mardi 28 novembre 2023

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Parcourir le cahier « Trouver porte close »

  • Commençons par la définition

S’appeler « Sans-papiers », quelle idée !
« Sans-papiers » ? Ils sont 150 000 en Belgique. Comment devient-on sans-papiers ? Pourquoi les appeler ainsi ? Parce que ce sont les personnes qui sont sans-papiers qui le veulent.

  • Les sans-papiers qui attendent dans le froid, l’actualité du mois de décembre 2021

Devant le Petit Château
Depuis plusieurs semaines, c’est la même chose tous les jours et toutes… les nuits, plusieurs centaines de demandeurs d’asile campent devant le Petit Château à Bruxelles pour remplir leur dossier et trouver un toit dans un centre d’accueil. Mais il n’y a pas assez de places. Le gouvernement fédéral belge ouvre des places en urgence mais ce n’est pas suffisant. Le gouvernement avait pourtant été prévenu qu’il y allait avoir plus de demandes.

  • L’accueil et l’enfermement des « sans-papiers »

Combien de places d’accueil ?

On a vu en décembre 2021, des demandeurs d’asile dormir dehors dans l’attente d’une place dans un centre d’accueil. En urgence, le gouvernement a créé de nouvelles places pour les loger. Combien de places pour accueillir les demandeurs en Belgique ? Voici la situation en 2022.

La Belgique en centres fermés

Les personnes sans-papiers peuvent être enfermées dans des centres avant d’être expulsées du pays. Elles n’ont pourtant pas été jugées coupables par un tribunal. Elles sont enfermées à cause d’une règle administrative: elles n’ont pas les papiers pour séjourner dans le pays.

  • Les « sans-papiers » et la loi

Régularisé ? Faut galérer
Les sans-papiers sont environ 150 000 en Belgique. Certains ont fui leur pays parce qu’il y avait la guerre ou la misère. D’autres ont rejoint un membre de leur famille ou un proche en Belgique. D’autres encore n’ont pas eu droit au statut de réfugié… Ces personnes sans-papiers vivent parfois depuis très longtemps en Belgique. Elles peuvent demander à être régularisées, mais c’est la galère.

En mon nom !

Une loi pour régulariser les sans-papiers ? Sans-papiers, autrement dit les personnes qui vivent clandestinement dans notre pays. Est-ce normal de régulariser des sans-papiers ? C’est en tout cas ce que propose le groupe « In my name », « En mon nom ». « In my name » veut une loi juste qui respecte les droits humains et la dignité des personnes. « In my name » lance une pétition pour que cette loi soit discutée au parlement.

  • Comment les « sans-papiers » servent notre économie

La fabrique des sans-papiers
Cette vidéo explique bien les difficultés que vivent tous les jours les sans-papiers en France. Et c’est pareil en Belgique. La vidéo montre aussi que les sans-papiers sont des travailleurs bon marché qui rapportent à notre économie. Une brochure reprend en dessins et textes clairs ce que l’on voit dans la vidéo. Tout cela est réalisé par la Cimade, une association qui défend les sans-papiers.

  • Défendre les droits des migrants et des sans-papiers »

Défendre les droits des migrants et des sans-papiers
Des associations défendent les droits des migrants, des sans-papiers et des réfugiés en Belgique. Ce sont souvent des citoyens et des citoyennes qui se regroupent pour mener des actions, des manifestations, des campagnes d’information du public. Elles ne sont pas toujours entendues par le pouvoir, mais elles font avancer le débat et… les choses aussi !
Voici quelques-unes de ces associations avec les liens vers leurs sites internet.

  • Des témoignages d’entraide

Walid aide Mahmoud
Walid vit en Belgique. En 2017, il a hébergé un migrant clandestin. Il est alors arrêté pour trafic d’êtres humains et emprisonné. Il sera finalement acquitté par le tribunal. Walid avait aidé Mahmoud tout simplement. Voici des extraits de son témoignage tout simple lui aussi et plein d’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
A Sudanese refugee peers during Refugee Day celebrations in Ikafe camp for Sudanese refugees in nort.
Parcourir le cahier "Réfugiés, toute la misère du monde?"
GPSillu
Parcourir le cahier sur le rythme scolaire
GPSillu
Voyagez dans le cahier "Préservez ce qui nous lie"
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre