Aux urnes, le 10 juin


 Articles
Le 22 janvier 2007 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

C’est officiel, Guy Verhofstadt, notre Premier ministre, l’a annoncé. Les élections législatives en Belgique, ce sera pour le 10 juin. Ce jour-là, on votera pour les députés et les sénateurs. Nous voici donc partis pour cinq mois de campagne électorale. Cinq mois où chaque parti aura envie de faire entendre son point de vue, de marquer sa différence par rapport aux autres partis. Pendant la campagne, les partis au gouvernement ont beaucoup plus de mal à travailler ensemble sereinement. Et les partis dans l’opposition sont beaucoup plus critiques. C’est le jeu de la campagne. Mais cette campagne est très longue. Il n’a pas été facile de fixer la date des élections.

On avait d’abord pensé à voter le 13 mai. Mais le 6 mai, c’est le second tour des présidentielles françaises. Et si Ségolène Royal, la candidate socialiste gagne en France, cela pourrait encourager les Belges à voter pour les Socialistes. Le MR MR Mouvement Réformateur a donc rejeté cette date.

Guy Verhofstadt n’aura pas trop de ces cinq mois de campagne pour redresser son parti, le VLD. Le VLD, le parti libéral flamand est en perte de vitesse. C’est en effet le CD &V, le parti social-chrétien qui est actuellement le plus populaire en Flandre. A sa tête Yves Leterme, le ministre-président flamand. Celui-ci veut plus d’indépendance pour la Flandre. Il a annoncé que pour lui, il n’y aurait pas de gouvernement sans réforme de l’Etat belge. La formation d’un gouvernement après les élections ne s’annonce pas facile. Quelque soit le résultat des élections. Il va falloir parler de ce sujet qui fâche. Alors que les partis francophones pensent que les questions économiques et sociales sont les plus importantes.

Certains disent que le gouvernement formé après les élections du 10 juin pourrait n’être élu que jusque 2009. Le temps de réaliser la réforme de l’état. Et les Belges revoteraient alors une nouvelle fois en 2009, en même temps que les élections régionales et européennes. Cela permettrait de repartir partout de zéro.

Le 3 mai prochain, le Parlement et le Sénat seront dissous. Mais d’ici là, il y a encore pas mal de chantiers, de lois à voter. Il y a aussi, mi-mars, un budget à contrôler. Pas de doute, la campagne sera longue.


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de