mardi 23 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Les boss sont à Davos

Patrons de grandes entreprises et dirigeants politiques se retrouvent chaque année au Forum économique mondial à Davos, petite ville de Suisse. On analyse, on échange sur l’état de l’économie, de « comment va le monde ? », de ce qu’il faudrait faire pour que ça aille mieux. Est-ce une rencontre entre maîtres du monde, une grande cocktail party ou l’ONU du business?

En 1971, un professeur d’économie autrichien a l’idée de rassembler 444 patrons européens pour les informer des nouvelles méthodes de management aux Etats-Unis. Il choisit la petite ville de Davos, une station de ski en Suisse : un nouveau Palais des congrès vient d’y être construit. Il crée aussi une fondation sans but lucratif : le Forum économique mondial. Et chaque année, les membres de ce Forum se réunissent à Davos. Au fil des ans, les rencontres ont eu de plus en plus de succès. Il n’y a plus seulement des grands patrons d’Europe, les patrons viennent du monde entier. Il y a aussi des responsables politiques et des représentants de nombreuses organisations.

Améliorer l’état du monde

Dans ces rencontres, on analyse et on discute de l’état de l’économie dans le monde. Mais l’avenir de l’économie dépend aussi de la situation politique et de grands problèmes comme la protection de la planète. D’ailleurs, cette année à Davos, les dirigeants économiques et politiques s’inquiètent de la guerre en Ukraine, du réchauffement du climat, la crise de l’énergie, l’augmentation des prix et de ce que l’on appelle la démondialisation. Officiellement, le Forum de Davos est là pour, je cite, « améliorer l’état du monde ».

L’ONU du business

 Certains disent que le Forum de Davos, c’est « l’ONU du business ». A l’ONU, on discute du droit international des Etats. Au Forum économique de Davos, on discute « affaires » et avenir des affaires. Le Forum est une sorte de plateforme où l’on échange des idées. C’est aussi et même surtout une occasion pour les grands patrons de faire de la communication. Ils communiquent leurs analyses et donnent leur avis sur la situation économique aux responsables politiques, aux journalistes et au grand public. La réunion du Forum de Davos est l’occasion de faire pression sur les responsables politiques. Et on s’en doute, les analyses et les avis des grands patrons d’entreprise vont évidemment dans le sens des affaires et de leurs affaires.

Cocktail party ?

Que faut-il penser de Davos ? Ignacio Ramonet, ancien directeur du journal Le Monde Diplomatique et brillant intellectuel et analyste écrivait que Davos était le « rendez-vous des nouveaux maîtres du monde ». Par contre, le grand financier Georges Soros disait : « Davos n’est qu’une énorme cocktail party. » La vérité est sans doute entre les deux. Pour des organisations qui luttent pour l’environnement et plus de justice sociale, Davos est aussi l’occasion pour ces organisations de communiquer sur les inégalités et la pauvreté qui grandissent.


Les entreprises membres de la Fondation du Forum économique de Davos

Les entreprises qui sont membres de la Fondation qui organise le Forum de Davos sont évidemment des grandes entreprises qui jouent un rôle important dans leur secteur. La grande majorité des entreprises sont des multinationales avec un chiffre d’affaires de plus de 3,7 milliards d’euros.

Qui est au Forum de Davos cette année ?

Cette année, il y a 2 700 participants au Forum de Davos.
Parmi eux, 1 500 patrons d’entreprise.
Plus de 50 chefs d’Etat participent au Forum. La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, le chancelier allemand Olaf Scholz, le secrétaire-général de l’OTAN, Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne. Il y a aussi, entre autres, le vice-premier ministre chinois. A cause de la guerre en Ukraine, aucun responsable politique russe n’est présent à Davos.

Une réponse

  1. Bjrs,. Je ne crois en aucun cas au côté vertueux de cette réunion! Ces gens sont si loin du peuple mondial et de ses réalités.Je pense que cette assemblée existe pour créer des stratégies afin de mieux exploiter encore l humanité mondiale afin de s enrichir davantage.L homme et son pouvoir….☹️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
2016. Exact date unknown
Les lapins blancs des partis politiques
image-23
Gaza sous les bombes et aussi dans un Nuage
Leila Khaled graffiti on the Israeli West Bank barrier near Bethlehem
Le keffieh, l'autre foulard
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre