jeudi 18 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Pour l’alphabétisation

Chaque année, partout dans le monde, on célèbre le 8 septembre, la journée de lutte contre l’analphabétisme. Le 8 septembre est une occasion de rappeler que 778 millions d’adultes et 126 millions de jeunes dans le monde ne peuvent pas lire ou écrire une phrase simple. Et que 2/3 de ces personnes sont des femmes.

Il y a beaucoup de personnes qui ne maîtrisent pas ou pas assez bien la lecture et l’écriture. Il y en a beaucoup dans des pays d’Afrique, d’Asie et D’Amérique du Sud. Le 8 septembre est aussi une occasion de rappeler que des analphabètes, il y en a aussi chez nous, en Europe et en Belgique. Et pourtant chez nous, l’école est obligatoire depuis longtemps. En Belgique francophone, 10 % de la population ne sait ni lire ni écrire… 300.000 adultes à Bruxelles et en Wallonie ne maîtrisent pas assez la lecture ou l’écriture pour savoir se débrouiller dans la vie de tous les jours.

Mais ça vient d’où ce chiffre ?

Il est bien difficile de savoir combien il y a au juste d’analphabètes dans les pays industrialisés. On estime souvent qu’il ne devrait plus y en avoir du tout puisque l’école est obligatoire. Mais ça voudrait dire aussi qu’aucun enfant ne quitte l’école sans savoir lire, écrire et compter. Ca voudrait dire que l’échec scolaire n’existe pas. Or, en Fédération Wallonie-Bruxelles, 7% des enfants sortent de l’école primaire sans avoir obtenu de diplôme, ce que l’on appelle le CEB. CEB est l’abréviation de Certificat d’Etudes de Base.
Un autre problème, c’est que généralement, on ne s’avoue pas analphabète. On en a un peu honte. On croit qu’on est le seul à avoir ces difficultés de lecture et d’écriture. On se cache sous des tas de prétextes : lunettes oubliées, caractères trop petits… Difficile donc de compter avec précision ce qui s’avoue difficilement.
Pour estimer qu’1 personne adulte sur 10 est analphabète, Lire et Ecrire, réseau d’initiatives d’alphabétisation dans la Fédération Wallonie-Bruxelles se base sur plusieurs enquêtes menées dans des pays et des régions proches de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L’alphabétisation est un droit

Pourtant, cela fait des années que des organisations font du travail d’alphabétisation. Et en 1965, l’Organisation des Nations unies (ONU) crée la Journée internationale de l’alphabétisation. Ce sera le 8 septembre. Cette journée, c’est pour dire que l’alphabétisation est importante pour l’éducation et le développement mais aussi pour améliorer la santé. En effet, plus une mère a un niveau d’instruction élevé moins son bébé risque de mourir avant 5 ans.
Le 8 septembre, il est bon de rappeler que l’alphabétisation est un droit fondamental. Et que comme tous les autres droits, il faut sans cesse le défendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-23
Gaza sous les bombes et aussi dans un Nuage
Leila Khaled graffiti on the Israeli West Bank barrier near Bethlehem
Le keffieh, l'autre foulard
Palestinians prepare for the Eid al-Fitr in northern Gaza Strip
Lettre aux enfants de Gaza
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre