lundi 5 juin 2023

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

  • Accueil
  • Cahiers
  • «Conseiller à la rédaction». Un titre ronflant. Et un honneur

«Conseiller à la rédaction». Un titre ronflant. Et un honneur

Partager sur vos réseaux

Ce qu’en a dit Marc Vandermeir

Pour ne rien vous cacher, je ne me souviens plus de ce qui m’a amené à croiser la route de Lydia Magnoni et Serge Delescaille. Tous deux avaient travaillé dans un quotidien. Mais je pense – je n’en suis pas sûr – que c’est le projet d’édition belge du journal français Libération qui a permis notre rencontre.
J’avais lancé ce projet alors que j’étais journaliste à La Libre Belgique. Un projet qui au bout de trois ans et un numéro zéro, n’a échoué que parce qu’il a manqué 2 millions de francs belges.

Mais cette expérience m’a en tout cas été favorable puisqu’elle m’a permis de devenir conseiller à la rédaction de L’Essentiel. Lydia qui donnait des cours d’alphabétisation m’a expliqué le projet : créer un journal pour des personnes qui avaient des difficultés à comprendre la presse écrite.

Les grandes lignes rédactionnelles étaient définies, la maquette en cours de réflexion… Créer un journal, ce n’était pas neuf pour moi. Ma récente expérience de Libé belge et ma pratique quotidienne de journaliste professionnel pouvaient m’être utiles.

Mais ici il s’agissait certes de créer un journal, avec les mêmes rubriques qu’un journal
« normal ». Pourtant, ce journal était tout à fait différent à la fois par le public visé et par la priorité mise sur le social, surtout en ce qui concernait l’actualité belge. J’ai participé avec beaucoup d’enthousiasme…

Ensemble, nous avons passé des nuits à donner vie à L’Essentiel. Il s’agissait non seulement de définir les rubriques (Belgique, international, etc), mais surtout de leur donner une orientation qui corresponde au mieux aux objectifs de L’Essentiel. Notamment par des articles simples à aborder et à expliquer certains mots plus difficiles mais nécessaires à la compréhension de l’article.

Mais, conseiller à la rédaction, c’est quoi ? Mes conseils ont été au début de donner mon point de vue de journaliste sur la façon de mettre en pratique les objectifs de L’Essentiel pour atteindre le public visé. Ensuite, mes conseils ont porté sur les informations des articles. La simplification de la forme respectait-elle le contenu informatif ?

J’ai ainsi accompagné ce projet innovant – L’Essentiel n’était pas et n’est pas un journal comme les autres – en surmontant les questions et difficultés qui apparaissaient à chaque étape. C’est par ce travail en équipe que L’Essentiel, qui occupe toujours une place unique, a pu devenir réalité et s’attirer de bonnes plumes.

Pour ma part, j’ai, plusieurs années durant, continué à collaborer au journal par mes articles. Toujours avec le même enthousiasme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
Sondageillu
Le sondage de L'Essentiel, un pied dans la trentaine
Avisillu
Des avis de lecteurs sur notre "pied dans la trentaine"
Lienillu
Les liens de L'Essentiel, un pied dans la trentaine
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre