mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

L’OTAN voit de plus en plus grand

Pour Vladimir Poutine et la Russie, il n’est plus question que l’OTAN s’étende encore en Europe de l’Est. La Russie se sent menacée par l’OTAN. L’Ukraine est le symbole de cette menace. L’Ukraine est à la frontière avec la Russie et demande d’entrer dans l’OTAN. Pour la Russie, c’est inacceptable. D’autant plus inacceptable que le président russe Vladimir Poutine dirige la Russie depuis 20 ans, qu’il n’est pas un démocrate et qu’il n’hésite pas à utiliser la force pour défendre les intérêts de la Russie. Pourtant, cette réaction de la Russie est aussi le résultat d’une politique internationale dominée par les Etats-Unis et qui a laissé de côté la Russie.

Prévisible

Cette réaction pouvait donc être prévue depuis longtemps. Elle avait été prévue, entre autres, par l’américain George Kennan. George Kennan était un diplomate, politologue et historien américain. Il a fort influencé la politique des Etats-Unis face à l’URSS pendant la « guerre froide ». C’était un spécialiste des mesures pour empêcher l’expansionnisme de l’URSS après 1945.

« Nous tournons le dos au peuple»

Quand en 1998, les sénateurs américains votent pour que l’OTAN s’étende aux pays d’Europe de l’Est, George Kennan déclare : « Je pense que c’est le début d’une nouvelle guerre froide. Je pense que les Russes vont graduellement réagir de manière hostile. Je pense que c’est une erreur tragique. […] Cet élargissement ferait se retourner les Pères fondateurs de l’OTAN dans leurs tombes. […] Pendant la guerre froide, nous étions opposés au régime communiste soviétique. Et maintenant nous tournons le dos au peuple même qui a fait la plus grande révolution de l’histoire sans effusion de sang pour mettre fin à ce régime soviétique. »

La Russie humiliée

Tout est dit. Les Etats-Unis ont créé l’OTAN, une alliance militaire avec les pays d’Europe de l’Ouest en 1949 pour faire face à la menace de l’URSS en Europe. En réaction, l’URSS a créé le pacte de Varsovie, une alliance militaire avec les pays d’Europe de l’Est. En 1991, le pacte de Varsovie disparaît, l’URSS aussi, mais depuis l’OTAN ne cesse de s’étendre aux pays d’Europe de l’Est. En 1999, 16 pays étaient membres de l’OTAN. Il y a aujourd’hui 14 pays de plus et ce sont tous des pays d’Europe de l’Est. Pourtant, on sait que les dirigeants américains avaient promis plusieurs fois aux dirigeants soviétiques puis russes qu’il n’y aurait pas d’élargissement de l’OTAN en Europe de l’Est. C’est le contraire qui s’est passé. Les dirigeants russes et beaucoup de Russes se sont sentis et se sentent encore humiliés par l’élargissement de l’OTAN à leur frontière.

L’OTAN américain

La fin de l’URSS était une occasion de construire autrement une sécurité et une coopération entre les pays d’Europe de l’Ouest, d’Europe de l’Est et de la Russie. Malheureusement, on en est loin. L’OTAN est toujours là et ce sont toujours les Etats-Unis qui dominent cette alliance militaire. Les Européens se contentent de suivre les Etats-Unis. En décembre 2019, l’ancien ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine disait : « Cela fait très longtemps qu’il y a un doute sur l’OTAN : cela remonte au moins aux années 60. Après, il y a eu toutes les grandes négociations entre Américains et Soviétiques par-dessus la tête des Européens. Les Américains ont utilisé l’OTAN dans tous les sens et on ne comprend plus très bien (…) » Ce que l’on comprend en tout cas, c’est qu’en 2022, les Américains utilisent toujours l’OTAN comme ils le veulent sans trop consulter les Européens.

[(

)]

Une réponse

  1. L’OTAN voit de plus en plus grand
    Un beau ratage que cette europe paresseuse qui ne s est pas pose la question de sa légitimité a s’affranchir de l’otan
    Au moins depuis la guerre de yougoslavie nous aurions du placer cette question en préalable et au centre de toutes les autres .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
cibleextremedroite
La Cible cible l'extrême droite
image-1-4
La FWB nous donne quelques clés
image-1-1
Cessez-le-feu à Gaza
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre