lundi 17 juin 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Des appareils ménagers performants

etiquette-energie2011.jpg

Le percolateur, le frigo, le congélateur, la lessiveuse automatique, le séchoir, le lave-vaisselle, la télévision, l’ordinateur, le DVD, le walkman, la chaîne hi-fi… Les appareils électriques ont envahi notre vie quotidienne. Pour alléger les tâches ménagères, pour le boulot, pour le plaisir. Mais qu’ils soient indispensables ou « gadgets », les appareils électriques pèsent de plus en plus lourd sur la facture énergétique. Certains pèsent aussi sur la facture d’eau. Et tous pèsent sur l’environnement.

Mieux choisir

Une lessiveuse consomme par heure entre 0, 92kw/h et 1,5 kw, soit entre 920 et 1500 watts par heure. Un néon, ou une lampe économique consomme entre 30 et 60 watts par heure en moyenne. Quand on compare ces chiffres, on comprend dans quelle mesure les appareils électroménagers influencent notre facture d’électricité. Mais il est impensable de renoncer à un frigo ou à une machine à laver le linge. Si on compare plusieurs machines à laver, on constate que la consommation en électricité et en eau peut varier très fort de l’une à l’autre. La plus économe consommera 920 watts par heure, soit 1840 watts pour un cycle. Elle consommera aussi 50 litres d’eau par cycle. La plus gourmande consommera 1500 watts par heure, soit 3000 watts et près de 100 litres d’eau par cycle de lavage.
Ces différences représentent une économie annuelle de 50 à 100€ pour un seul appareil. Soit une économie totale de 750€ à 1500€, pour une machine qui a une durée de vie moyenne de 15 ans. Ca compte !

Revoir son alphabet

Mais comment identifier les appareils économiques, sans éplucher toute la documentation ? Pour s’y retrouver, les appareils sont classés en différentes catégories selon leurs consommations en électricité et en eau. Les plus économes sont classées A+++, les plus gourmands sont classées G. Le prix d’achat des machines économiques est généralement plus élevé que celui des machines énergivores.

Mais un calcul du coût total par an montre que ce sont les appareils de classe A qui coûtent finalement le moins cher à l’usage. En effet, si on ajoute les coûts de fonctionnement au prix d’achat, les appareils moins gourmands ont toujours à l’usage un coût par an inférieur. Quand vous achetez un nouvel appareil, n’hésitez donc pas à dépenser plus pour un appareil qui sera, au bout du compte, plus économique. De plus en achetant des machines moins énergivores, vous faites un geste pour l’environnement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
arton2675
Une exposition durable
arton2675
Une exposition durable
arton2580
Face à l’énergie: Nos droits et nos devoirs
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre