mardi 23 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Retraites: envers et contre tout

Depuis plusieurs mois, il y a des manifestations en France contre ce que l’on appelle « la réforme des retraites ». Les gens manifestent surtout parce que la réforme retarde de 2 ans l’âge minimum de départ à la retraite. Jusqu’à présent, les salariés pouvaient prendre leur retraite à partir de 62 ans. Une loi prévoit que ce sera à partir de 64 ans. Cela provoque encore des grèves et des manifestations. Et ce n’est sans doute pas fini.

Le 15 avril, le président français Emmanuel Macron a promulgué la loi sur la réforme des retraites. Emmanuel Macron a commencé à parler de cette réforme en avril 2022 avant donc d’être élu à la présidence de la République. Mais comme il savait que cette réforme n’était pas très populaire, il n’a pas trop insisté sur le sujet.

Contre les syndicats

En mai 2022, Macron est réélu à la présidence de la République. Il lance la réforme des retraites. Le gouvernement commence à négocier avec les syndicats. Mais les syndicats disent que ce ne sont pas de vraies négociations. Le gouvernement ne les entend pas et n’accepte pas leurs propositions. Les différents syndicats sont pourtant tous d’accord pour refuser la réforme proposée par le gouvernement. Selon les observateurs de la vie politique, il y avait longtemps que tous les syndicats soient ainsi unis et surtout les 2 plus grands: la CGT et la CFDT.

Contre la population

En janvier 2023, la Première ministre Elisabeth Borne présente le projet de réforme du gouvernement. Le projet prévoit que les salariés ne pourront pas prendre leur retraite avant l’âge de 64 ans au lieu de 62 ans. Les syndicats ne l’acceptent pas et beaucoup de gens en France non plus. Il y a une première manifestation qui rassemble 2 millions de personnes selon les syndicats, 1 million de personnes selon la police. La vérité est sans doute entre les deux et c’est déjà beaucoup. D’autant plus qu’il y a eu d’autres manifestations et d’autres grèves partout dans le pays et dans beaucoup de secteurs économiques. L’opposition grandit. Le 7 et le 23 mars, plus de 3 millions de personnes manifestent. Et tous les sondages montrent que la majorité de la population est contre la réforme. Malgré cela, Emmanuel Macron et le gouvernement refusent toujours de négocier.

Contre les députés

Comme dans tous les pays démocratiques, une loi peut être proposée par le gouvernement, mais elle doit être votée par les députés du parlement, car ils sont élus par la population. Or, le gouvernement français n’a pas de majorité au parlement. Il a peur qu’il n’y ait pas assez de députés qui votent la réforme des retraites. Le 16 mars, le gouvernement utilise alors un article de la loi française qui lui permet de se passer de l’avis des députés et d’imposer la loi sur la réforme des retraites. Cette manière de faire provoque encore plus d’opposition dans le pays. Mais le président Emmanuel Macron promulgue la loi le 15 avril. Le président et le gouvernement veulent passer à autre chose. Mais les syndicats et une grande partie de la population ne sont pas de cet avis.  Le mouvement de protestation n’est sans doute pas fini.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
Avisillu
L'avis d'Alicia 
Sondageillu
Quel est l’âge raisonnable pour la pension ?
GPSillu
Voyager dans notre cahier "Pensons pensions"
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre