lundi 22 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Moins de pouvoir d’achat

Depuis 2018, l’association de consommateurs Test Achats mesure la capacité des ménages à faire face à leurs dépenses quotidiennes. Test Achats fait un sondage sur 4 000 ménages représentatifs de la population en Belgique.

Ceux qui vivent bien

Dans ce sondage, on voit que des ménages ont fait des dépenses importantes. Ce sont des dépenses qui n’ont pas pu se faire à cause du Covid et du confinement. Ces dépenses, ce sont par exemple les vacances, les travaux dans le logement. Mais il y a quand même une baisse du nombre de ménages n’ayant aucune difficulté financière. Cette partie de la population est passée de 50 à 46 %. On peut dire dire que, malgré la pandémie, il y a encore presque 1 ménage sur 2 en Belgique qui vit « bien ».

De plus en plus de très pauvres

Par contre, de plus en plus de ménages ont de graves difficultés financières. En 2021, 4,7 % des ménages sont dans ce cas. Cela veut dire presque un ménage sur 20. C’est déjà beaucoup. En plus, depuis plusieurs années, d’autres enquêtes montrent que 15 % des ménages vivent sous le seuil de pauvreté. On peut considérer que dans ce nombre, 4,7 % sont extrêmement pauvres. Dans le sondage de Test Achats comme dans les autres enquêtes, ce sont surtout les familles monoparentales qui sont touchées par cette pauvreté. Plus globalement, 8 % des ménages ont perdu du pouvoir d’achat en 2021 par rapport à 2020.

Les raisons

Pour Test achats, il y a 4 raisons à cette perte de pouvoir d’achat :

  • À cause de la pandémie du Covid 19, beaucoup de gens n’ont pas retrouvé un emploi avec le même revenu qu’avant la pandémie.
  • Les prix de l’énergie ont beaucoup augmenté surtout à partir d’octobre 2021. Cela coûte plus cher de se chauffer, de s’éclairer et de rouler en voiture.
  • Les prix de beaucoup de produits ont augmenté par rapport à 2020 et aux dernières années. Cette hausse que l’on appelle inflation était de 0,26 % en janvier 2021. En décembre 2021, elle était de 5,71 %.
  • Des ménages ont fait des dépenses à cause de la pandémie et du confinement : travaux dans le logement, achats de produits électroménagers par exemple.

Demain ne sera pas mieux

Et pour l’avenir ? Beaucoup de ménages sont pessimistes. Plus de 43 % des 4 000 sondés disent que leur situation financière sera moins bonne en 2022. 48 % pensent que leur situation financière ne sera moins bonne, mais ne sera pas meilleure. 9 % des ménages pensent que leur situation financière sera meilleure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
2016. Exact date unknown
Les lapins blancs des partis politiques
image-23
Gaza sous les bombes et aussi dans un Nuage
Leila Khaled graffiti on the Israeli West Bank barrier near Bethlehem
Le keffieh, l'autre foulard
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre