vendredi 19 juillet 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Code Rouge pour la Palestine

Il y a 2 ans, le rappeur Code Rouge a fait une chanson « Plus de 70 ans ». La chanson rappelle les plus de 70 ans d’occupation des territoires de Palestine par Israël. De son vrai nom Najib Chaquiri, originaire de Molenbeek (Bruxelles), Code Rouge est un chanteur engagé. Il dénonce les injustices en Palestine et ici. En mai 2023, il a fait une chanson avec le personnel en grève des magasins Delhaize. Il dit: « Le rap, c’est aussi relayer des luttes, leur rendre hommage, les inscrire dans une mémoire.»

Paroles de la chansonExplications
Ne pense pas que cela a commencé hier, la Palestine c’est plus de 70 ans d’enfer.En 1948, avec la création de l’État d’Israël, 800 000 Palestiniens ont dû quitter leur terre. Eux et leurs descendants vivent depuis réfugiés.
C’est plus 70 ans de pluie de bombes éclairant les nuits sombres, de morts ensevelis dans les décombres.Il y a eu plusieurs guerres faites par Israël aux Palestiniens avec des bombardements et des morts…
C’est plus de 70 ans d’occupation de terres qu’on a volées, rongées, émiettées jusqu’à l’aberration.  Israël occupe et colonise les territoires palestiniens comme en Cisjordanie.
Plus de 70 ans de torture d’enfants, de prison ferme pour un jet de pierres sans ménagement.    En 1987, c’est le début de l’Intifada des pierres. De jeunes Palestiniens se sont révoltés contre l’armée israélienne avec des frondes.
70 ans de dépossession, toi tu chiales pour une amende de stationnement, imagine on te prend ta maison.Les Palestiniens ont été expulsés de leur maison expropriés de leur terre.
C’est plus de 70 ans d’oppression où vivre et respirer sont devenus des actes de rébellion.Que des Palestiniens refusent de quitter la Palestine, malgré les conditions de vie, en font des rebelles.
Plus de 70 ans de prisonniers politiques. De leaders assassinés ou muselés à coup de décharges électriques.Israël enferme beaucoup de Palestiniens sans jugement. Il y a de la torture dans les prisons.
C’est plus de 70 ans de propagande, où la presse occidentale chante le même refrain en offrande.Les médias d’Europe et des Etats-Unis soutiennent Etats occidentaux.
Comme disait Malcolm X, l’orateur :
« Les médias vous feront détester les opprimés et aimer les oppresseurs »
Malcolm X est un leader de la cause des Noirs américains. Des Palestiniens comparent souvent leur situation à celle des Noirs.
Un silence qui grandit,  un silence qui nourrit la colère, un silence gêné , un silence qui devient un cri de guerre  , Palestine, plus de 70 ans de lutte, seule à porter le fardeau, inchallah un jour on plantera le drapeau et le rameau sur une terre en paix de nouveauRefrain
Inch Allah veut dire «  si Dieu le veut ».  Le mot inchallah est de plus en plus employé par des personnes qui ne sont pas musulmanes et qui n’ont pas non plus d’origine arabe. C’est une manière d’exprimer l’espoir que quelque chose se réalise. C’est l’équivalent de formules comme on verra bien, croisons les doigts ou encore j’espère !
C’est plus de 70 ans de viol du droit international.
Le vrai scandale, c’est qu’on s’habitue à ce que ça soit banal.
Depuis 1948, Israël ne respecte pas les résolutions de l’ONU.
70 ans à servir de paillasson où toute une vie tient au doigt sur la gâchette d’un colon.Les droits des Palestiniens sont foulés au pied. Les Israéliens qui colonisent les terres de Palestine sont violents avec les Palestiniens qui y vivent.
Plus de 70 ans de silence abyssal, de snipers israéliens, qui visent ton front ou ta colonne vertébrale.On se tait sur les crimes de l’armée israélienne.
Plus de 70 ans d’hypothèses fumantes des milliers d’âmes condamnées à finir leurs jours sur une chaise roulante.« hypothèses fumantes » sans doute pour dire que les possibilités d’une paix sont non pas fumeuses, mais « fumantes », car elles finissent toujours par la violence.
Plus de 70 ans à porter leurs clés, à garder leurs sourires et être pour les siens une fierté.En 1948, les Palestiniens expulsés ont gardé la clé de leur maison, symbole du retour.
Plus de 70 ans de diaspora, d’infinis détours couleur sépia à vivre dans l’espoir du retour.Couleur sépia comme la couleur des vieilles photos pour dire que cela fait longtemps.
Plus de 70 ans de résistance acharnée d’avoir appris au monde le sens du mot Dignité.La résistance des Palestiniens qui refusent de partir et de céder la place et qui nous donnent une « leçon » de dignité.
Comme disait Nelson Mandela sur le chemin :
« Notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens. »
Nelson Mandela était un dirigeant du mouvement antiapartheid en Afrique du Sud.
Un silence qui grandit,  un silence qui nourrit la colère
un silence gêné , un silence qui devient un cri de guerre  

Palestine, plus de 70 ans de lutte, seule à porter le fardeau    
inch Allah un jour on plantera le drapeau et le rameau sur une terre en paix de nouveau
.
Refrain
Inch Allah veut dire «  si Dieu le veut ».  Le mot inchallah est de plus en plus employé par des personnes qui ne sont pas musulmanes et qui n’ont pas non plus d’origine arabe. C’est une manière d’exprimer l’espoir que quelque chose se réalise. C’est l’équivalent de formules comme on verra bien, croisons les doigts ou encore j’espère !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
Alamy Live News
Les droits des femmes, le bla, bla, bla de Bardella
image-4
Elections, 2 petits tours et puis s'en vont?
image-5-10
Victoire de la N-VA, oui, mais...
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre