samedi 2 mars 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Extrême droite, couper le cordon sanitaire?

En Flandre, le Vlaams Belang est un des grands vainqueurs de l’élection de mai 2019. Il a eu 18% des voix. Le Vlaams Belang est un parti d’extrême droite. Les autres partis flamands démocratiques ont toujours dit qu’ils ne négocieraient pas avec le Vlaams Belang pour gouverner la Flandre? C’est ce que l’on appelle le cordon sanitaire.

Le cordon flamand

En santé publique, on fait un cordon sanitaire autour d’une zone contaminée par un mal pour protéger les autres zones de ce mal. En politique, les partis démocratiques font un cordon sanitaire autour de l’extrême droite pour l’exclure et empêcher la gestion politique d’être polluée par des idées d’extrême droite. C’est une invention belge et même flamande.

Il y a plus de 25 ans…

En 1992, les députés des partis politiques démocratiques flamands ont voté un texte pour condamner le programme du Vlaams Blok, parti d’extrême droite flamand. En effet ce programme est contraire aux droits de l’homme. Les députés ont officiellement constaté que les propositions du Vlaams Blok étaient en partie les mêmes que celles du Front national de Jean-Marie Le Pen.

Le cordon contre le racisme

Pour les députés des partis flamands démocratiques en 1992, c’était clair, le Vlaams Blok voulait « isoler les immigrés en un groupe à la manière de l’apartheid et les exclure petit à petit de la vie sociale, de la même façon qu’à partir de 1933 les juifs ont été traités dans l’Allemagne nazie.» Les députés ont donc dénoncé le racisme du Vlaams Blok et se sont engagés à ne jamais gouverner avec ce parti raciste.

Vlaams Belang

Depuis 1992, les choses ont évidemment un peu changé. En 2004, plusieurs associations du Vlaams Blok sont condamnées pour racisme et xénophobie. Le Vlaams Blok, « Bloc flamand », change de nom et devient Vlaams Belang, « Intérêt flamand ». La question de garder ou pas le cordon sanitaire contre l’extrême droite revient parfois dans le débat.

Couper le cordon?

Après les élections du 26 mai, le débat est bien là car le Vlaams Belang est maintenant le 2e parti de Flandre. Evidemment, les partis démocratiques flamands peuvent gouverner la Flandre sans le Vlaams Belang. Mais ce qui est certain, c’est que les idées d’extrême droite ont eu un succès en Flandre ce 26 mai et que la NVA, le 1er parti flamand ne rejette pas tout à fait l’idée de négocier avec le Vlaams Belang.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-2
"Je parle, mais je ne vous entends pas"
godrechelogo
Judith Godrèche, l'enfant kidnappée
Affiche_rouge
Une affiche rouge contre les Nazis
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre