mercredi 24 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Le sans-abrisme en chiffres

Fin octobre 2021, deux universités ont collaboré avec les associations de terrain, les institutions et les administrations locales pour faire un état des lieux des personnes sans abri ou sans chez soi. Les personnes sans abri sont celles qui dorment dans la rue ou dans des hébergements de nuit collectifs et les personnes sans chez soi sont des personnes qui logent chez des parents, des amis… ou dans des logements comme des squats, des garages…. Ce rapport présente donc les conditions dans lesquelles ces personnes vivent, le nombre et les caractéristiques des personnes sans-abri ou sans chez soi.

Ces recherches sont réalisées pour mieux comprendre combien de personnes sont concernées, et leur situation particulière afin de mieux lutter contre ce problème.

Le tableau présentés ci-dessous reprennent les chiffres pour Charleroi.

Informations générales

41 organisations ont participé à la récolte de ces données. On peut voir qu’à Charleroi, il y a 1159 personnes sans-abri ou sans chez soi, presque 2 sur 3 sont des hommes et 1 sur 3, des femmes. 200 enfants partagent les mêmes conditions que leur(s) parent(s).

Parmi ces 1159 personnes, plus d’une sur 3 vit et dort dehors ou dans un abri non conventionnel, par exemple dans un garage, sous une tente, dans un squat. Une personne sur trois a des problèmes de dépendance à des médicaments, de l’alcool ou de la drogue. La moitié est dans une situation instable de logement, cela veut dire qu’elles ont un logement, mais qu’elles cohabitent avec d’autres, mais à cause par exemple de violences subies, elles doivent quitter le logement, parfois pour quelque temps, parfois pour toujours.

Informations sur le logement

L’Europe  utilise le terme « Ethos Light » pour désigner les situations précises dans lesquelles se trouvent les personnes.

Sur les 959 adultes sans-abri au sens large, hommes, femmes ou enfants,  la majorité (302 personnes) vit chez des parents ou des amis. Presque un quart d’entre eux (222 personnes) logent dans des squats, garage ou sous tente. Et 13 % (128 personnes) dorment dehors, dans les espaces publics : des parcs, des squares, sur les trottoirs ou en abris de nuit.

Pour l’information complète, c‘est ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
438231813_276328412207264_2100691291322586033_n
Palestinien, une identité à la carte
image-7
Femme avec enfant? La pauvre...
Capture-decran-2024-01-25-110433
Bande de Gaza, 25 560 morts en 110 jours de guerre
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre