samedi 2 mars 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Rosa Parks, la mère du mouvement

Née en 1913, Rosa Louise McCauley grandit dans l’Alabama. L’Alabama est un Etat du sud-est très ségrégationniste et raciste. Sa mère fait son éducation, puis Rosa va dans une école pour enfants noirs. Le Ku Klux Klan mettra deux fois le feu à cette école. Rosa abandonne ses études secondaires pour s’occuper de sa mère et de sa grand-mère, toutes les deux malades. Elle travaille ensuite comme couturière, puis comme aide-soignante.

En 1932, elle épouse Raymond Parks. Raymond Parks milite pour les droits et les libertés des gens de couleur. Il encourage Rosa à terminer ses études, ce qui est très rare pour les noirs à l’époque. Dans les années 40, elle rejoint le mouvement des droits civiques et milite elle aussi pour les droits des noirs.
En 1955, elle fait un acte de résistance dans un bus. Cela la rendra très célèbre. A l’époque en Alabama, il y a des places réservées aux blancs et des places réservées aux noirs dans les bus. Rosa Parks s’est assise à une place réservée aux blancs. Elle refuse d’obéir au conducteur qui lui demande de céder sa place. Elle est arrêtée et condamnée à payer une amende. Rosa Parks refuse cette décision et demande un nouveau jugement.

Le jour de son procès, démarre le mouvement de boycott des bus à Montgomery. Pendant plus d’un an, la communauté noire décide de ne plus prendre les bus de la ville. Suite à cette campagne, les lois ségrégationnistes dans les bus seront supprimées.
Rosa Parks va ensuite poursuivre son combat contre la ségrégation raciale. Elle participe aux campagnes et manifestations du mouvement des droits civiques. Mais elle est aussi menacée et n’arrive pas à trouver du travail. Elle déménage alors au nord des Etats-Unis, à Détroit. De 1965 à 1988, elle travaille comme secrétaire pour un politicien afro-américain et démocrate.

Elle décède en 2005 à Détroit. Son corps est exposé pendant deux jours au Capitole, le Parlement américain, pour que la population vienne lui rendre hommage. Avant elle, seulement les hommes politiques ou des militaires avaient eu droit à cet honneur. Depuis 2013, la statue de Rosa Parks est également présente au Capitole, à côté de grandes personnalités de l’Histoire des Etats-Unis. Lors de son inauguration, le Président Barack Obama dira : « C’est grâce aux hommes et aux femmes comme Rosa Parks que je suis ici devant vous, c’est grâce à eux que nos enfants vivent dans un pays plus libre et plus juste. »

capture_d_ecran_2018-04-01_a_10.48.04.png

Le bus dans lequel Rosa Parks est montée en 1955 est exposé au musée Ford

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
sondagejuste
« Quand une loi est injuste, il est juste de la combattre »
GPSillu
Voyagez dans "Eloge de la désobéissance"
Lienillu
Quelques liens pour en savoir plus
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre