mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

En général, les demandeurs d’asile sont bien accueillis dans l’Union européenne ?

55 % des personnes, soit plus de 1 personne sur 2, pensent que les demandeurs d’asile ne sont pas bien accueillis dans l’Union européenne. Les médias nous montrent presque tous les jours des images de cette réalité. En Belgique récemment, on a vu des files de demandeurs devant l’Office des étrangers parce qu’il n’y avait plus de places pour les héberger. Par contre, 20 % des personnes, 1 personne sur 5, pensent que les demandeurs d’asile sont bien accueillis dans l’Union européenne. Il est difficile de mesurer un élément, mais qui doit jouer dans ces réponses : l’idée que les demandeurs d’asile ont droit à toute une série d’aides sociales et financières. Ce qui rappelons-le n’est pas le cas. 25 % des personnes, 1 personne sur 4, n’ont pas d’avis sur la question. Ce qui est étonnant dans la mesure où les médias se font régulièrement l’écho du sujet. Ceci dit, il est vrai que nous avons choisi « demandeur d’asile » et pas « réfugié » ou « migrant », mots à portée plus générale. « Demandeur d’asile » désigne une personne qui a fait une démarche précise pour être reconnue comme réfugié. On peut comprendre que des personnes répondantes hésitent à répondre dans la mesure où il ne s’agit pas ici de la situation vraiment dramatique des migrants qui périssent en mer ou qui sont entassés dans des camps en Grèce, par exemple.
Non 55%
Je ne sais pas 25%
Oui 20%

55 % des personnes, soit plus de 1 personne sur 2, pensent que les demandeurs d’asile ne sont pas bien accueillis dans l’Union européenne. Les médias nous montrent presque tous les jours des images de cette réalité. En Belgique récemment, on a vu des files de demandeurs devant l’Office des étrangers parce qu’il n’y avait plus de places pour les héberger.

Par contre, 20 % des personnes, 1 personne sur 5, pensent que les demandeurs d’asile sont bien accueillis dans l’Union européenne. Il est difficile de mesurer un élément, mais qui doit jouer dans ces réponses : l’idée que les demandeurs d’asile ont droit à toute une série d’aides sociales et financières. Ce qui rappelons-le n’est pas le cas.

25 % des personnes, 1 personne sur 4, n’ont pas d’avis sur la question. Ce qui est étonnant dans la mesure où les médias se font régulièrement l’écho du sujet.
Ceci dit, il est vrai que nous avons choisi « demandeur d’asile » et pas « réfugié » ou « migrant », mots à portée plus générale. « Demandeur d’asile » désigne une personne qui a fait une démarche précise pour être reconnue comme réfugié. On peut comprendre que des personnes répondantes hésitent à répondre dans la mesure où il ne s’agit pas ici de la situation vraiment dramatique des migrants qui périssent en mer ou qui sont entassés dans des camps en Grèce, par exemple.

Une réponse

  1. En général, les demandeurs d’asile sont bien accueillis dans l’Union européenne ?
    bonsoir ,

    je suis désolé, mais vos sondages sont incorrecte .

    Car en actualisant plusieurs fois la page, le vote est pris en compte.

    Alors, je ne sais pas très bien votre fonctionnement, mais il seront toujours faussé…

    Si chaque personne peut voter autant de fois à quoi servent les sondages ?
    Je pense que vous devriez revoir le fonctionnement de votre sites-web!

    Cordialement,

    Joel Detilleul de Marchienne-au-Pont .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-1-10
L'avis de Claude Semal
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Avisillu
L'avis de Franca sur le boycott
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre