L’amour sans violence


 Articles
Le 3 mars 2008 | |  1 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

La Communauté française s’intéresse particulièrement aux violences dans les relations amoureuses entre les jeunes. En 2004, il y avait eu une campagne : « Je t’aime… La violence nuit gravement à l’amour. » En 2007, la Communauté française a publié une enquête sur la violence dans les relations amoureuses entre jeunes (12-21 ans). Selon les résultats de cette enquête, les jeunes ont souvent les mêmes idées reçues que leurs aînés. 38 % des jeunes pensent que « la jalousie est une preuve d’amour » et 1 jeune sur 2 pense qu’ « avec beaucoup d’amour, on peut arriver à changer le comportement violent de son ou de sa partenaire ». Toujours selon cette enquête, 9 jeunes sur 10 ont été touchés par la violence dans leur relation amoureuse. Et 7 jeunes sur 10 avouent qu’ils ont été les auteurs(-eures) de ces violences. Il s’agit de violences au sens large. Il y a bien sûr la plus évidente : la violence physique. Ce sont le plus souvent les garçons qui sont violents physiquement avec les filles. La violence physique est celle qui touche le moins les jeunes. Pour beaucoup de jeunes, la violence dans le couple se limite aux coups et à la maltraitance physique. Et même 1 jeune sur 4 trouve cette violence légitime car « elle naît de l’amour et est donc une preuve d’amour. » Il y a aussi la violence verbale et la violence psychologique. C’est celle qui touche le plus les jeunes interrogés dans l’enquête. Elles sont nombreuses : interdire à son amoureux (-euse) de fréquenter d’autres garçons ou filles, surveiller les messages reçus, ne pas respecter l’autre, … Pour lutter contre les idées reçues sur la violence dans les couples, pour éviter que cette violence ne devienne banale, la Communauté française lance une nouvelle campagne « Aime sans violence. » Il y a une brochure, une chanson et un clip du chanteur de rap AKRO (du groupe belge Starflam). Un concours de films est aussi lancé. La Communauté française invite tous les jeunes de 12 à 21 ans à y participer. Des scénarios liés aux violences amoureuses sont proposés. Les jeunes peuvent les suivre à la lettre, les adapter ou s’en inspirer. Le film doit être réalisé avec des appareils de communication mobile non professionnels : téléphone, appareil photo numérique,… Le film de maximum 4 minutes doit être envoyé avant le 21 avril.

Toutes les informations sur
http://www.aimesansviolence.be/


Lien vers le clip et la chanson d’AKRO téléchargeable en MP3 :

Lire aussi sur notre site :
La violence nuit gravement à l’amour


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Madyson

    Le 10 novembre 2009 à 17:34

    cette activiter ma vraiment toucher et je trouvait sa vraiment biien :p

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de