mardi 23 avril 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Femmes de mars, un mois pour une journée

Le 8 mars, c’est la journée internationale des droits des femmes. Depuis quelques années à Charleroi, cette journée est l’occasion d’activités pendant un mois ! Ca s’appelle Femmes de Mars et c’est toujours aussi attrayant, amusant, intéressant. C’est du 2 au 31 mars et c’est pour toutES et… touS ! Rendez-vous avec des femmes « machines », des femmes artistes, des femmes afro-wallonnes, etc. Toutes à leur manière, elles défendent la dignité et les droits de femmes.

Comme chaque année, avec Femmes de mars, on parle des droits de femmes et on ne s’ennuie pas. Evidemment, il y a des choses qui sur papier semblent plus sérieuses. Un exemple ? L’exposition « Libérez les femmes, changer le monde : le féminisme des années 1970 en Belgique » . De l’histoire donc, de l’histoire d’un militantisme en plus, de l’histoire d’un militantisme féministe enfin. Mais c’est une histoire en images et en vidéos. Pas de longs textes, de grandes dissertations sur le sujet. Des émotions qui nous interpellent, qui nous dérangent, qui nous donnent envie d’en savoir plus. Et ce n’est pas tout évidemment. Femmes de mars, c’est aussi d’autres expositions, conférences, ateliers, rencontres, mais aussi théâtre, concerts et interventions en rue. On ne va pas ici faire l’inventaire de toutes les activités et toutes les décrire. Tout ça est bien présenté sur le site Femmes de mars. Pointons quand même quelques événements qui montrent la diversité des activités :Retour ligne automatique
Les Afros-Wallonnes : une rencontre avec des femmes d’origine africaine qui font rayonner la Wallonie.Retour ligne automatique
L’émancipation des femmes se fait-elle au détriment des hommes ?  : une discussion à partir d’extraits de films.Retour ligne automatique
Femmes, toutes rivales ? : pour débattre de la solidarité féminine.Retour ligne automatique
Le corps est politique : actions dans le rue pour dénoncer ce que le patriarcat impose au physique des femmes : ce qui convient et ce qui ne convient pas.Retour ligne automatique
Etc.Retour ligne automatique
Nous ne résistons pas à citer aussi ces deux activités :Retour ligne automatique
Viva ma vulva ( pas besoin de traduire) : pour réaliser une vulve sous forme de collage artistique.Retour ligne automatique
Et terminons par l’explicite Passage de la touffe . C’est un marché artisanal où une vingtaine de femmes mettent leur créations artistiques en avant. L’activité se passe au Passage de la Bourse, nom officiel du lieu. On me dit qu’il y a un jeu de mots…

Tout le programme de Femmes de mars ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image-1-15
L'intelligence artificielle vous fait peur?
lesnageuses
Syriennes, nageuses et sauveteuses
10524_ca_object_representations_media_3653_medium
Congés scolaires, histoire d’économie et de religion
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre