samedi 13 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

La Suisse du Golfe persique ?

Le minuscule Qatar est coincé entre 2 grands pays rivaux: l’Arabie saoudite et l’Iran. C’est pourquoi le Qatar ménage l’un et l’autre. Il essaie d’être neutre, un peu comme la Suisse, mais il joue de beaucoup de diplomatie pour se faire une grande place dans les relations internationales.

Comme dans les autres pays du Golfe persique, les dirigeants du Qatar ont un pouvoir absolu qui se transmet de père en fils. La société respecte des lois islamiques rigoristes. Et pourtant, le Qatar veut donner une image de modernité. Ces dernières années, des lois vont vers un peu de démocratie, mais on est encore loin du compte pour les droits des travailleurs étrangers, des femmes et des personnes qui ne sont pas strictement hétérosexuelles.

Influence et corruption

Le Qatar compense un peu ses défauts avec son argent. Le Qatar a payé la rénovation du Palais des congrès de l’ONU à Genève pour 20 millions d’euros. L’OIT a publié un rapport très sévère sur les manquements du droit du travail au Qatar. Peu après, le Qatar a financé l’OIT pour 25 millions de dollars. Ce n’est pas vraiment de la corruption, mais c’est quand même jouer de son influence. Par contre, la justice française enquête sur une rencontre en 2010 entre le président de la république d’alors Nicolas Sarkozy, Michel Platini, président de l’Union européenne de football et des dirigeants qatariens. Il y aurait eu corruption pour que Platini favorise la candidature du Qatar pour accueillir la Coupe du monde de football.

Le Qatar coincé

Au niveau géographique, le Qatar est coincé entre l’Arabie saoudite et l’Iran. L’Arabie Saoudite est un pays immense et très puissant. C’est le seul pays avec qui le Qatar a une frontière terrestre. L’Iran est un autre pays immense avec qui le Qatar à une frontière maritime. Avec l’Arabie saoudite, le Qatar est proche. Les 2 pays ont les mêmes origines bédouines et sur le plan religieux sont sunnites de tradition plutôt wahhabite.

Avec les Etats-Unis aussi

L’Iran est le grand rival diplomatique et religieux de l’Arabie saoudite. L’Iran est d’un autre courant de l’islam. L’Iran est chiite. Mais le Qatar partage avec l’Iran un énorme champ de gaz dans la mer du Golfe persique. Le Qatar essaie donc de ménager l’Iran et l’Arabie saoudite. Le Qatar veut rester neutre, être un peu comme la Suisse même si le Qatar accueille une énorme base militaire américaine. Le Qatar a une situation géographique stratégique. Le pays est une presqu’île avancée dans le Golfe persique face à l’Iran.

Bons négociateurs

Le Qatar joue aussi parfois un rôle intermédiaire entre des extrémistes islamistes et les Occidentaux. Ce sont des diplomates qatariens qui ont négocié avec les Talibans d’Afghanistan le départ sans violence des Occidentaux de Kaboul. Certains les accusent d’avoir aidé des groupes terroristes islamistes. Ce qui est sûr, c’est que le Qatar a soutenu les Frères musulmans, organisation politique qui défend un islamisme poussé à l’extrême. Bref, pas facile de s’y retrouver… C’est aussi ça qui fait la force du Qatar.


Lire aussi notre article Qatar, repas à l’Elysée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
avislecteurs
L'avis de Sacha
lien
Pour aller plus loin
qatarargentine
Qatar, retour vers le futur ?
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre