dimanche 28 mai 2023

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Une expo historique pour les femmes de mars

Partager sur vos réseaux

Depuis plus de 50 ans, le 8 mars est officiellement la journée internationale des droits des femmes. Chaque année, à cette date, des activités sont organisées à travers le monde pour nous rappeler à quel point les inégalités entre hommes et femmes sont toujours aussi présentes et posent des problèmes. À Charleroi, c’est le Collectif des Femmes de mars qui se charge de nous le rappeler. Durant tout le mois de mars, des activités autour des Droits des Femmes sont proposées. Parmi ces activités, une exposition montre l’évolution de la lutte pour l’égalité femme-homme en Belgique depuis les années 1970.

par Diego Meggetto

L’exposition se tient à Charleroi Danse. Elle a été réalisée par le Centre d’Archives et de Recherches pour l’Histoire des Femmes. En se baladant à travers cette exposition, le visiteur peut se rendre compte du chemin parcouru grâce à la lutte des femmes. En effet, actuellement, les femmes n’ont pas encore tout à fait les mêmes droits que les hommes, mais leur situation était bien pire il y a seulement quelques années. Saviez-vous qu’en Belgique, les femmes ne peuvent voter à toutes les élections que depuis 1948 ? Alors que tous les hommes ont le même droit de vote depuis 1919.
Avant 1976 , les femmes ne pouvaient pas, par exemple, ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de leur mari. C’était la loi… Une loi qui maintenait les femmes sous le pouvoir de leur mari, ou de leur père. Dans l’exposition, il y a toute une série d’informations de ce genre. En tout cas, en la parcourant on ne risque pas d’avoir de la nostalgie ni de regretter le passé.

Des droits difficiles à gagner, faciles à perdre

Dans cette exposition, on voit bien qu’on a fait des progrès vers l’égalité homme-femme. Mais il y a encore de fortes inégalités en Belgique et partout dans le monde. Voilà pourquoi le Collectif des femmes de mars continue chaque année de militer pour les droits des femmes. Le mot d’ordre cette année est « le corps est politique ». On veut dire par là que les femmes ne sont pas libres de vivre leur corps comme elles le veulent. Prenons l’avortement. Il est officiellement dépénalisé en Belgique depuis 1990. C’est une avancée sociale obtenue grâce au combat de militantes belges. Et ce combat est bien expliqué dans l’exposition. Cependant, le droit à l’avortement n’est pas inscrit dans la constitution. Cela en fait un droit fragile qui pourrait être remis en question. Simone de Beauvoir avait raison de dire : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »

Des diktats qui viennent de partout

Par le slogan « le corps est politique », le collectif veut montrer que c’est la société et le patriarcat qui dictent encore ce qui convient et ce qui ne convient pas. Et ces diktats viennent de partout, dans tous les domaines : la famille, le travail, l’école, le sport, la santé, les médias, la publicité…
En bref, cette exposition est l’occasion de se rendre compte des avancées énormes qui ont été faites en Belgique grâce au travail acharné des militantes de notre pays mais aussi du travail qui reste à accomplir dans le domaine des inégalités femme-homme.

Informations pratiques

Du 02/03 au 23/03/2023Retour ligne automatique
du lundi au vendredi, de 13h à 17hRetour ligne automatique
Charleroi DanseRetour ligne automatique
Boulevard Pierre Mayence, 65cRetour ligne automatique
6000 CharleroiRetour ligne automatique
Entrée libre

L’exposition a été réalisée par le Centre d’Archives et de Recherches pour l’Histoire des Femmes
Pour tous renseignements sur leurs activités, visitez leur site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
Capture d’écran 2023-05-15 à 16.31
Des espaces pour les citoyens de Charleroi
Capture d’écran 2023-04-28 à 15.55
Animations multiples autour d'une Oasis
FRA : Paris : Des milliers de retraites manifestent
Retraites en France, la colère
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre