Des appareils ménagers performants


 Cahiers >  Conseil énergie Le 30 mai 2005 | |  2 messages

Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Les appareils électroménagers représentent la plus grosse
partie des factures d’électricité. Une part bien plus importante
que l’éclairage. Mais ces appareils font partie de nos habitudes.
Comment ne pas renoncer à tout en minimisant les dégâts sur
l’environnement, et sur les factures ? C’est le conseil énergétique
n°1.

Le percolateur, le frigo, le congélateur, la lessiveuse automatique,
le séchoir, le lave-vaisselle, la télévision, l’ordinateur,
le DVD, le walkman, le discman, la chaîne hi-fi... Si on y pense, on
se rend vite compte que les appareils électriques ont envahi notre vie
quotidienne. Pour alléger les tâches ménagères,
pour le boulot, pour le plaisir. Mais qu’ils soient indispensables ou « gadgets »,
les appareils électriques pèsent de plus en plus lourd sur la
facture énergétique. Certains pèsent aussi sur la facture
d’eau. Et tous pèsent sur l’environnement.

Mieux choisir

Une lessiveuse consomme par heure entre 0, 92kw/h et 1,5 kw, soit entre 920
et 1500 watts par heure. Un néon, ou une lampe économique consomme
entre 30 et 60 watts par heure en moyenne. Quand on compare ces chiffres, on
comprend dans quelle mesure les appareils électroménagers influencent
notre facture d’électricité. Mais il est impensable de
renoncer à un frigo ou à une machine à laver le linge.
Si on compare plusieurs machines à laver, on constate que la consommation
en électricité et en eau peut varier très fort de l’une à l’autre.
La plus économe consommera 920 watts par heure, soit 1840 watts pour
un cycle. Elle consommera aussi 50 litres d’eau par cycle. La plus gourmande
consommera 1500 watts par heure, soit 3000 watts et près de 100 litres
d’eau par cycle de lavage.

Ces différences représentent une économie annuelle de
50 à 100€ pour un seul appareil. Soit une économie totale
de 750€ à 1500€, pour une machine qui a une durée de
vie moyenne de 15 ans. Ca compte !

Revoir son alphabet

Mais comment identifier les appareils économiques, sans éplucher
toute la documentation ? Pour s’y retrouver, les appareils sont classés
en différentes catégories selon leurs consommations en électricité et
en eau. Les plus économes sont classées A+, les plus gourmands
sont classées G. Le prix d’achat des machines économiques
est généralement plus élevé que celui des machines énergivores.
Mais un calcul du coût total par an fait apparaître que dans tous
les cas, ce sont les appareils de classe A qui coûtent finalement le
moins cher à l’usage. En effet, si on additionne le prix d’achat
avec tous les coûts de fonctionnement, les appareils moins gourmands
ont toujours à l’usage un coût par an inférieur.
Quand vous achetez un nouvel appareil, n’hésitez donc pas à dépenser
plus pour un a. A moyen terme, vous économiserez .

Acheter un appareil performant et économe est donc le conseil n°1
que l’on peut donner aux consommateurs. De plus en adoptant de telles
machines, vous faites un geste pour l’environnement.

Oui, mais, ce prix d’achat supérieur, il faut pouvoir le sortir
d’un budget déjà serré. Pensez à planifier
votre achat, économisez quelques mois à l’avance ou profitez
du crédit 0% offert par certains magasins et en cas de gros problèmes
financiers, le Service de médiation de dettes peut aussi, dans certains
cas, vous aider à trouver une solution.

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • DSCH

    Le 30 janvier 2008 à 17:41

    Des watts par heure, cela ne veut RIEN dire ! Le watt est une unité de puissance, c’est-à-dire qu’il s’agit déjà d’une énergie divisée par un temps. Une ampoule de 60 watts consomme 60 joules par seconde, soit 60x3600 joules par heure.

    Répondre à ce message

  • chouket34

    Le 23 août 2005 à 19:29

    Il existe même désormais un label A++ !!

    Nous venons d’acquérir (20/08/05) un congélo de marque Liebherr ne consommant que 182 Kw/an pour 291 litres !
    Ce tout dernier modèle vendu 599€ sera rapidement amorti avec la valeur (en € autant que nutritive !) des comestibles dont nous l’allons gaver ; comestibles que l’on nous donne (voisins ou échanges au sein du S.E.L.), que l’on cueille ou glane ds la campagne environnante à chaque saison ou qui feront prochainement l’objet de promos ou de lots chez les producteurs locaux !! Autant d’aubaines que nous ne pouvions saisir auparavant, faute de solution de stockage...
    Par les temps qui courent, (surabondance de biens & services, gaspillage & pollution croissants, stress, angoisse du lendemain, carburant à plus de 1.20 €...) ne vaut-il pas mieux avoir un "bon" congélo pour consommer des produits frais & locaux, entretenir des relations fraternelles & conviviales plutôt qu’acheter une voiture neuve pour consommer des loisirs citadins chaque semaine, des produits de grandes surfaces préfabriqués mais sans saveur, donc se mal nourrir, mal vivre et se polluer ?!!
    Pas convaincus ? Faites les calculs... du temps passé pour gagner tjrs plus d’argent et du temps qu’il vous reste pour le dépenser et jouir de la vie !! Jouissance ne rimerait-elle qu’avec comsommation à outrance ?! Mais c’est là un autre débat...
    Oui, mais le congélo, me direz-vs, consomme de l’électricité, dont les déchets sont parmi les plus toxiques et les plus durables, alors que faire pour réduire encore la facture EDF et celle de la pollution ? Installer du photovoltaïque (mais c’est encore cher et peut subventionné) ou changer de fournisseur et opter pour l’un de ceux qui proposent de l’énergie verte dès 2007, damant ainsi le pion au monopolistique fournisseur actuel qui n’est tjrs pas pressé d’investir dans les énergies renouvelables... (cf. "edf demain j’arrête")...

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Il faut bloquer le prix des loyers

Clôture du précédent sondage "Pour vous, la Belgique, c’est avant tout", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2022 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de