La Région wallonne part en campagne contre le surendettement


 Articles
Le 21 octobre 2008 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

C’est la crise et la vie est chère. De nos jours, beaucoup de ménages wallons ont du mal à gérer leur budget au quotidien. Souvent, ils doivent aussi rembourser un ou plusieurs crédits. Les pouvoirs publics essaient d’informer et d’aider les personnes endettées et surendettées. Et la Région wallonne lance une nouvelle campagne : « Mon budget, une question d’équilibre. »

Tous les mois, les ménages doivent assumer de nombreuses dépenses : dépenses pour se loger, se nourrir, se chauffer, se soigner, se déplacer, communiquer par téléphone, ou par internet. Dépenses pour éduquer les enfants. Mais aussi dépenses pour les loisirs et dépenses pour … les crédits.
Les crédits à la consommation, c’est bien pratique pour acheter une maison, une voiture, une moto, une machine à laver. En Belgique, au 31 décembre 2007, 4 684 232 personnes avaient au moins un crédit. Et, au total, la centrale de la Banque nationale comptait 7 512 130 contrats.

En Belgique, 93% des personnes n’ont pas de problèmes pour rembourser leurs crédits. Mais les crédits pèsent parfois lourd dans un budget en cas de divorce, maladie, perte d’emploi. Alors, des familles ne savent plus rembourser. Elles cherchent des solutions qui n’en sont pas. Elles empruntent à nouveau. Elles demandent des avances sur salaires. Elles tombent dans le cercle vicieux du surendettement.

Des chiffres alarmants

La Région wallonne lance une nouvelle campagne contre le surendettement. Cette campagne est menée à l’initiative du Ministre de la Santé, de l’Action sociale et de l’Egalité des chances. Elle a pour titre : « Mon budget, une question d’équilibre. »

Depuis 1994, la Région wallonne mène des actions pour lutter contre ce problème. Et en 2006, l’Observatoire du Crédit et de l’Endettement avait mené une enquête. D’après cette enquête, 155 000 ménages wallons avaient des difficultés à rembourser leurs crédits. 10% des Wallons avaient un endettement qui pouvait un jour poser un problème. Mais moins de 2% des ménages étaient en procédure de médiation. Et la médiation de dettes en Région wallonne traitait 17 668 dossiers. Le revenu moyen des ménages surendettés était alors de 1 360 € par mois.

Une situation financière difficile a des conséquences dans tous les domaines de la vie : des conséquences sur la vie sociale, professionnelle, familiale, affective. Des conséquences pour le logement, les loisirs… Et comment garder une bonne estime de soi quand on n’y arrive pas alors que d’autres y parviennent ?

Un budget en équilibre

Le but principal de la campagne actuelle est d’aider tous les ménages à contrôler leurs dépenses courantes. Cette campagne donne une série de conseils à appliquer tous les jours pour y arriver. Le but de cette campagne n’est pas du tout de vous dire comment dépenser votre argent ! Mais cette campagne veut donner de vrais outils pour faire son budget...

Souvent, quand on est surendetté, on a du mal à parler de ses problèmes financiers. Et on a tendance à les cacher. Le premier réflexe est trop souvent de chercher à avoir plus d’argent pour rembourser ses dettes. Mais souvent, cela aggrave les choses. Et cela retarde les vraies solutions : modifier son train de vie, planifier ses dépenses, dégager une épargne et peut-être s’adresser à un service social, ou un Service de Médiation de Dettes (SMD). Une personne, même surendettée peut faire valoir certains droits : exiger un décompte exact de ses dettes, demander des délais, une aide juridique, contester une créance, …

Pour faire valoir ces droits, il faut s’adresser à une personne compétente pour avoir une bonne information et une aide dans les démarches juridiques.

Car, pour lutter contre le surendettement, il est très important d’agir le plus tôt possible, dès les premiers signes.

Des procédures légales permettent de se sortir du surendettement en gardant un niveau de vie qui respecte la dignité dignité Respect pour un être humain humaine. Et des médiateurs de dettes professionnels peuvent aider les personnes en difficulté.

Les outils, les solutions existent …

La campagne « Mon budget, une question d’équilibre » de la Région wallonne propose :

  • un dépliant qui comporte une grille de budget. Cette grille permet à chaque personne d’évaluer son budget.
  • une brochure destinée aux professionnels. On y trouve des données utiles pour aider les personnes qui ont des difficultés financières. On y trouve des idées pour une prévention efficace, des informations générales sur le surendettement et la médiation de dettes, une liste de contacts utiles. Cette brochure attire l’attention des professionnels sur l’importance d’être à l’écoute des personnes fragiles ou en situation de surendettement. Elle donne des outils pour les orienter vers les services qui peuvent le mieux les aider.
  • une affiche présente dans les lieux publics pour mieux faire connaître la campagne et sensibiliser le citoyen.
  • un numéro vert : 0800-1 1901. Des agents de la Région wallonne se tiennent à votre disposition pour répondre à toutes vos questions

 

Tous les documents de la campagne sont téléchargeables sur :
http://surendettement.wallonie.be

Lire aussi
Dossier pouvoir d’achat
Plusieurs articles sur le pouvoir d’achat
Un article sur le surendettement


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


En Belgique, les femmes subissent plus de violences que les hommes

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de