mercredi 19 juin 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Les vulnérables du numérique

Depuis plusieurs années, on parle de personnes en situation de vulnérabilité numérique. Qu’est-ce que cela veut dire? Ce sont des personnes qui n’utilisent pas du tout, très peu ou très mal le numérique. Ce que l’on appelle ici le « numérique », ce sont tous les services et les informations que l’on a grâce à internet. En Belgique, la Fondation Roi Baudouin suit ce problème de vulnérabilité numérique de près. Selon la Fondation, en 2021 en Belgique, 46% des personnes entre 16 et 74 ans sont vulnérables au niveau du numérique. Si l’on précise les chiffres, on a 7% des personnes qui n’utilisent pas du tout internet et 39% des personnes qui l’utilisent mal.

Pas de hasard

« Sur internet » comme on dit, il y a beaucoup de gadgets, des choses inutiles, c’est vrai. Il y a aussi des choses très utiles qui facilitent la vie. Et plus encore, il y a des choses qui nous permettent de mieux connaitre nos droits et de mieux réclamer nos droits. Les personnes vulnérables au niveau numérique sont aussi des citoyens plus vulnérables. Et il n’y a pas de hasard. Les personnes qui n’utilisent pas internet ou l’utilisent peu et très mal, ce sont les personnes qui ont peu d’argent et qui ont peu de diplômes.

Les services en ligne

On voit que les personnes à faible niveau de diplôme utilisent beaucoup moins les services en ligne que les personnes à haut niveau de diplôme. On voit que beaucoup de personnes à faible niveau de diplôme utilisent quand même les services bancaires en ligne. C’est sans doute parce qu’il n’est plus possible de faire autrement. Les banques imposent en effet de plus en plus leurs applications électroniques. On voit aussi 1 personne à faible diplôme sur 2 n’achète pas en ligne. Ne pas avoir accès au commerce électronique par exemple, c’est une chance de ne pas dépenser d’argent dans des achats inutiles, mais c’est aussi ne pas pouvoir profiter de produits moins chers ou différents. 58% des personnes à faible niveau de diplôme utilisent les services en ligne de l’administration. Cela veut dire que les autres n’ont pas accès aussi vite à certaines informations et à certains droits. Pour la santé, seulement 37% des personnes à faible niveau de diplôme utilisent les services en ligne.

La fracture numérique

On voit que presque 1 personne à faible revenu sur 5 n’a pas de connexion à domicile. On voit aussi que presque 1 personne à faible revenu sur 3 n’utilise pas les services en ligne de l’administration. Selon la Fondation Roi Baudouin, plus de 6 personnes à faible revenu sur 10 sont en situation de vulnérabilité numérique.

Les chiffres ne disent pas tout

La vulnérabilité numérique n’est pas que dans les chiffres. Par exemple:

  • Beaucoup de jeunes utilisent internet, mais beaucoup l’utilisent sans protéger du tout leur vie privée.
  • Tout le monde ou presque à un smartphone, mais il est souvent beaucoup plus facile de faire des recherches, de remplir des formulaires, d’utiliser des logiciels sur un ordinateur. Un smartphone ne suffit pas.
  • Le numérique évolue vite. Il faut être capable de suivre cette évolution. Cela veut dire avoir les moyens financiers pour avoir un appareil performant et des connaissances pour pouvoir l’utiliser.
L’étude complète de la Fondation Roi Baudouin, cliquer ici

Quiz : cocher vrai ou faux

1. 
49% des personnes entre 16 et 74 ans sont vulnérables au niveau du numérique

2. 
70% des personnes n'utilisent pas du tout internet

3. 
Les chiffres concernent la Belgique en 2020

4. 
1 personne à faible diplôme sur 2 n'achète pas en ligne

5. 
49% des personnes à faible diplôme achètent en ligne

6. 
58% des personnes à faible niveau de diplôme utilisent les services en ligne de l'administration

7. 
47% des personnes à faible niveau de diplôme utilisent les services en ligne

8. 
1 personne à faible revenu sur 5 n'a pas de connexion à domicile

9. 
plus de 60 personnes à faible revenu sur 100 sont en situation de vulnérabilité numérique

10. 
1 personne à faible revenu sur 5 n'utilise pas les services en ligne de l'administration

Les vulnérables du numérique

Il y a 3479 caractères et 596 mots dans ce texte

Depuis plusieurs années, on parle de personnes en situation de vulnérabilité numérique. Qu’est-ce que cela veut dire? Ce sont des personnes qui n’utilisent pas du tout, très peu ou très mal le numérique. Ce que l’on appelle ici le « numérique », ce sont tous les services et les informations que l’on a grâce à internet. En Belgique, la Fondation Roi Baudouin suit ce problème de vulnérabilité numérique de près. Selon la Fondation, en 2021 en Belgique, 46% des personnes entre 16 et 74 ans sont vulnérables au niveau du numérique. Si l’on précise les chiffres, on a 7% des personnes qui n’utilisent pas du tout internet et 39% des personnes qui l’utilisent mal.

Pas de hasard

« Sur internet » comme on dit, il y a beaucoup de gadgets, des choses inutiles, c’est vrai. Il y a aussi des choses très utiles qui facilitent la vie. Et plus encore, il y a des choses qui nous permettent de mieux connaitre nos droits et de mieux réclamer nos droits. Les personnes vulnérables au niveau numérique sont aussi des citoyens plus vulnérables. Et il n’y a pas de hasard. Les personnes qui n’utilisent pas internet ou l’utilisent peu et très mal, ce sont les personnes qui ont peu d’argent et qui ont peu de diplômes.

Les services en ligne

On voit que les personnes à faible niveau de diplôme utilisent beaucoup moins les services en ligne que les personnes à haut niveau de diplôme. On voit que beaucoup de personnes à faible niveau de diplôme utilisent quand même les services bancaires en ligne. C’est sans doute parce qu’il n’est plus possible de faire autrement. Les banques imposent en effet de plus en plus leurs applications électroniques. On voit aussi 1 personne à faible diplôme sur 2 n’achète pas en ligne. Ne pas avoir accès au commerce électronique par exemple, c’est une chance de ne pas dépenser d’argent dans des achats inutiles, mais c’est aussi ne pas pouvoir profiter de produits moins chers ou différents. 58% des personnes à faible niveau de diplôme utilisent les services en ligne de l’administration. Cela veut dire que les autres n’ont pas accès aussi vite à certaines informations et à certains droits. Pour la santé, seulement 37% des personnes à faible niveau de diplôme utilisent les services en ligne.

La fracture numérique

On voit que presque 1 personne à faible revenu sur 5 n’a pas de connexion à domicile. On voit aussi que presque 1 personne à faible revenu sur 3 n’utilise pas les services en ligne de l’administration. Selon la Fondation Roi Baudouin, plus de 6 personnes à faible revenu sur 10 sont en situation de vulnérabilité numérique.

Les chiffres ne disent pas tout

La vulnérabilité numérique n’est pas que dans les chiffres. Par exemple:

  • Beaucoup de jeunes utilisent internet, mais beaucoup l’utilisent sans protéger du tout leur vie privée.
  • Tout le monde ou presque à un smartphone, mais il est souvent beaucoup plus facile de faire des recherches, de remplir des formulaires, d’utiliser des logiciels sur un ordinateur. Un smartphone ne suffit pas.
  • Le numérique évolue vite. Il faut être capable de suivre cette évolution. Cela veut dire avoir les moyens financiers pour avoir un appareil performant et des connaissances pour pouvoir l’utiliser.

L’étude complète de la Fondation Roi Baudouin, cliquer ici


Quiz : cocher vrai ou faux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-5-10
Victoire de la N-VA, oui, mais...
2024-06-09T202459Z_2054971225_MT1HNSLCS000I55JYK_RTRMADP_3_HANS-LUCAS (1)
Contre l'extrême droite, Macron joue son va-tout
parlementfederalcamembert
Elections, barre à droite et division Nord/Sud
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre