mardi 25 juin 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Les Bérus et Rachid contre l’extrême droite

Les idées et les partis d’extrême droite ont de plus en plus de succès dans la société. Et on a l’impression que les chansons contre l’extrême droite sont rares. Elles étaient plus nombreuses dans le passé. Par exemple, le groupe Les Béruriers noirs chantait en 1984 La jeunesse emmerde le Front national. Autre exemple, Rachid Taha chantait en 1993 Voilà Voilà.

Les discours d’extrême droite deviennent de plus en plus des discours ordinaires. Et cela ne semble plus faire peur comme avant. En France, les sondages disent que le Rassemblement National serait le premier parti aux élections européennes avec plus de 30% des voix. Le Rassemblement National est un parti d’extrême droite.

Aujourd’hui, l’extrême droite se présente sous un jour plus « propre » qu’avant, mais le fond des idées d’extrême droite n’a pas changé. Par exemple, l’extrême droite est toujours contre les étrangers, les homosexuels et les minorités en général. La figure la plus connue du Rassemblement national est Marine Le Pen. Marine Le Pen a repris le flambeau de son père Jean-Marie Le Pen qui dirigeait le parti d’extrême droite le Front national. En 1984, pour la première fois, le Front national dépasse les 10% de voix.

 La jeunesse emmerde le Front National

Au début des années 80, le Front National fait son score le plus élevé jusque-là: 11 %,. Pour beaucoup de gens, c’est énorme et inacceptable. C’est le cas du groupe punk rock Les Béruriers Noirs. Pour eux, il est impossible de se taire.

Déjà « dégouté » de ce que devient la société, ils sortent la chanson « Porcherie », c’est une chanson pessimiste dans laquelle ils dénoncent les atrocités de l’époque : la famine dans le monde, les souffrances animales, l’apartheid, les violences policières et l’extrême droite. Les 11 % aux élections, c’est la goutte d’eau qui fait déborder leur colère.

Lors d’un concert à l’Olympia, ils chantent leur morceau « Porcherie » et à la fin, ils appellent les fans à faire barrage et ajoutent « La jeunesse emmerde le Front National ».  Le public reprend des dizaines de fois cette phrase. C’est devenu un hymne antifasciste.

Pour écouter l’extrait, cliquer sur la vidéo.

Les paroles :

Allez, levez les doigts, levez les doigts, tous les doigts,
Alors on vous fait confiance, plus jamais 20%, plus jamais,
Nous serons toujours contre ça
Le mouvement de la jeunesse, le mouvement de la jeunesse,
Alors à toutes les manifestations nazies,
Soyez là, soyez toujours présents,
Et en plus les empêcher
Car nous sommes Blancs, Nous sommes noirs, nous sommes jaunes
Ensemble, nous sommes de la dynamite.
La jeunesse emmerde le Front National (7 fois)
La jeunesse emmerde tous les nazis
Jeunesse française, jeunesse immigrée,
So-li-da-ri-té, So-li-da-ri-té
La jeunesse emmerde le front national (répété plein de fois)

L’Essentiel a consacré un article sur la chanson « Porcherie », le lien de l’article « Porcherie par les Bérus », c’est ici

Voilà, voilà que ça recommence

Dans les années 1980, Rachid Taha, fils d’immigrés algériens est le chanteur du groupe Carte de Séjour. Ensemble, ils reprennent une chanson de Charles Trenet « Douce France ». Le refrain de la chanson dit « Douce France, cher pays de mon enfance » En reprenant cette chanson, ils disent qu’eux aussi, enfants d’immigrés sont des enfants de la France. C’est important pour eux car de nouveau en France on montre l’étranger comme responsable de la crise économique et du chômage. Cette chanson a beaucoup choqué dans les milieux de droite. Mais Rachid Taha ne s’arrête pas là.

En 1993, face à la montée de l’extrême droite en France, Rachid Taha, en solo, cette fois sort la chanson « voilà voilà ». Dans cette chanson,  Rachid Taha alerte sur la montée de l’extrême droite. Il raconte que le fascisme revient, qu’on a oublié la guerre, les morts, l’extermination des Juifs par les Nazis. De nouveau on pointe l’étranger comme la cause de tous les malheurs de la France. Et il n’a pas eu tort puisque en 1995, le Front National était vainqueur dans plusieurs villes de France.

Les paroles de la chanson

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, sur la douce France
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent

La leçon n’a pas suffi
Faut dire qu’à la mémoire, on a choisi l’oubli
Partout, partout, les discours sont les mêmes
Étranger, tu es la cause de nos problèmes
Moi, je croyais qu’c’était fini
Mais non, mais non, ce n’était qu’un répit
Moi, je croyais qu’c’était fini, mais
Mais non, mais non, ce n’était qu’un répit

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, sur la douce France
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent
Voilà, voilà

La leçon n’a pas suffi
Faut dire qu’à la mémoire, on a choisi l’oubli
Dehors, dehors, les étrangers
C’est le remède des hommes civilisés
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l’on regarde ailleurs
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l’on regarde ailleurs(…)

Dans les années 1990 et 2000, d’autres groupes ont choisi de protester et d’alerter en chanson sur les dangers de l’avancée des partis d’extrême droite. En 1995, c’est le cas de NTM avec le morceau Plus jamais ça. En 2006, Diam’s chante Marine. chanson dans laquelle elle s’adresse directement à Marine Le Pen, elle a 2 mots à lui dire….

Les Bérus et Rachid contre l’extrême droite

Il y a 5709 caractères et 952 mots dans ce texte

Les idées et les partis d'extrême droite ont de plus en plus de succès dans la société. Et on a l'impression que les chansons contre l'extrême droite sont rares. Elles étaient plus nombreuses dans le passé. Par exemple, le groupe Les Béruriers noirs chantait en 1984 La jeunesse emmerde le Front national. Autre exemple, Rachid Taha chantait en 1993 Voilà Voilà.

Les discours d’extrême droite deviennent de plus en plus des discours ordinaires. Et cela ne semble plus faire peur comme avant. En France, les sondages disent que le Rassemblement National serait le premier parti aux élections européennes avec plus de 30% des voix. Le Rassemblement National est un parti d'extrême droite.

Aujourd'hui, l'extrême droite se présente sous un jour plus « propre » qu'avant, mais le fond des idées d'extrême droite n'a pas changé. Par exemple, l'extrême droite est toujours contre les étrangers, les homosexuels et les minorités en général. La figure la plus connue du Rassemblement national est Marine Le Pen. Marine Le Pen a repris le flambeau de son père Jean-Marie Le Pen qui dirigeait le parti d'extrême droite le Front national. En 1984, pour la première fois, le Front national dépasse les 10% de voix.

 La jeunesse emmerde le Front National

Au début des années 80, le Front National fait son score le plus élevé jusque-là: 11 %,. Pour beaucoup de gens, c’est énorme et inacceptable. C’est le cas du groupe punk rock Les Béruriers Noirs. Pour eux, il est impossible de se taire.

Déjà « dégouté » de ce que devient la société, ils sortent la chanson « Porcherie », c’est une chanson pessimiste dans laquelle ils dénoncent les atrocités de l’époque : la famine dans le monde, les souffrances animales, l’apartheid, les violences policières et l’extrême droite. Les 11 % aux élections, c’est la goutte d’eau qui fait déborder leur colère.

Lors d’un concert à l’Olympia, ils chantent leur morceau « Porcherie » et à la fin, ils appellent les fans à faire barrage et ajoutent « La jeunesse emmerde le Front National".  Le public reprend des dizaines de fois cette phrase. C’est devenu un hymne antifasciste.

Pour écouter l'extrait, cliquer sur la vidéo.

https://www.youtube.com/watch?v=CuZB9hOQ0DQ&t=5s

Les paroles :

Allez, levez les doigts, levez les doigts, tous les doigts,
Alors on vous fait confiance, plus jamais 20%, plus jamais,
Nous serons toujours contre ça
Le mouvement de la jeunesse, le mouvement de la jeunesse,
Alors à toutes les manifestations nazies,
Soyez là, soyez toujours présents,
Et en plus les empêcher
Car nous sommes Blancs, Nous sommes noirs, nous sommes jaunes
Ensemble, nous sommes de la dynamite.
La jeunesse emmerde le Front National (7 fois)
La jeunesse emmerde tous les nazis
Jeunesse française, jeunesse immigrée,
So-li-da-ri-té, So-li-da-ri-té
La jeunesse emmerde le front national (répété plein de fois)

L'Essentiel a consacré un article sur la chanson "Porcherie", le lien de l'article "Porcherie par les Bérus", c'est ici

Voilà, voilà que ça recommence

Dans les années 1980, Rachid Taha, fils d’immigrés algériens est le chanteur du groupe Carte de Séjour. Ensemble, ils reprennent une chanson de Charles Trenet « Douce France ». Le refrain de la chanson dit « Douce France, cher pays de mon enfance » En reprenant cette chanson, ils disent qu’eux aussi, enfants d’immigrés sont des enfants de la France. C’est important pour eux car de nouveau en France on montre l’étranger comme responsable de la crise économique et du chômage. Cette chanson a beaucoup choqué dans les milieux de droite. Mais Rachid Taha ne s’arrête pas là.

En 1993, face à la montée de l’extrême droite en France, Rachid Taha, en solo, cette fois sort la chanson « voilà voilà ». Dans cette chanson,  Rachid Taha alerte sur la montée de l’extrême droite. Il raconte que le fascisme revient, qu’on a oublié la guerre, les morts, l'extermination des Juifs par les Nazis. De nouveau on pointe l’étranger comme la cause de tous les malheurs de la France. Et il n’a pas eu tort puisque en 1995, le Front National était vainqueur dans plusieurs villes de France.

https://youtu.be/39DcpmI9s7M?si=5Bq5k6HYiiWZhYmh

Les paroles de la chanson

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, sur la douce France
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent

La leçon n'a pas suffi
Faut dire qu'à la mémoire, on a choisi l'oubli
Partout, partout, les discours sont les mêmes
Étranger, tu es la cause de nos problèmes
Moi, je croyais qu'c'était fini
Mais non, mais non, ce n'était qu'un répit
Moi, je croyais qu'c'était fini, mais
Mais non, mais non, ce n'était qu'un répit

Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, sur la douce France
Voilà, voilà, que ça recommence
Partout, partout, ils avancent
Voilà, voilà

La leçon n'a pas suffi
Faut dire qu'à la mémoire, on a choisi l'oubli
Dehors, dehors, les étrangers
C'est le remède des hommes civilisés
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l'on regarde ailleurs
Prenons garde, ils prospèrent
Pendant que l'on regarde ailleurs(…)

Dans les années 1990 et 2000, d’autres groupes ont choisi de protester et d’alerter en chanson sur les dangers de l’avancée des partis d’extrême droite. En 1995, c’est le cas de NTM avec le morceau Plus jamais ça. En 2006, Diam’s chante Marine. chanson dans laquelle elle s’adresse directement à Marine Le Pen, elle a 2 mots à lui dire….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-5-10
Victoire de la N-VA, oui, mais...
2024-06-09T202459Z_2054971225_MT1HNSLCS000I55JYK_RTRMADP_3_HANS-LUCAS (1)
Contre l'extrême droite, Macron joue son va-tout
parlementfederalcamembert
Elections, barre à droite et division Nord/Sud
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre