mercredi 28 février 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

L’IA pour bombarder Gaza

La puissance d’une armée, c’est aussi sa puissance de calculs. La puissance de calcul des ordinateurs ont toujours intéressés les militaires. Ces dernières années, ils font appel à l’intelligence artificielle, IA en abrégé. C’est le cas de l’armée israélienne dans la guerre contre la bande de Gaza. Avec les calculs de l’IA, les bombardements deviennent une « usine d’assassinats de masse! »

Depuis longtemps, les armées utilisent ce que l’on appelait avant l’informatique pour faire la guerre. Les personnes les plus informées parlaient déjà de l’intelligence artificielle. Ainsi ce titre du journal Le Monde Diplomatique en…1985 : « Comment l’intelligence artificielle conduirait la guerre? 48 ans plus tard, c’est vraiment le cas à Gaza.

Depuis les attaques terroristes du Hamas contre des militaires et des civils innocents israéliens, l’armée israélienne fait la guerre au Hamas dans la bande de Gaza. Dans cette guerre, l’armée israélienne bombarde énormément. Et elle déclare officiellement qu’elle utilise l’intelligence artificielle pour bombarder. Comment fait-elle ?

Les bombes de l’évangile

L’armée utilise un logiciel appelé Habsora, évangile en français. Le logiciel traite énormément de données différentes. Il analyse, trie et recoupe des images satellites ou de caméras de soldats, des écoutes téléphoniques, des attaques, des mouvements de personnes et de soldats, etc. Il propose ensuite des cibles dans une certaine zone. Le logiciel propose des cibles, mais il ne décide pas de bombarder.

Parole d’évangile

Au final, ce sont quand même des militaires, des humains, qui choisissent les cibles proposées par le logiciel. Enfin, un autre logiciel appelé Fire Factory, usine à faire feu en français, fait le plan d’attaque. Il donne le type d’avion ou de drone qui doit attaquer. Il donne l’ordre d’attaque des différentes cibles et le nombre de munitions nécessaires pour les détruire. Les logiciels assistent l’armée et rendent les attaques plus faciles. On pourrait dire que les militaires ne prennent pas les choix d’Habsora pour « parole d’évangile », mais presque.

« Usine d’assassinats de masse »

L’armée bombarde beaucoup plus avec les logiciels d’intelligence artificielle.  Selon les chiffres de l’armée israélienne, les avions israéliens ont bombardé 15 000 cibles pendant les 35 premiers jours de la guerre. C’est presque 3 fois plus de bombardements que durant les cinquante et un jours de la guerre d’Israël contre Gaza en 2014. Un magazine israélien +972 a fait une grande enquête sur le sujet. Les journalistes ont interrogé des militaires et des anciens militaires de l’armée israélienne. Certains disent que tous ces bombardements basés sur l’intelligence artificielle, c’est une « usine d’assassinats de masse ». 

Tuer des enfants aussi

Un militaire dit : «Rien n’arrive par hasard. Lorsqu’une fillette de 3 ans est tuée dans une maison à Gaza, c’est parce que quelqu’un, dans l’armée, a décidé que ce n’était pas grave qu’elle soit tuée – que c’était un prix qui valait la peine d’être payé pour frapper une autre cible. Nous ne sommes pas le Hamas. Ce ne sont pas des missiles aléatoires. Tout est intentionnel. Nous savons exactement combien de dommages collatéraux il y a dans chaque maison.»

2 innocents pour 1 coupable

C’est d’autant plus grave que l’armée israélienne avoue qu’elle considère comme acceptable de tuer 2 innocents pour tuer un combattant du Hamas. Parfois, c’est même beaucoup plus. Des militaires ont raconté au journal +972 que le bombardement d’un camp de réfugiés de Jabaliya le 31 octobre dans la bande de Gaza a fait 126 morts. En réalité, disent ces militaires, une seule personne était visée par l’armée israélienne. C’était un des dirigeants des attaques terroristes du Hamas du 7 octobre. Pas étonnant que le 15 décembre, la guerre d’Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza avait déjà fait plus de 15 000 morts.

Enquête du magazine israélien +972, cliquer ici

L’article du journal Le Monde Diplomatique de… septembre 1985

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
Affiche_rouge
Une affiche rouge contre les Nazis
essenart
Missak, Mélinée et Olga
palestineespoir
Palestine, l'espoir malgré tout
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre