Le gouvernement Leterme II est au travail


 Articles
Le 1er décembre 2009 | |  2 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le 25 novembre, Yves Leterme est redevenu Premier Ministre. Il a remplacé Herman Van Rompuy, devenu Président du Conseil européen. Le nouveau gouvernement Leterme II est en place. Yves Leterme est « assisté » par Jean-Luc Dehaene pour les questions institutionnelles.


Photo : Belga

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Yves Leterme est bien encadré dans sa mission de Premier Ministre. Wilfried Martens, ancien Premier Ministre a préparé le terrain pour son arrivée. Et Jean-Luc Dehaene, un autre ancien Premier Ministre assistera Yves Leterme pour régler BHV et les questions instititutionnelles.

Il faut dire que le moment est délicat pour la Belgique. Le CD&V, le parti d’Yves Leterme, dit qu’il veut donner au Premier ministre toutes les chances de réussir. Mais certains pensent qu’en fait, le CD&V ne lui fait pas trop confiance pour ces questions sensibles.

Tout petit remaniement

 Le gouvernement Leterme II ressemble très fort au gouvernement Van Rompuy. Yves Leterme devient Premier Ministre à la place d’Herman Van Rompuy. Il a donc quitté son poste de Ministre des Affaires étrangères. Steven Vanackere devient le nouveau Ministre des Affaires étrangères. Steven Vanackere était Ministre de la Fonction Publique dans le précédent gouvernement. C’est Inge Vervotte qui devient Ministre de la Fonction Publique. Elle avait démissionné de ce poste en décembre 2008, en solidarité avec Yves Leterme. (voir en encadré, la composition du gouvernement).

Le gouvernement Leterme II a prêté serment le 25 novembre. Il est au travail. Les problèmes sociaux et économiques ne manquent pas… Et les réformes institutionnelles ?

Un calendrier pour BHV

BHV et les réformes institutionnelles ? Tous les ministres veulent un accord pour le printemps 2010. Le Roi a chargé Jean –Luc Dehaene d’une mission : faire une proposition pour avancer sur ces questions. On va travailler en deux temps. Dans un premier temps, Jean-Luc Dehaene va surtout travailler seul. Mais pour régler le problème de BHV, il faut une large majorité politique. Jean-Luc Dehaene travaillera seul mais il discutera et négociera avec les présidents des partis de la majorité. Et il va surtout négocier avec les représentants que ces partis ont choisi pour les réformes institutionnelles : Philippe Moureaux pour le PS, Olivier Maingain pour le MR  /FDF, Francis Delperée pour le CDH et Guy Vanhengel pour le VLD.

Avec ces spécialistes institutionnels, Jean-Luc Dehaene va essayer de dégager des pistes d’accord. Il remettra ensuite ses conclusions à Yves Leterme et aux présidents des partis de la majorité pour mars 2010.

Dans un second temps, Jean-Luc Dehaene va passer la main aux décideurs politiques : les présidents de parti de la majorité et le chef de gouvernement. Yves Leterme, Elio Di Rupo (PS), Didier Reynders ( MR/FDF), Marianne Thyssen(CD&V), Marino Keulen (VLD) vont étudier la proposition élaborée par Dehaene. Ils vont vérifier que la proposition convient à leur parti. A ce stade, on pourra aussi négocier avec les partis de l’opposition (Ecolo, Groen et SP.A). En clair, la proposition élaborée par Dehaene doit être transformée en une loi votée par le Parlement. 

Si tout va bien, la Belgique sera donc débarrassée du problème institutionnel pour l’été. Et en juillet 2010, le gouvernement belge pourra assurer calmement la présidence de l’Union. Le gouvernement Leterme II pourra ainsi achever sa législature sans gros pépin. Les futures élections législatives sont prévues pour 2011.

Lydia Magnoni

 

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Tableau noir et vie en rose
Tableau noir et vie en rose
Le 12 septembre 2016
On dit d’une personne qu’elle est analphabète quand elle ne peut ni lire ni écrire en le comprenant...
Le temps d’apprendre à lire
Le temps d’apprendre à lire
Le 15 septembre 2017
Combien de temps faut-il à un adulte pour apprendre à lire et écrire ? C’est la question que...
Des attentats à Bruxelles, coeur de l’Europe
Des attentats à Bruxelles, coeur de l’Europe
Le 26 mars 2016
Mardi 22 mars à 8 h, des attentats terroristes ont frappé deux endroits de Bruxelles : l’aéroport...
La France divisée
La France divisée
Le 19 mai 2017
Après un processus électoral qui a duré des mois, la France a un nouveau Président : Emmanuel...

Vos commentaires

  • Hanocq

    Le 5 août 2010 à 19:19

    A la date de ce jour, le gouvernement Leterme a vécu ; les Citoyens ont voté le 13 juin dernier et nos voisins du Nord ont plébiscité la N-VA, un parti séparatiste, fascisant et d’ultra-droite. Pour que le prochain gouvernement voit le jour, les Francophones n’auront d’autre choix que d’abandonner toutes leurs exigences au profit de la N-VA qui mène la danse ! Ce parti pouvait être éjecté des négociations   : une majorité des 2/3 était possible en excluant cette formation extrémiste ! Je crains hélas que les Francophones seront les dindons de la farce...

    Répondre à ce message

  • Hanocq

    Le 27 janvier 2010 à 23:22

    Il s’agit d’un gouvernement clairement de centre-droit avec la participation du PS.Comprenne qui pourra... Cohérence et crédibilité ?

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de