Toujours la guerre


 Articles
Le 15 janvier 2007 | |  6 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Bush vient de décider d’envoyer 21.500 soldats américains de plus en Irak. Les Démocrates américains critiquent cette décision. Même certains membres du parti républicain de Georges Bush se posent des questions. Ce qui est sûr, c’est que l’Irak ne semble pas près de sortir du chaos.


Photo : Belga

Depuis l’invasion du Koweit par les troupes irakiennes en 1990, la situation au Moyen-Orient n’a pas cessé de se dégrader. 17 ans après, après deux guerres du Golfe et l’occupation de l’Irak, on se demande comment rétablir un équilibre dans la région.

Janvier 1991, la première guerre du Golfe éclate. Le Conseil de sécurité de l’ONU ONU Organisation des Nations Unies, presque tous les Etats du monde sont à l’ONU, En principe, l’ONU défend le droit international, la sécurité et la paix. a lancé un ultimatum à Saddam pour l’obliger à se retirer du Koweït. La machine de guerre est lancée. Depuis novembre 1990, les pays qui entourent l’Irak attendent et observent la situation. Israël ne compte pas intervenir sauf en cas d’attaque irakienne. L’Iran attend son heure et espère la chute de Saddam pour introduire un régime à sa solde en Irak. La Turquie, elle, voudrait bien s’étendre sur le nord de l’Irak. En bref, chacun a des intérêts différents, mais tout le monde souhaite la chute de Saddam.

Une main de fer

Saddam Hussein tient son pays d’une main de fer. Fin janvier 91, il est battu par les troupes de la coalition coalition alliance entre plusieurs groupes internationale. En Irak, les Chiites et les Kurdes se révoltent. Saddam écrasera ces révoltes. Les grandes puissances le laisseront faire… Pour que le régime Saddam tombe de lui-même ? Par la suite, la région n’a plus jamais été la même. Après la guerre de 2003, l’unité de l’Irak est ébranlée, malgré le référendum référendum consultation des citoyens qui doivent répondre par « oui » ou par « non » à une question posée par l’Etat d’octobre 2005 qui approuve la Constitution. Après ces années de guerres, le pays est divisé. Pour certains observateurs, il y a quasiment trois états dans l’Etat. C’est la guerre civile en Irak. Les Kurdes dans le nord essaient de gagner un peu d’indépendance. Les Chiites et les Sunnites se déchirent pour le pouvoir sous le regard des Américains. Il faut rappeler que Saddam était sunnite sunnite Le monde musulman est divisé en deux grands courants : le sunnisme et le chiisme. . Aujourd’hui les Chiites veulent leur revanche. Quelle paix est possible aujourd’hui en Irak ? On voit mal comment les choses pourraient s’arranger dans un futur proche.

Une « Pax Americana » ?

Les Etats-Unis avaient déclaré qu’ils voulaient créer une démocratie en Irak. Mais on n’y croit plus trop. Bush s’entête et vient de décider d’envoyer 21.500 hommes de plus en Irak. Même les démocrates américains se posent des questions sur cette décision. Depuis novembre 2006, le président républicain Georges Bush n’a plus de majorité au Congrès. Ce sont les Démocrates qui ont gagné les dernières élections. Après la décision de Bush, le chef de file démocrate déclarait : il y a déjà eu deux tentatives pour sécuriser Bagdad. Qu’est-ce qu’il aura de différent cette fois ? Aux Etats-Unis, il y a un grand débat entre ceux qui sont pour la politique de Bush en Irak et ceux qui sont contre. Entre ceux qui veulent intervenir en Irak et ceux qui veulent se retirer. Et ils sont de plus en plus nombreux, y compris dans les familles de militaires. A cause des 3.000 soldats américains morts en Irak et des milliers de soldats blessés. Et aussi à cause du mauvais souvenir de la guerre du Vietnam. Cela n’arrange évidemment pas les affaires de Bush. Georges Bush semble abandonner ses rêves de démocratie pour l’Irak. Il veut juste maintenir la paix et les frontières de l’Irak. Certains généraux qui commandent les troupes en Irak ont déclaré publiquement qu’ils ne croyaient pas à la nouvelle stratégie stratégie Façon de faire pour arriver à un but de la Maison-Blanche. Pour eux, ajouter 21.500 hommes aux 132.000 soldats américains en Irak ne fera qu’ajouter de la souffrance pour le peuple américain. Les Etats-Unis s’enlisent dans la guerre civile irakienne. Georges W. Bush est piégé. S’il retire peu à peu ses troupes, il avoue qu’il a perdu et ce serait une catastrophe pour l’Irak. De plus, Bush n’a pas envie de céder face aux Démocrates. Les élections présidentielles sont dans deux ans. Le président abat ses dernières cartes. Son successeur ne va pas rire !

Nicolas Simon


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • abderrahim

    Le 19 janvier 2007 à 21:03

    moi le marocaine tu ai vrai fou
    sé sa la reponse

    Répondre à ce message

  • Anonyme

    Le 19 janvier 2007 à 21:03

    moi le marocaine tu ai vrai fou
    sé sa la reponse

    Répondre à ce message

  • Willy

    Le 18 janvier 2007 à 09:58

    Peut-être faut-il distinguer la politique américaine en Irak et le problème religieux. Ce n’est facile à faire sans doute mais c’est nécessaire. On peut constater alors simplement que l’intervention militaire en Irak, la guerre, l’occupation puis un semblant d’Etat irakien n’ont pas rétabli la démocratie dans la région. Bien au contraire. La situation est pire aujourd’hui qu’avant la guerre de 2003. Beaucoup d’observateurs, de responsables politiques américains, européens, de gauche comme de droite, avaient pourtant pointé ce risque. George Bush et son adminisration n’ont pas voulu l’évaluer à sa juste mesure. Rappelons quand même le "cirque" autour des armes de destruction massive pour forcer l’ONU ONU Organisation des Nations Unies, presque tous les Etats du monde sont à l’ONU, En principe, l’ONU défend le droit international, la sécurité et la paix. à intervenir.

    Répondre à ce message

  • Paul

    Le 17 janvier 2007 à 17:34

    Si l’Islam veut propager un message de paix pourquoi alors bon nombre de conflits sur la planète ont pour protagoniste des musulmans ? Et puis, où on est le message de paix, quand chiites et sunnites s’explosent mutuellement en Irak simplement parce qu’ils ne sont pas du même courant religieux de cette religion d’amour ? Où est le message de paix lorsque des musulmans explosent des tours au nom de leur religion ? Où est le message de paix lorsque l’Iran, pays musulman, le génocide juif est nié et que dans son pays, une véritable dictature dictature pouvoir qui ne donne aucune liberté à la population est instauré dans le pays ? Je pourrais continuer pendant des heures à aligner les exemples prouvant combien l’Islam propage un message de paix… Ah oui, dans certains communautés musulmanes en afrique, on lapide les femmes, c’est aussi un message de paix ? Peut-être que le Coran comporte un message paix, mais de nombreux musulmans sur la planète se comportent de manière à donner une image de violence de leur religion… L’image qu’ils donnent de l’Islam est plus négative et donnent pas envie de soutenir cette religion… Il ne suffit pas d’affirmer que dans l’absolu que l’Islam veut la paix pour que cela soit le cas dans les faits, de nombreux musulmans vivent dans la violence et persécutent persécutent persécuter : être violent, agressif envers quelq’un ceux qui ne partagent leur croyance, donc dans la pratique, l’Islam conduit à la guerre. En théorie, l’Islam veut la paix mais en pratique, il conduit à la guerre… Que voilà une belle religion dont les fidèles montrent une image plus que négative de leur religion…

    Répondre à ce message

  • Anonyme

    Le 17 janvier 2007 à 15:09

    Pour répondre à
    je trouve ça vraiment triste de juger si ridiculement une religion comme l’islam. Peut-être devrions nous nous y intéressez avant de porter l’une ou l’autre critique.
    Cher Paul, si ce pays est dans un état chaotique, c’est inévitablement dû à la venue injustifiée des américains sur le territoire irakien. Ce pâys n’a pa sconnu la paix depuis 30 ans mais même lorsque Saddam présidait, la situation était encore gérable.
    rien ne sert de juger une religion qui veut propager un message de paix, rien ne sert de juger un peuple opprimé depuis ta

    Répondre à ce message

  • Paul

    Le 16 janvier 2007 à 11:00

    L’Irak est vraiment dans l’impasse. Mais cela prouve qu’une chose à mes yeux : les islamistes, sunite et chiites sont incapables de vivre ensemble alors que c’est la même religion. Ce sont des sauvages, que les troupes américaines se retirent, qu’ils se débrouillent entre eux s’ils ne veulent pas la démocratie et puis tant pis pour eux. Arrêtons de dire que tout est de la faute des américains. Après la seconde guerre mondiale, les américains ont battu le Japon, puis ils sont restés pour que le pays arrive à la démocratie, aujourd’hui, le Japon est une démocratie, mais avec un pays où l’Islam est présent, on détruit, comme en Irak, une dictature dictature pouvoir qui ne donne aucune liberté à la population et puis, impossible d’avoir une démocratie. On accuse les américains de tout cela alors que les responsables sont les musulmans qui préfèrent se taper dessus plutôt que d’essayer d’avoir un pays libre, ce qui se passe en Irak est révélateur de ce qu’est l’Islam : une religion qui pousse les gens à se battre entre eux…

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de