mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Algorithmes, algo… quoi ?

Dans le vaste monde du numérique, on parle souvent des « algorithmes ». Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Et saviez-vous que les algorithmes sont présents depuis longtemps et dans notre vie quotidienne ? Entrons donc dans le monde des algorithmes.

Commençons par une définition : les algorithmes sont une suite d’instructions, qui doivent être suivies dans un ordre précis, pour obtenir un résultat donné ou pour résoudre un problème.

Dans le gâteau

Les algorithmes existent depuis longtemps dans de nombreux domaines, en mathématique et aussi dans la vie courante. Bien souvent, on prend pour exemple une recette de pâtisserie. Une recette c’est un algorithme car il faut assembler une série d’ingrédients, étape par étape, pour obtenir un gâteau.

On ne s’en rend pas toujours compte, mais les algorithmes sont partout autour de nous. Ils font fonctionner les appareils électroniques comme les smartphones, les téléviseurs, les feux de signalisation, les machines à café… et bien d’autres choses encore.

De plus en plus puissants

En informatique, les programmes et les logiciels fonctionnent depuis longtemps grâce aux algorithmes. Ce sont eux qui donnent à l’ordinateur une série d’instructions pour faire des tâches déterminées. Ils sont utilisés par les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, les plates-formes de vente en ligne, de vidéo, de musique… Ces dernières années, avec le développement de l’intelligence artificielle, les algorithmes sont devenus très puissants et performants.

Le profil

Grâce à ces nouveaux algorithmes, les grandes entreprises du net, comme Google ou Facebook, récoltent les données et les comportements laissés par les utilisateurs. Les utilisateurs, c’est vous et moi quand nous faisons des recherches ou mettons un « like» sur Facebook.  Ces données sont utilisées pour mieux identifier les goûts et les centres d’intérêt de chaque utilisateur. Cela permet de faire un profil de l’utilisateur. Grâce à ces informations, les algorithmes propose à l’utilisateur un produit (un livre, un film…), un post (une actu, une vidéo…) ou une publicité qui lui correspond. C’est ce qu’on appelle les algorithmes de « recommandation ». L’idée est de « personnaliser » l’utilisation des réseaux sociaux et des plates-formes, pour que les contenus proposés correspondent au mieux à chaque personne.

Par exemple,  vous écoutez une chanson sur une plate-forme d’écoute comme Spotify.  Directement, Spotify vous propose d’autres morceaux de musique qui pourraient vous plaire. Un autre exemple,  vous cherchez des informations sur la chaussure sur Google et vous voyez apparaitre des publicités pour des chaussures lorsque vous visiterez d’autres site web. Ce sont les algorithmes qui permettent cela.

Le commerce

Les « géants du web », ces grosses entreprises qui détiennent les réseaux sociaux et plates-formes, utilisent des algorithmes très puissants. Et cela inquiète. Tout d’abord, parce que ces systèmes nous poussent à consommer toujours plus. L’objectif est en effet commercial et de faire de plus en plus d’argent. Plus ces entreprises proposent un contenu qui plait à l’utilisateur, plus longtemps l’utilisateur reste connecté et plus il va consommer.

Une drogue

Tout est fait pour que nous soyons dépendants à ces différents outils. Il suffit de penser au temps passé sur notre smartphone ou sur notre ordinateur… On ne peut plus s’en passer. Et tout ce temps passé n’est quand même pas très bon pour notre santé et notre équilibre mental. En plus, peut-être qu’un jour, nous ne saurons plus nous débrouiller sans tous ces outils. Par exemple, serons-nous encore capables de trouver notre chemin sans notre smartphone ou d’écrire un texte par nous-mêmes ?

Plus aucun secret

Une autre inquiétude est la récolte des données. Toutes les traces (recherches, photos, textes, posts, ce qu’on a « liké », les sites visités…) laissées par les utilisateurs sur le web sont conservées. Les grandes entreprises du web possèdent donc un grand nombre d’informations sur les comportements de milliards de personnes dans le monde !

Pensée unique

Il y a aussi ce que l’on appelle la « bulle de filtre » des algorithmes de recommandation. Les algorithmes filtrent les informations : ils en montrent certaines et pas d’autres. Comme les algorithmes choisissent à la place de l’utilisateur les contenus, l’utilisateur reçoit de moins en moins d’autres informations, d’autres avis. L’utilisateur reste donc dans sa bulle. Quand il s’agit d’une paire de chaussures ou d’un jeu en ligne, on peut se dire que ce n’est pas très grave. Quand il s’agit d’idées sur la société, sur la science, sur des questions politiques, c’est plus grave. Par exemple, pendant la maladie Covid, on sait que les personnes « antivaccin » voyaient presque toujours sur les réseaux sociaux des informations « antivaccin » souvent fausses. Elles devenaient donc encore plus « antivaccin ». En démocratie, c’est important d’être en contact avec d’autres personnes, d’autres opinions et informations pour développer sa réflexion, avoir un esprit critique sur les choses.

Les erreurs

Enfin, les algorithmes ne sont pas infaillibles, ils peuvent donner un résultat qui n’est pas bon ou faire des erreurs. Il est important de ne pas croire tout ce qui est produit par les algorithmes. C’est par exemple le cas avec ChatGPT, qui utilise des algorithmes pour fonctionner. ChatGPT peut faire des erreurs. Il est donc important de le savoir lorsqu’on l’utilise.

Prudence

Les différentes technologies et leurs algorithmes peuvent donc nous faciliter la vie dans beaucoup de domaines : communiquer, avoir accès à l’information, trouver son chemin, découvrir des films, écrire ou traduire un texte… Cependant, il est essentiel de rester vigilant et critique lorsqu’on les utilise.

Une vidéo de 4 minutes qui explique les algorithmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
cibleextremedroite
La Cible cible l'extrême droite
image-1-4
La FWB nous donne quelques clés
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre