante inslamiste. Les enfangts sont très influencés par leur institutrice, et pourrait très bien l’imiter pour lui ressembler, ce qui se produirait inévitablement. L’école publique n’est pas une mosquée. L’art. 9 de la CEDH dit qu’on peut apporter des restrictions à la liberté religieuse par une loi. En France, cela s’est fait sans problèmes majeurs. En Belgique les politiciens flamands et francophones, n’ont aucun courage et rejettent leur responsabilité sur lécole, ce qui crée des inégalités d’une école à l’autre, ce qui est contraire au principe de l’égalité de tous devant la loi. L’administration doit être neutre, et elle ne l’est que si dans la classe il n’y a aucun symbole symbole Personne ou chose qui représente bien un sentiment, une idée, qui sert d’exemple politique,religieux, ou philosophique qui privilégie une religion par rapport à une autre, et si les fonctionnaires ne portent pas des insignes manifestement religieux pour montrer à quelle communauté ils appartiennent.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Selon vous, les inégalités entre les pays du Nord et du Sud de la planète viennent surtout de :

Clôture du précédent sondage "Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de