lundi 17 juin 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Syriennes, nageuses et sauveteuses

C’est l’histoire vraie de 2 soeurs syriennes. Ce sont des nageuses de haut niveau. A cause de la guerre, elles deviennent des réfugiées. Elles réalisent finalement leur rêve et on en a fait un film. Ces réfugiées qui ont réussi ont aussi sauvé des migrants de la noyade.

 Nageuses

Les Nageuses est un film sorti en 2018. Il raconte l’histoire incroyable mais vraie de 2 sœurs syriennes: Yusra et Sara Mardini. Elles ont une passion: la nage. Seulement voilà, la guerre frappe la Syrie. Elles ne peuvent plus s’entrainer dans leur pays. Elles décident de partir, de tout quitter. C’est leur seule chance de continuer à nager. Pour Yusra, c’est aussi une chance de représenter son pays aux Jeux olympiques.

Leur père est leur entraineur et il est contre cette idée. Il trouve que c’est trop dangereux. Mais une bombe tombe sur la piscine pendant un entrainement. Leur père accepte alors de les laisser partir, accompagnées de leur cousin.

Réfugiées

Elles prennent donc la même route que des milliers de réfugiés syriens qui fuient la guerre. Elles veulent arriver en Allemagne et réaliser leur rêve: participer aux Jeux olympiques de 2016 à Rio. Mais la route est longue de la Syrie à l’Allemagne. Elles arrivent à Istanbul, puis il faut se débrouiller, faire confiance, croire et avancer.

A propos de ce film, la directrice du HCR Ruven Menikdiwela, a déclaré: « C’est un puissant rappel: si les réfugiés sont des individus qui ont fui la guerre ou la persécution et qui ont besoin de soutien, ils apportent également avec eux leurs incroyables talents et leurs diverses compétences aux communautés qui les accueillent ». 

Sauveteuses

Les 2 soeurs syriennes ne se sont pas arrêtées là. La justice grecque a poursuivi Sara Mardini pour avoir sauvé, avec sa soeur, des migrants de la noyade au large de l’île de Lesbos en 2018. En janvier 2023, la justice a abandonné les poursuites, mais le parquet a fait appel de la décision. Pourtant, comme le dit Sara Mardini: « La solidarité n’est pas un crime. »


Lire aussi notre article sur Cédric Herrou La Solidarité n’est pas un délit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
2024-06-09T202459Z_2054971225_MT1HNSLCS000I55JYK_RTRMADP_3_HANS-LUCAS (1)
Contre l'extrême droite, Macron joue son va-tout
parlementfederalcamembert
Elections, barre à droite et division Nord/Sud
Sondageillu
Faut-il moins de ministres en Belgique?
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre