Une Miss rescapée des mines antipersonnel


Le 7 avril 2008 | |  1 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

L’Angola est un des pays du monde où il y a le plus de mines antipersonnel. Avec l’Afghanistan et le Cambodge. Pendant 27 ans, il y a eu la guerre civile en Angola, pays d’Afrique. Pendant cette longue guerre civile, le Mouvement populaire de libération de l’Angola s’opposait à l’Unita (soutenu par les Etats-Unis). Pendant 27 ans, les milices des 2 camps ont placé de nombreuses mines antipersonnel. L’Angola est officiellement en paix depuis avril 2002. Mais, selon les Nations unies, des millions de mines antipersonnel sont encore cachées dans le sol. Des dizaines de milliers de personnes ont été blessées après avoir marché sur une de ces mines. Parmi elles, au moins 20 000 personnes ont dû être amputées. Pour sensibiliser la population et surtout pour redonner confiance aux nombreuses femmes angolaises qui ont été victimes d’une mine antipersonnel, un concours de beauté a été organisé début avril. C’est le concours « Miss rescapée des mines ».


Une des candidates, Maria Restino Manuel

Comme dans tous les concours de Miss, des jeunes femmes sont candidates. Elles ont entre 19 et 33 ans. Elles sont 18 au total. Chacune représente une des provinces de l’Angola. Les candidates ont toutes été blessées en marchant sur une mine antipersonnel. Elles ont dû être amputées. Elles étaient alors encore enfant ou très jeune fille, travaillant souvent dans les champs.

Mais ce concours est particulier pour une autre raison. Les candidates devaient aussi être des mères célibataires au chômage. C’est un artiste norvégien, Morten Traavik qui a eu l’idée du concours, lors d’un voyage humanitaire en Angola.
Avec ce concours, il ne s’agit pas rendre les femmes riches et célèbres mais de leur redonner confiance. A elles et aux autres jeunes angolaises victimes des mines antipersonnel. Elles ont été payées 200 dollars pour leur travail de présentation et de pose devant les photographes. On leur a prêté robes et bijoux pour le concours. Le prix pour la gagnante est une prothèse stylisée par l’artiste Morten Traavik.

Site officiel du concours (en anglais)


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • louis Michaelle

    Le 20 janvier 2011 à 01:47

    C’est une bonne initiative ! En Haiti, il existe depuis plus de trois ans un concours de Miss pour jeunes filles handicapees motrices et sensorielles, ayant pour titre "Miss Filles au Soleil". Je suis membre du groupe organisateur. Il faut toujours regarder au dela du handicap !!!

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Selon vous, les inégalités entre les pays du Nord et du Sud de la planète viennent surtout de :

Clôture du précédent sondage "Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de