samedi 20 juillet 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Les droits des femmes, le bla, bla, bla de Bardella

Dans une vidéo, Jordan Bardella du parti d’extrême droite, le Rassemblement national (RN) s’est adressé à « toutes les femmes de France ». Lors des dernières élections européennes, 30 % des femmes électrices ont voté pour le parti d’extrême droite soit une augmentation de 10% par rapport aux autres élections. Pourtant, l’extrême droite n’a pas la réputation de défendre les droits des femmes. Dans cette vidéo, Jordan Bardella dit le contraire. Mais entre ses paroles et la réalité, ce n’est pas la même chose.

  • « Je serai le Premier Ministre qui garantira (…) l’égalité entre les femmes et les hommes.« 

Fin 2021, à l’Assemblée Nationale les députés RN n’ont pas participé au vote de la loi sur l’égalité des salaires des hommes et des femmes.

En 2021 encore, à l’Europe cette fois, les députés européens du RN ont voté contre une proposition  qui prévoit des formations contre le harcèlement sexuel dans les institutions de l’Union européenne.

En mai 2023, les députés du RN se sont abstenus sur la directive européenne « sur la transparence et l’égalité des rémunérations ». Le but était d’appliquer l’égalité de salaire entre femmes et hommes pour le même travail ou le travail de même valeur.

  • « A l’Assemblée nationale nos députés se battent au quotidien pour obtenir des avancées (pour les femmes) et je souhaite qu’ils continuent de le faire.« 

En 2022, les députés du RN ont voté contre un salaire minimum européen. Ce sont les femmes qui profiteraient le plus d’un salaire minimum car beaucoup de femmes n’ont que des bas et des très bas salaires.

  • « Marine Le Pen a soutenu l’inscription de l’IVG dans la Constitution.« 

Seuls 46 députés du Rassemblement National sur 88 ont voté pour l’inscription de l’IVG (interruption volontaire de grossesse). Les autres ont voté contre ou se sont abstenus.

  • « En luttant contre les déserts médicaux et particulièrement contre les déserts gynécologiques. »

Les déserts médicaux sont les endroits où il manque de médecins. Et c’est normal que Bardella parle de soins gynécologiques car il s’adresse aux femmes. Mais pour les partis d’extrême droite, les femmes doivent surtout être de bonnes mères au foyer, faire des enfants et ne pas avoir trop de droits dans la société. Le parti Front National, ancien nom du Rassemblement National, avait d’ailleurs proposé de verser une allocation aux femmes pour qu’elles restent à la maison et élèvent ses enfants.

  • « Nous mènerons par ailleurs une lutte implacable contre l’insécurité qui fait régresser la liberté de chaque femme de France de se déplacer dans les rues et dans l’espace public. Nous reprendrons notre politique migratoire en expulsant les délinquants et criminels étrangers en instaurant des peines plancher en renforçant sévèrement les sanctions contre les violences faites aux femmes. Jamais aucune femme ne devrait craindre de sortir dans les rues de notre pays, quelle que soit l’heure du jour et de la nuit. La France est ce pays de libertés où les femmes doivent être respectées« 

En juin 2023, au Parlement européen, les députés du RN se sont abstenus sur le vote d’un rapport qui demandait à chaque pays de mieux lutter contre le harcèlement sexuel.

La même année, les députés du RN se sont abstenus sur la Convention européenne sur « la prévention de la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique ».

On remarque que Jordan Bardella parle dans le même paragraphe de violences faites aux femmes et de politique migratoire, des « criminels et des délinquants étrangers ». Il laisse penser que toutes les violences faites aux femmes sont commises par les étrangers. Toutes les études montrent que les hommes violents contre les femmes viennent de tous les milieux et de toutes les origines. Par exemple, les femmes connaissent leur agresseur dans 80% des cas. L’agresseur peut être étranger ou pas…

Bardella se montre comme un défenseur des droits et des libertés des femmes, alors que son parti et lui ont voté soit contre, soit n’ont pas voté du tout pour faire avancer les droits des femmes. D’ailleurs c’est un peu leur spécialité de ne pas être présent lorsqu’un sujet les dérange.

Lien de la vidéo de Jordan Bardella, cliquer ici.

Photographie par Adrien Fillon / Hans Lucas

Lire aussi sur TV5 monde, Rassemblement national et droits des femmes : « le double-discours »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-4
Elections, 2 petits tours et puis s'en vont?
image-5-10
Victoire de la N-VA, oui, mais...
2024-06-09T202459Z_2054971225_MT1HNSLCS000I55JYK_RTRMADP_3_HANS-LUCAS (1)
Contre l'extrême droite, Macron joue son va-tout
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre