mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

A Gaza, plus de la moitié des écoles et des hôpitaux détruits

Le 8 octobre 2023, Israël lançait une guerre totale contre la bande de Gaza. 7 mois plus tard, selon le ministère de la santé de la bande de Gaza, il y a plus de 34 000 morts surtout des civils, hommes, femmes et enfants. Une enquête vidéo du journal Le Monde, publiée le 21 avril, montre que plus de la moitié des hôpitaux, des écoles et des bâtiments religieux sont détruits. Le Monde s’est basé sur des images prises en haute définition par des satellites et analysées par l’ONU. Le journal a vérifié les informations. 88 000 bâtiments ont été endommagés. Les journalistes du Monde ont contacté l’armée israélienne qui n’a pas voulu répondre à leurs questions…

Une vidéo de 5 minutes

Le texte de la vidéo

Bombardements aériens, combats au sol, démolitions contrôlées à l’explosif.

Depuis le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre 2023, l’Armée israélienne mène une guerre destructrice dans la bande de Gaza. En l’espace de 6 mois, au moins 88 000 bâtiments ont été endommagés ou détruits. C’est un peu plus d’1/3 de tous les bâtiments de la bande de Gaza. Ce chiffre est issu d’une analyse détaillée du centre d’études satellitaire de l’ONU, vérifié et enrichi par Le Monde.

Fondé sur la comparaison d’images satellites de haute définition, ce travail révèle l’ampleur des destructions et leur caractère indiscriminé. Pour la 1ʳᵉ fois, Le Monde peut établir que plus de la moitié des bâtiments de santé, éducatifs et de culte ont été endommagés ou détruits depuis le 7 octobre.

Voici la ville de Gaza, la zone la plus touchée de l’enclave depuis le 7 octobre. Dans les 1ʳᵉˢ semaines de la guerre, elle a été lourdement bombardée par l’aviation israélienne. Et fin octobre, l’État hébreu a entamé son offensive au sol, entraînant des affrontements au sein de la ville.

Dans cette zone qui compte près de la moitié des bâtiments de santé de la bande de Gaza, de nombreux hôpitaux ont été endommagés. C’est le cas des complexes hospitaliers Al-Nasser, Al-Rantissi et l’hôpital ophtalmologique général.

Sur les 8 bâtiments qui les composent, 2 ont été totalement détruits, un autre fortement endommagé et 4 légèrement touchés. Sur l’ensemble du territoire, 92 bâtiments hospitaliers ont été touchés, soit 61% d’entre eux. Plus au sud, l’Armée israélienne n’est entrée qu’en décembre 2023 dans Khan Younès, mais la 2ᵈᵉ ville la plus peuplée de Gaza a également subi d’importants dégâts.

Au nord de la ville se trouve l’école élémentaire Abu Hmeid. Avec ses 5 bâtiments, elle pouvait accueillir près de 580 élèves et une trentaine d’enseignants.

Sur des images satellites de février 2024, un seul bâtiment restait debout. Au total, au moins 527 bâtiments d’écoles ou d’universités ont été endommagés ou détruits. C’est 61% de tout ce que compte l’enclave. En plus des bâtiments de santé ou éducatifs, les lieux de culte ont également été touchés dans l’ensemble de la bande de Gaza.

Voici par exemple la mosquée et Al-Amari, située à Jabalia.

Fin octobre 2023, elle est totalement détruite. Et là encore, ce n’est pas la seule.

361 bâtiments religieux, soit 60% de ceux que nous avons identifiés dans la bande de Gaza, ont été endommagés ou détruits. Dans le détail, notre analyse révèle que plus d’une mosquée sur 4 a été rasée. Et ces catégories de bâtiments ne sont qu’une infime partie des destructions recensées.

Magasins, marchés, administrations, terrains de jeux, stations de pompage des eaux usées et surtout, bâtiments résidentiels. Entre le 7 octobre 2023 et la fin février 2024, près de 88 000 bâtiments ont été touchés par la guerre. Dans le détail, l’analyse menée par l’ONU montre que 31 000 bâtiments ont été totalement détruits, 17 000 ont été sévèrement endommagés et 40 000 modérément endommagés.

Le bilan humain s’élevait, lui, au 17 avril, à 33 900 morts selon les autorités de Gaza, administré par le Hamas. Contactée, l’armée israélienne n’a pas répondu à nos questions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
cibleextremedroite
La Cible cible l'extrême droite
image-1-4
La FWB nous donne quelques clés
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre