mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

La Palestine en toutes lettres

L’auteure s’appelle Sara Allan, artiste palestino-chinoise qui vit en Jordanie. L’œuvre s’appelle Littérature. Si l’on définit la littérature en disant que ce sont des écrits qui représentent une culture, un peuple, une nation, avec art et qualité, cette œuvre, avec 2 écrits et plusieurs images, montre bien la littérature de Palestine. Voyons plutôt.

Les bords dentelés et le cachet de la poste le montrent : l’image représente bien un timbre. Au centre, une jeune femme porte un vêtement au tissu palestinien typique. Elle a un foulard qui laisse voir de longs cheveux bruns. On a ici un mélange de tradition et de modernité. La jeune femme a les yeux bridés sans doute parce que l’artiste Sara Allan est palestino-chinoise. Cela représente bien la réalité du peuple palestinien. Plus de la moitié des Palestiniens vivent en dehors de Palestine. Ils sont pourtant très attachés à leur terre. D’autres éléments de l’image sont là pour signaler que c’est bien de Palestine dont on parle.

Palestine

La jeune femme porte, sur la tête, un panier rempli d’oranges. En Palestine, il y a des zones de désert. Il y a aussi des zones très fertiles. Avant l’arrivée en nombre de Juifs à partir du début du 20e siècle, les Palestiniens cultivaient déjà depuis longtemps oranges, citrons, mandarines, pamplemousses… Ils les exportaient d’ailleurs dans le monde entier. Au 19e siècle, les oranges de Jaffa étaient célèbres. Elles sont donc devenues un symbole pour les Palestiniens.

En haut à gauche, des olives et des feuilles d’olivier. Le timbre est oblitéré, il a donc a été envoyé. Au-dessus du cachet de la poste, un autre cachet, c’est une colombe. La colombe est un symbole de la ?paix. Elle porte dans son bec un rameau d’olivier, autre symbole de paix, comme c’est le cas ici. Au fond, en arrière-plan, la ville de Jérusalem avec à droite ce que l’on nomme le Dôme du Rocher. Sous le Dôme, il y a une grande pierre. Pour les musulmans, c’est de cet endroit que le prophète Mahomet serait monté au ciel. C’est donc un lieu saint pour les musulmans. Pour les Palestiniens, croyants ou non, le Dôme du rocher est aussi le symbole de leur nation, de leur pays.  C’est donc un lieu très important pour le peuple palestinien. Au bas du timbre, le mot Palestine écrit en lettres latines et en arabe. 

Littérature, littéralement

Ce timbre peut être vu comme l’image d’un message de paix envoyé de Palestine. Les couleurs et les lignes sont simples, elles prennent dans ce cadre beaucoup de force. Mais c’est une force paisible, une force de paix qui parle d’un pays occupé, un pays détruit par plusieurs guerres. Il y a une forme d’innocence dans cette représentation. Tous ces symboles font que c’est bien la Palestine qui est décrite, écrite même, dans cette image.


Sara Allan est une artiste qui travaille la peinture, réalise des installations artistiques et fait de la musique. Littérature est sa participation à une exposition qui a eu lieu à l’Institut du monde arabe à Paris en 2023 « Ce que la Palestine apporte au monde ».

Pour son compte Instagram, cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
cibleextremedroite
La Cible cible l'extrême droite
image-1-4
La FWB nous donne quelques clés
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre