Inquiétudes pour l’avenir


 Cahiers  Le prix fort
Le 1er janvier 2008 | |  1 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le logement

Un des postes les plus importants dans le budget des ménages est le logement. C’est aussi pour se loger que l’on s’endette le plus. Dans les générations précédentes, beaucoup de personnes ont fait des prêts pour acheter ou faire construire leur maison. Elles ont pu gérer leur dette. Elles ont su payer les intérêts et elles sont devenues propriétaires. Ces personnes étaient endettées pendant plusieurs années mais elles n’ont pas été surendettées.

Aujourd’hui, c’est différent. Les loyers, les prix des habitations augmentent. Et partout en Europe, de plus en plus de familles se retrouvent en faillite. Elles ne savent plus rembourser leurs crédits.

Aujourd’hui, des familles sont obligées d’emprunter des sommes très élevées pour se loger. Pour les petits salaires, la seule solution est d’emprunter pour une longue période. Les banques proposent donc des crédits sur des périodes de plus en plus longues. Des prêts sur 25, 30 ans et même 40 ans en Belgique. Et même des prêts encore plus longs dans certains pays. En Suisse, par exemple on peut choisir la part de capital   à rembourser par an. Si on choisit de ne rembourser que 1%, on peut avoir des prêts qui durent 100 ans !

Imaginez la somme d’intérêts que les banques vont gagner sur de tels prêts ! En effet, pendant les premières années, on rembourse principalement des intérêts. Après 20 ans de remboursement d’un prêt fait sur 40 ans, le capital à rembourser est encore énorme. Et si entre temps, le prix des logements diminue..., vous aurez payé 20 ans et vous n’aurez rien remboursé ou presque. Vous achetez une habitation et quand vos enfants en hériteront, ils devront continuer à la payer. Va-t-on en arriver à une situation où il deviendra normal de s’endetter pour plusieurs générations ? C’est déjà le cas dans d’autres pays.

L’avenir des enfants

Autre inquiétude qui découle de cette situation : comment les parents vont-ils payer les études de leurs enfants et les aider à s’installer s’ils sont eux-mêmes noyés par les remboursements de leur maison et de prêts divers ?

Comment les jeunes pourront-ils s’installer ? Va-t-on voir naître des générations de Tanguy qui n’auront pas le choix ?
Les familles vont-elles devoir repenser leur mode de vie et leur organisation ? Allons-nous voir réapparaître chez nous des grandes maisons qui abritent une famille élargie (les grands-parents, les parents, les oncles, les tantes, les frères, les sœurs ...) ? C’est le cas dans d’autres régions du monde. Et c’était le cas chez nous aux siècles précédents ...

MLS

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • R.JUST

    Le 19 avril 2008 à 17:17

    Combien c’est vrai, Mathusalem me doit encore
    six cent quatre mensualités sur son dernier emprunt. J’envisage un saisie sur suaire. IOL

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de