mercredi 24 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Afrique du Sud et Palestine, une même humanité

Devant la Cour internationale de Justice, l’Etat d’Afrique du Sud attaque l’Etat d’Israël pour acte de génocide dans la guerre contre les Palestiniens dans la bande de Gaza. Cette action en justice montre la solidarité qui unit le peuple noir d’Afrique du Sud et le peuple palestinien. Ce n’est pas un hasard. Les 2 peuples ont été colonisés.  En attaquant en justice Israël, l’Afrique du Sud reste fidèle aux paroles de Nelson Mandela, premier président noir élu démocratiquement en Afrique du Sud: « En tendant la main au peuple de la Palestine, au-delà des kilomètres, nous sommes pleinement conscients du fait que nous faisons partie d’une même humanité. » 

Colonisés 

En Afrique du Sud, les blancs ont colonisé le territoire peuplé de noirs. En Palestine, les Juifs ont colonisé le territoire peuplé d’Arabes. En Afrique du Sud, les blancs ont pris le pouvoir, les noirs n’avaient aucun droit et devaient travailler pour les blancs. En Palestine, les Juifs ont tout fait pour que les Arabes quittent la Palestine. Les Palestiniens ont été niés, ignorés. Les noirs sud-africains et les Arabes palestiniens ont lutté pour leur liberté et leurs droits. Les noirs sud-africains y sont parvenus, les Palestiniens pas encore. Leur lutte est symbolisée par 2 hommes disparus ajourd’hui.  

Mandela 

En Afrique du Sud, c’est Nelson Mandela. Mandela a dirigé l’ANC, principal mouvement antiapartheid en Afrique du Sud. Pour cela, il a fait 27 ans de prison. Il a été libéré en 1990.  En 1991, les noirs ont gagné enfin leurs droits et peuvent voter. En 1994, Nelson Mandela devient le 1er président d’Afrique du Sud élu démocratiquement, il meurt en 2013. Aujourd’hui, l’ANC est au pouvoir. 

Yasser Arafat, dirigeant de l’OLP et de l’Autorité palestinienne et Nelson Mandela, dirigeant de l’ANC et président d’Afrique du Sud, Reuters MH/JDP

Arafat 

En Palestine, c’est Yasser Arafat. Arafat a dirigé l’OLP, principal mouvement de libération de la Palestine.  En 1996, Arafat devient le 1er président de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, territoire palestinien. L’Autorité palestinienne n’a presque pas de pouvoir. Arafat meurt en 2004. Aujourd’hui, il n’y a toujours pas de liberté ni de vrais droits pour les Palestiniens. 

Solidarité 

Il n’est pas étonnant que ces 2 hommes se soient reconnus comme menant presque le même combat. Il n’est pas étonnant de voir cette solidarité entre le peuple noir sud-africain et le peuple palestinien. Alors président d’Afrique du Sud, Nelson Mandela déclarait à un journaliste américain le 28 mars 2001 : « (…) Les Palestiniens ne luttent pas pour un « Etat » mais pour la liberté, la libération et l’égalité, exactement comme nous avons lutté pour la liberté en Afrique du Sud.(…) Les soi-disant « zones autonomes palestiniennes » sont des bantoustans. »  Et cela rappelle la politique d’apartheid.

Apartheid en Afrique  

Pour les dirigeants d’Afrique du Sud et une grande partie de la population noire, les Palestiniens sont toujours victimes d’un apartheid. L’apartheid  a existé en Afrique du Sud jusqu’en 1991.  L’apartheid était un système où les blancs qui dominaient et opprimaient les noirs. Les blancs étaient beaucoup moins nombreux que les noirs, mais les blancs imposaient aux noirs des lois et des règles pour les empêcher de vivre à l’égal des blancs. La population noire n’avait presque aucun droit. Les noirs ne pouvaient pas vivre dans les mêmes endroits que les blancs, aller dans les mêmes écoles, être candidat aux mêmes emplois, etc. 

Apartheid en Palestine

Le gouvernement blanc d’Afrique du Sud avait créé pour certains noirs des bantoustans. Le bantoustan était un territoire réservé aux noirs. C’était une sorte d’Etat, mais un Etat soumis au pouvoir du gouvernement blanc. Les bantoustans étaient dispersés sur le territoire d’Afrique du Sud. C’est un peu la situation des territoires palestiniens d’aujourd’hui. Il y a la bande de Gaza et il y a la Cisjordanie. En Cisjordanie, les zones palestiniennes sont séparées par des colonies juives et c’est le gouvernement israélien qui a le vrai pouvoir. 

Une même humanité

En Afrique du Sud, les noirs ont les mêmes droits que les blancs. Il faut espérer qu’en Palestine, les Arabes palestiniens auront un jour leurs droits reconnus et un vrai Etat. Devant la Cour internationale de justice, le ministre de la justice sud-africain a rappelé une déclaration de Nelson Mandela: « En tendant la main au peuple de la Palestine, au-delà des kilomètres, nous sommes pleinement conscients du fait que nous faisons partie d’une même humanité.» 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
438231813_276328412207264_2100691291322586033_n
Palestinien, une identité à la carte
image
Voyager dans le cahier "De Palestine"
lemondeenquetegaza detruit
A Gaza, plus de la moitié des écoles et des hôpitaux détruits
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre