Mouvement étudiant en 2018


Le 15 mai 2018 | Mise en ligne : Thierry Verhoeven
|  1 messages

En France, des étudiants d’université, des hautes écoles et des élèves de lycée ont lutté contre les mesures du gouvernement Macron. Ils ne disent qu’ils ont refait un petit Mai 68, mais ils ont fait un mouvement social nouveau. Dans cette lutte, il y a quand même un esprit Mai 68. Par exemple, les étudiants ont occupé des lycées et des universités, comme l’université de Tolbiac à Paris en 68, qui avait été évacuée par la police après 3 semaines d’occupation.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

En France, le gouvernement Macron a lancé cette année des mesures pour, dit-il, améliorer le parcours scolaire des étudiants. Entre autres, ce que l’on appelle "parcours sup". Selon le gouvernement, ces mesures permettent aux étudiants de mieux choisir leurs études supérieures et leur université ou leur haute école. Des milliers d’étudiants et de lycéens ont manifesté contre ces mesures. Ces mesures ont quand même été votées. Les étudiants n’ont pas refait un petit Mai 68, mais il y a quand même des points communs. Ils ont bloqué et même occupé quelques universités et lycées pendant plusieurs semaines.

Réformes et tri social

Les étudiants reprochent à cette réforme de faire un véritable tri social à l’université. Quelques phases de Louis Boyard, président du syndicat lycéen, l’Union nationale lycéenne, sonnent comme celles des étudiants en mai 68.

“On a un gouvernement qui a un mépris pour la jeunesse, on ne se sent pas pris en considération (…).”

“Nos professeurs, dans nos classes, nous ont expliqué Parcoursup à la sauce du gouvernement. PAS une seule fois le mot ‘sélection’ n’a été prononcé.”

“Il a fallu déconstruire cette propagande du gouvernement et encourager les lycéens à se mobiliser.”

“Plus de moyens dans nos écoles. On ne peut pas apprendre à 30 élèves dans une classe.”

“Plus de moyens pour la jeunesse, un vrai accompagnement sur l’orientation et un changement de pédagogie pédagogie manière d’enseigner, d’éduquer. .”

Un court extrait du journal d’Europe 1 sur le mouvement étudiant, il montre qu’il y a quand même eu un “esprit Mai 68” dans la mobilisation des étudiants en 2018.

Sous la vidéo, il y a le texte du reportage.

Une interview du président du syndicat l’Union nationale lycéenne.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Sauvageot n’était pas sauvageon
Sauvageot n’était pas sauvageon
Le 3 novembre 2017
Jacques Sauvageot était un des 3 dirigeants du mouvement de Mai 68. Il est mort à 74...
Au printemps, de quoi rêves-tu ?
Au printemps, de quoi rêves-tu ?
Le 15 mai 2018
En 1969, Jean Ferrat chante "Au printemps, de quoi rêvais-tu ?", une très belle chanson sur Mai...
Liberté, Egalité, Fraternité
Liberté, Egalité, Fraternité
Le 30 mai 2018
En France, fin juin 1968, il y a 50 ans, le parti du général Charles de Gaulle gagne les...
Reprise du travail à l’usine Wonder
Reprise du travail à l’usine Wonder
Le 9 juin 2018
Le 10 juin 1968, les jeunes cinéastes Jacques Willemont et Pierre Bonneau filment la reprise du...

Vos commentaires

  • Pierre

    Le 27 juin 2018 à 16:39

    Il faudrait que les jeunes aujourd’hui refassent comme en mai 68. Il y a plein de choses qui ne vont pas. Moi, j’ai pas droit aux allocations de chômage et je ne suis pas le seul. Il y a aussi le logement et tout ça. Il y a pas beaucoup d’avenir. Maintenant, je ne suis pas pour la violence mais pour de grandes manifestations avec des drapeaux.

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Selon vous, les inégalités entre les pays du Nord et du Sud de la planète viennent surtout de :

Clôture du précédent sondage "Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2019 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de