mercredi 29 mai 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Pour un 8 mai férié!

Le 8 mai 2022, des personnes se sont rassemblées devant le fort de Breendonk en Flandre. Pourquoi le fort de Breendonk ? Pendant la 2e guerre mondiale, les nazis ont emprisonné, torturé et assassiné à Breendonk des Juifs et des opposants politiques. Pourquoi le 8 mai ? Le 8 mai 1945, l’Allemagne nazie a capitulé. Des citoyens, des associations et des syndicats veulent que le 8 mai soit un jour férié.

Née en 1966, Ellen De Soete travaille dans une crèche à Bruges, c’est une citoyenne comme une autre. Elle a témoigné dans un documentaire comme enfant de résistants à l’occupant nazi pendant la 2e guerre mondiale. Pendant la guerre, sa mère Bertha avait 17 ans.  Bertha a résisté à l’occupant nazi. Elle portait des messages secrets et allait récupérer des armes et de la dynamite pour la Résistance. Bertha a été arrêtée, emprisonnée et torturée par les Allemands. Le témoignage que fait sa fille Ellen à la radio flamande est émouvant : « Ce n’est que lorsqu’elle était alitée à l’âge de 88 ans qu’elle a commencé à raconter son histoire petit à petit. Je pense qu’elle voulait un peu de liberté , elle voulait se débarrasser du fardeau. C’était très émouvant, car ma mère était quelqu’un qui ne pouvait jamais montrer son amour. Elle ne nous a jamais étreints ou tenus comme un enfant. Quand je lui ai demandé pourquoi elle ne l’a jamais fait, elle a répondu « ce que tu veux, ils te l’enlèvent ». Elle avait constamment peur de tout perdre. Toute l’histoire m’a donné une image complètement différente de ma mère. » Ellen dit aussi que sa maman était inquiète face à la montée de l’extrême droite. Il faut dire qu’on est en Flandre.

Depuis des années, il y a un grand parti d’extrême droite en Flandre, le Vlaams Belang. Il y a 18 députés du Vlaams Belang au parlement fédéral et 23 députés du Vlaams Belang au parlement flamand. Ce n’est pas un hasard si, en 2020 déjà, un autre Flamand, l’historien Herman Van Goethem, recteur de l’Université d’Anvers, avait proposé de faire du 8 mai un jour férié. Il avait dit en 2020 : « Cela fait exactement 75 ans que le national-socialisme est tombé, que la démocratie et les droits de l’homme ont triomphé. C’est la base de notre état de droit. Et pourtant on ne le commémore pratiquement pas. »

En 2022, Ellen De Soete lance donc un mouvement pour faire du 8 mai un jour férié. Pourquoi le 8 mai ? Le 8 mai 1945 est le jour de la capitulation de l’Allemagne nazie, la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe.  est bien plus qu’une victoire militaire. C’est le symbole d’une victoire de celles et ceux qui ont résisté à la barbarie nazie. En 1983, une loi supprime le 8 mai comme jour férié pour des raisons surtout économiques. Au mois de mai, il y a déjà plusieurs jours fériés : le 1er mai, l’Ascension et la Pentecôte qui tombent en mai.

Quand en 1981 en France, les députés ont voté pour faire du 8 mai un jour férié, le député Alain Hautecoeur qui présente la loi déclare: « Plus qu’une victoire militaire, le 8 mai signifie le triomphe du droit sur l’oppression et celui de la liberté sur l’esprit de mort. Cette capitulation mettait fin à une longue période de souffrances et de deuils sans précédent dans l’histoire du monde, période ouverte bien avant la déclaration de la guerre. Période ouverte par l’installation en Italie, en Allemagne et en Espagne du fascisme, de l’hitlérisme et du franquisme. L’Europe venait de subir l’horrible épreuve de la tuerie imposée par ces régimes totalitaires aux peuples menacés de destruction et d’asservissement. Le 8 mai appartient donc à tous ces peuples, comme il est la consécration écrasante de leur lutte contre la dictature, contre le crime et contre l’inhumanité. » Tout est dit !

Le 8 mai appartient à celles et ceux qui sont pour la liberté.Des personnalités, des associations, des syndicats ont rejoint le mouvement lancé par Ellen De Soete. Le mouvement s’appelle « Coalition du 8 mai ». Dans cette coalition, il y a des néerlandophones et aussi des francophones. Car si en Flandre, il y a le Vlaams Belang, en Wallonie, il n’y a pas de vrai parti d’extrême droite, mais les idées de l’extrême droite sont encore là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
sondagejuste
« Quand une loi est injuste, il est juste de la combattre »
GPSillu
Voyagez dans "Eloge de la désobéissance"
Lienillu
Quelques liens pour en savoir plus
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre