vendredi 23 février 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

#MeToo, #BalanceTonPorc… c’est quoi, en fait ?

L’histoire de #MeToo remonte en réalité à 2006. Cette année là, aux Etats-Unis, Tarana Burke, assistante sociale et militante féministe, crée le mouvement « Me Too » (en français : « moi aussi »). Ce mouvement dénonce les violences sexuelles que subissent les femmes des communautés noires et pauvres. Il aide aussi ces femmes victimes à réagir.

En octobre 2017, éclate l’affaire Weinstein. Dans les journaux américains, on apprend que plusieurs actrices accusent le producteur de cinéma Harvey Weinstein de harcèlement sexuel, d’agression sexuelle ou de viol. A la suite de ces révélations, d’autres actrices décident, elles aussi, de parler de ce qu’elles ont vécu. L’une d’entre elles, Alyssa Milano lance alors un appel sur les réseaux sociaux. Elle propose que les femmes victimes de harcèlement et de violences sexuelles utilisent le hashtag #MeToo. Pour briser le silence. La réponse est immédiate : des dizaines de milliers de femmes répondent à l’appel. En très peu de temps, #MeToo est en tête des sujets les plus discutés sur Tweeter.

#BalanceTonPorc

Au même moment, en France, un autre hashtag fait parler de lui : #BalanceTonPorc. C’est la journaliste française Sandra Muller qui a lancé le mouvement. Elle propose de dénoncer les harceleurs en donnant leur nom. Elle-même a donné publiquement le nom d’une personnalité qui avait eu des propos dégradants contre elle. Elle est aujourd’hui poursuivie en justice par cet homme qui l’accuse de diffamation. Mais elle continue son combat, pour défendre les victimes de harcèlement.

Un mouvement qui suscite le débat

Depuis octobre 2017, le mouvement n’a cessé de grandir. D’autres hashtags sont nés sur la toile. Ils se déclinent dans toutes les langues et émergent dans de nombreux pays. D’autres personnalités (acteurs, humoristes, producteurs…) ont été publiquement accusées de harcèlement. Mais cela ne se passe pas que dans le monde des célébrités. Au quotidien, les femmes victimes d’abus sexuels, en rue, sur leur lieu de travail, dans leur vie privée, osent plus qu’avant dénoncer et parfois même porter plainte. Leur voix se fait entendre. Elle gronde même.

Mais certains hommes et certaines femmes contestent ce mouvement. Ils ne nient pas l’importance de condamner les abus sexuels et les viols commis sur les femmes, mais ils accusent des mouvements comme #MeToo et #BalanceTonPorc de faire de la délation. Ils ne sont pas d’accord qu’un agresseur soit nommé publiquement sans qu’il ait été jugé devant la loi. Ils craignent aussi un retour du puritanisme et un retour en arrière concernant la liberté sexuelle. ( voir article)

Femmes et hommes, ensemble

Pour les femmes et les hommes qui soutiennent #MeToo et #BalanceTonPorc, il ne s’agit pas d’un retour au puritanisme, ni de fausses accusations, mais du droit de dénoncer des violences laissées dans l’ombre. Les actes de harcèlement et d’abus sexuels sont souvent minimisés ou niés. En dénonçant cela, les femmes peuvent enfin faire entendre leur voix. Elles ne souhaitent pas non plus déclencher une guerre des sexes, opposant les femmes aux hommes. Bien souvent, elles souhaitent plutôt avancer main dans la main avec les hommes pour lutter contre ces violences sexuelles.

#WeToo

Des hommes se joignent d’ailleurs au mouvement. Le hashtag #WeToo (« nous aussi », en français) a été créé par des hommes célèbres. Et certains hommes signent des textes et participent à des actions pour montrer leur soutien aux femmes victimes de harcèlement, d’agressions et de viols. Ces hommes s’engagent dans un combat commun des hommes et des femmes contre les injustices faites aux femmes.
Même si certains ne sont pas d’accord avec la manière de faire de #MeToo et #BalanceTonPorc, ces mouvements ont libéré la parole des femmes harcelées, agressées et violées. Et ça, c’est une énorme victoire ! Et un combat à poursuivre…

2 réponses

  1. #MeToo, #BalanceTonPorc… c’est quoi, en fait ?
    Article , pour ma part très bien réalisé, et surtout compréhensible de tous.

  2. #MeToo, #BalanceTonPorc… c’est quoi, en fait ?
    J’ai été séquestre et violée par des gitans à mon domicile en 2019 et l’affaire à été classé sans suite. Quelques mois plus tard suite à une grosse dépression j.’ai eu une ataxie irréversible je suis en fauteuil roulant depuis et je me demande où est la justice dans tous sa !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
arton3592
Débats sans fin
arton3591
Cent femmes libèrent une autre parole
arton3578
A la femme violée: "Allez vous excuser"!
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre