jeudi 25 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Qui sont les climatosceptiques ?

Des milliers de scientifiques du GIEC sont d’accord pour dire que les températures sur terre augmentent. Pour ces scientifiques, ce sont les gaz à effet de serre que les hommes produisent qui réchauffent le climat de façon dangereuse. Pour se chauffer, se déplacer ou produire tout un tas d’objets, les êtres humains utilisent des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon…). Ces énergies brûlées rejettent des gaz à effet de serre. Et ces gaz sont en grande partie responsables des changements climatiques.

Des arguments douteux

Pourtant, certaines personnes ne croient pas aux changements climatiques. Ce sont les « climatosceptiques ». Une personne « sceptique » est une personne qui doute de quelque chose. Un climatosceptique doute du réchauffement climatique et, surtout, de ses causes et de ses conséquences.

Certains disent que le réchauffement de la planète est un phénomène normal et qu’il se répète dans le temps. D’autres disent que les activités humaines ne sont pas la cause des changements climatiques. Certains climatosceptiques disent aussi que les conséquences ne seront pas si dramatiques pour la planète et ses habitants. Ou encore que nous trouverons des solutions technologiques pour résoudre les changements climatiques.

Et pourtant, aujourd’hui, 97% des études prouvent que les changements climatiques existent et que les activités humaines en sont en partie responsables. Les scientifiques sont de plus en plus inquiets face aux conséquences de ce réchauffement global. Ils demandent d’agir au plus vite pour que des mesures politiques soient prises.

De Trump à Bolsonaro

Mais si les scientifiques sont tous d’accord, qui sont ces climatosceptiques aujourd’hui ? Il y a des personnes ou groupes de personnes qui parlent de complot. Ils répandent des idées fausses sur les changements climatiques. Ces personnes disent que les experts du GIEC sont manipulés ou que leurs conclusions sont fausses. Des experts et des associations luttent contre ces discours climatosceptiques.

Parmi les climatosceptiques, il y a aussi des responsables politiques. Et ces responsables politiques prennent des décisions importantes pour l’avenir de la planète. Donald Trump, par exemple. Dans ses interventions et sur Twitter (son moyen de communication favori), le président des États-Unis a remis plusieurs fois en doute l’idée du réchauffement climatique. Il a dit, par exemple : « Je ne sais pas si l’action humaine est responsable ». Et lors des vagues de froid dans certaines régions des États-Unis, Trump a envoyé des messages ironiques
« Que se passe-t-il avec le réchauffement climatique ? » Il sème ainsi le doute.

Météo et climat

Et surtout, il parle de deux choses différentes qui ne peuvent pas être comparées : la météo et le réchauffement climatique. La météo est instantanée (à moment précis) et locale (à un endroit précis). Le climat, lui, est une évolution à long terme et sur une zone géographique plus grande. On ne peut donc pas douter du réchauffement climatique parce qu’il fait très froid à un moment donné de l’année à un endroit de la planète.
Trump a aussi dit qu’il ne croyait pas aux conclusions d’un rapport, pourtant rédigé par 300 scientifiques et validé par son administration sur les conséquences des changements climatiques sur l’économie américaine. Selon ce rapport, les États-Unis pourraient perdre «des centaines de milliards de dollars» d’ici la fin du siècle à cause des gaz à effet de serre.
Trump a d’ailleurs décidé de relancer la production de charbon, une énergie très polluante dans son pays. Il a aussi retiré les États-Unis de l’Accord de Paris sur le Climat. Cet accord prévoit une diminution des gaz à effet de serre. Pourtant, les États-Unis sont l’un des pays qui émettent le plus de gaz à effet de serre dans le monde…

D’autres climatosceptiques

Un autre climatosceptique est le nouveau président brésilien, Jair Bolsonaro. Après son élection, il a annoncé que le Brésil n’accueillerait pas la prochaine Conférence sur le Climat comme c’était prévu. Il a aussi de nombreux projets pour la forêt amazonienne. Il veut y construire des autoroutes et des barrages.

En Europe aussi, des membres de partis nationalistes ou d’extrême droite, comme l’AfD en Allemagne, doutent de l’origine humaine du réchauffement climatique ou encouragent le retour au charbon.
Aux Philippines, le président Rodrigo Duterte semble lui aussi douter… Et pourtant, une personne sur cinq doit fuir les Philippines à cause de catastrophes naturelles. Et ces catastrophes risquent encore de s’aggraver avec le réchauffement climatique.
Derrière ces discours climatosceptiques se cachent aussi des intérêts et des enjeux économiques. La lutte contre les changements climatiques est perçue comme un frein à l’économie et à l’industrie. Elle fait de l’ombre aux grosses entreprises, les « géants » des énergies fossiles…
Cela pourrait expliquer que certains dirigeants se rangent dans le clan des climatosceptiques.

Pour mieux comprendre les changements climatiques, leurs causes et conséquences

[Pour lire les réponses aux climato-sceptiques du Réseau Action Climat France ->https://reseauactionclimat.org/reponses-climatosceptiques/).

Pour en savoir plus sur l’Accord de Paris

Pour lire le rapport sur les conséquences des changements climatiques sur l’économie américaine.

Pour en savoir plus sur les dirigeants politiques climato-sceptiques

Pour en savoir plus sur les réfugiés climatiques

Et deux vidéos à propos des climatosceptiques

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
438231813_276328412207264_2100691291322586033_n
Palestinien, une identité à la carte
image
Voyager dans le cahier "De Palestine"
lemondeenquetegaza detruit
A Gaza, plus de la moitié des écoles et des hôpitaux détruits
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre