Le pouvoir d’achat, encore le pouvoir d’achat et toujours le pouvoir d’achat


 Articles
Le 9 juin 2008 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Pas un jour sans une action ou une manifestation : pêcheurs, routiers, agriculteurs, éleveurs, producteurs de lait, travailleurs, chômeurs, pensionnés, manifestent. Cette semaine, en Belgique, ce sont les syndicats qui manifestent au nord et au sud du pays. En front commun. Le syndicat libéral (la CGSLB CGSLB Confédération Générale des Syndicats libéraux de Belgique, plutôt libéral mais moins politique que les 2 autres syndicats. Sa couleur : le bleu. ), le syndicat à tendance chrétienne (la CSC CSC Confédération des Syndicats Chrétiens, plutôt chrétien. Sa couleur : le vert. ) et le syndicat à tendance socialiste (la FGTB FGTB Abréviation de Fédération Générale des Travailleurs de Belgique. Sa couleur : le rouge. ) sont d’accord : le gouvernement doit agir pour remonter le pouvoir d’achat de la population. Les actions et les manifestations se font par province. Lundi, c’était Anvers et Liège. Mardi, la Flandre orientale et le Hainaut. Mercredi, la Flandre occidentale, le Limbourg, Namur et la province du Luxembourg. Enfin jeudi, c’est Bruxelles avec le Brabant wallon et le Brabant flamand.

En Belgique, comme ailleurs, les prix des denrées alimentaires, de l’électricité, du gaz, du mazout de chauffage et de l’essence ne cessent d’augmenter. Et, disent les syndicats, le gouvernement n’apporte pas de solutions réelles à la baisse du pouvoir d’achat. Pire, ajoutent les syndicats : « les politiciens ont gaspillé près d’un an en vaines palabres communautaires ». Par « politiciens », lisez : les femmes et les hommes politiques qui nous dirigent. Et par « vaines palabres communautaires », les discussions inutiles sur l’avenir du pays qui opposent les dirigeants politiques flamands et francophones. Enfin, concluent les syndicats dans leur appel à manifester : « les politiciens ont par contre accordé une baisse d’impôts aux entreprises, qui n’en ont pas besoin. C’est de l’argent perdu pour les équipements collectifs et la sécurité sociale ! Une autre politique s’impose. Les travailleurs perdent patience face aux employeurs et au gouvernement. » Et c’est pour montrer que les travailleurs perdent patience que les syndicats appellent à manifester sous le slogan slogan phrase courte et frappante pour défendre une idée, une opinion.  : « Renforcer le pouvoir d’achat et la solidarité ».

Les revendications des syndicats pour cette semaine d’action

Relever les salaires
Ne pas remettre l‘index index Abréviation pour "indexation", c’est-à-dire une augmentation automatique de 2% des salaires et des allocations sociales quand les prix des marchandises et des services augmentent. en cause
Relever le salaire minimum de 25€ comme convenu
Décider des salaires minima égaux pour les jeunes
Mieux rembourser tous les frais de déplacements vers le lieu de travail
Prévoir à l’automne des négociations négociations discussions pour arriver à un accord libres pour augmenter les salaires minima
Négocier de meilleurs accords pour le secteur public et l’enseignement
Eliminer l’écart salarial hommes-femmes

Maintenir et renforcer la solidarité
Lier toutes les allocations au bien-être pour
Décider un 13e mois d’allocations sociales
Donner des moyens supplémentaires pour la sécurité sociale
Maintenir la sécurité sociale, le droit du travail et les conventions collectives au niveau fédéral

Rendre la fiscalité équitable

Augmenter le pouvoir d’achat et notamment
Réduire les impôts pour les bas et moyens revenus
Imposer une de TVA de 6% au lieu de 21% sur le gaz et l’électricité et réduire la TVA sur le mazout de chauffage
Réduire les impôts intégrés dans le salaire (diminuer le précompte professionnel)
Ne pas imposer différemment les chômeurs mariés

Augmenter les recettes et notamment
Lutter plus activement contre la fraude fiscale
Réduire les abus liés aux intérêts notionnels
Imposer aux fournisseurs d’énergie, une cotisation liée à leurs superbénéfices
Taxer plus justement les revenus du capital capital ensemble des moyens financiers des entreprises et des actionnaires et de la fortune

Arrêter les hausses de prix injustifiables
Contrôler les prix en particulier pour les produits de première nécessité
Freiner les hausses de prix du gaz et de l’électricité : mieux contrôler, réduire les superbénéfices
Garantir plus de places dans des garderies de qualité à des prix abordables
Modérer les loyers, augmenter le nombre de logements sociaux


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Pour vous, défendre les droits humains aujourd’hui, c’est

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de