Le G20 a fait le point


 Articles
Le 17 novembre 2008 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Après les Etats-Unis, les pays de la zone euro et l’Allemagne, le Japon, entre en récession. La récession, c’est une baisse de la croissance économique croissance économique augmentation de la richesse économique pendant au moins 6 mois. Oui, c’est bien la crise. Pour y faire face, le G 20 s’est réuni fin de semaine dernière à Washington. Le G20, c’est le groupe des 20 pays du monde qui comptent le plus sur le plan économique.

Après leur réunion, les chefs d’Etat et de gouvernement du G 20 se sont déclarés "déterminés à renforcer leur coopération et à travailler ensemble pour restaurer la croissance mondiale et réaliser les réformes nécessaires dans les systèmes financiers du monde". Le G20 a fait une feuille de route . Il a lancé des pistes pour relancer l’économie. Par exemple : renforcer les institutions financières comme le FMI, mieux surveiller les marchés et les sociétés financières, faire intervenir les Etats pour relancer l’activité économique. Evidemment, tout cela est très technique.

Les Etats se donnent d’ailleurs 5 mois pour évaluer où ils en sont dans leur projet de réguler les marchés et de relancer l’économie.

Ce qui a été décidé au G20 est loin, par exemple, des déclarations spectaculaires de Nicolas Sarkozy, le président français. Sarkozy avait annoncé que le système financier international serait complètement changé. Ce n’est pas le cas.

On s’y attendait pour au moins 2 raisons. La première raison est l’actualité. George Bush, le président des Etats-Unis termine son mandat. Le nouveau président élu, Barack Obama, ne sera au pouvoir qu’en janvier 2009. La deuxième raison, plus fondamentale, est que la crise mondiale est grave. Les gouvernements sont surpris par les effets du système financier international sur l’économie. Et on ne peut pas changer d’un coup un système qui fonctionne depuis environ 30 ans. Il ne s’agit pas d’ailleurs de le changer mais de le corriger. La déclaration du G20 est claire là-dessus : "Nous serons guidés dans nos travaux par la conviction que les principes du marché, des économies ouvertes et des marchés financiers correctement réglementés favorisent le dynamisme, l’innovation et l’esprit d’entreprise qui sont indispensables à la croissance économique, à l’emploi et à la réduction de la pauvreté." 

Peut-être que la vraie avancée du sommet du G20 est ailleurs. En effet, les Etats-Unis ne sont plus les seuls à dicter les règles de ces rencontres. C’est l’Union européenne qui avait voulu ce sommet du G20. De plus, ce sommet associe aussi des grands pays du sud de la planète. On est donc sur la voie d’une meilleure coopération internationale où chaque Etat pourrait avoir la place qu’il mérite.

Le G 20 regroupe les pays les plus industrialisés du monde. A eux seuls, ils représentent 85% du Produit intérieur brut mondial (richesse économique créée) et les 2/3 de la population mondiale.

Qui participe au G20 ?

  • Les 7 pays les plus industrialisés de la planète : Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni.
  • La Russie.
  • L’Union européenne. A Washington, l’Espagne et les Pays-Bas, membres de l’Union européenne, étaient aussi représentés en tant qu’Etat.
  • Les principaux pays émergents (les pays où l’économie se développe beaucoup) : Afrique du Sud, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Brésil, Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Mexique, Russie et Turquie.

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de