Le 9 mai, c’est la fête de l’Europe


 Articles
Le 5 mai 2008 | |  1 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Le 9 mai 1950, le ministre des Affaires étrangères de la France, Robert Schumann, fait une déclaration historique. Cette déclaration marque les débuts de l’Europe moderne. Robert Schuman propose de mettre en commun les productions de charbon et d’acier de la France et de l’Allemagne. Cinq ans après la fin de la 2e guerre mondiale, c’est un message de paix et de reconstruction dans une Europe ravagée par la guerre. Un an plus tard, la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) est créée. La CECA réunit 6 pays européens. Elle sera le modèle de la Communauté économique européenne de 1957. Depuis 1985, les Etats de l’Union européenne ont choisi le 9 mai comme la Journée de l’Europe. A cette occasion, de nombreuses activités sont organisées dans tous les pays de l’Union. 

A Bruxelles, par exemple, le groupe de cinémas UGC présente un film de chaque pays membre de l’Union européenne. Soit 27 films au total. A Bruxelles, les projections auront lieu au cinéma UGC de la Toison d’Or et de De Brouckère.Et un hommage hommage geste de respect particulier est rendu au cinéma allemand.

Les films sont aussi projetés dans d’autres grandes villes européennes. Cette manifestation est placée dans le cadre de l’Année européenne du dialogue interculturel de la Commission européenne. Elle se fait en partenariat avec la radio France Culture.

Pour plus d’informations 
sur la fête de l’Europe :
http://www.feteleurope.fr/
sur les films projetés :
http://www.eurocine27.eu/fr/

 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Vos commentaires

  • Marco

    Le 7 mai 2008 à 10:07

    L’Europe à 27, c’est vraiment n’importe quoi... Aujourd’hui, des firmes de transport belges connues se mettent à travailler à la soumission. C’est donc le moins cher qui emporte le marché. Avec la libre circulation des biens et des personnes dans l’Union, un transporteur belge n’a aucune chance face par exemple à un transporteur polonais. Ils travaillent encore pour une croûte de pain. C’est la même chose dans le bâtiment. D’accord pour se fédérer, c’est bon pour la paix, mais il fallait au minimum prévoir des mesures d’accompagnement, le temps d’éviter ce genre de situation. Sinon, le pouvoir d’achat file vers le bas... Et tout le monde va en vouloir à l’étranger, au Polonais, à l’Européen d’ailleurs...
    C’est comme ça que le racisme et l’extrême droite progressent

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de