Un peu de surréalisme dans la crise belge


 Articles
Le 14 février 2011 | |  4 messages


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

En Belgique, la crise institutionnelle dure et les citoyens s’en inquiètent. Certains ont manifesté. Des artistes belges ont choisi de s’en amuser. L’un d’eux propose une solution originale et tout à fait fantaisiste pour sortir notre pays de sa situation actuelle…

Patrick Marchal est un artiste bruxellois originaire de Courtrai. Il est photographe d’art et artiste multimédia. Depuis 2007, il a créé une galerie d’art dans les "Galeries du Roi" à Bruxelles. Il a voyagé un peu partout dans le monde et a vécu quelques années à New York. A la crise belge, il propose une solution qui ne manque pas d’humour. Une solution tout à fait fantaisiste et digne de la Belgique, patrie des surréalistes.

Patrick Marchal propose d’élargir Bruxelles. Mais pas seulement aux communes de la périphérie ; à toute la Belgique.

Bruxelles, la solution pour la Belgique et pour l’Europe

Dans le scénario de Patrick Marchal, la Belgique deviendrait donc une seule région : la région de Bruxelles, capitale de l’Europe. L’Union européenne aurait donc une capitale digne de ce nom. La Belgique est comparable, en nombre d’habitants, à une ville comme New York. Et comme New York, notre Bruxelles-Belgique aurait ses quartiers : Knokke serait notre Coney Island, les Ardennes notre Central Park et Charleroi, notre Bronx… Un métro bilingue relierait bien entendu toutes les villes.

« Bruxelles, Une capitale avec son port international ET ses plages ET ses forêts d’épineux ET ses jardins .... Facilités pour tous les Belges : Bruxelles est la solution et non le problème ! Bruxelles ne peut devenir une monnaie d’échange mais doit rester un modèle d’échange : interculturel et multilingue. A l’heure des replis communautaires, à chacun de faire son MICHEMIN et d’envisager Bruxelles comme une capitale possible : celle d’une Europe misant sur la pluralité des identités. "

La carte MICHEMIN de la Belgique selon Patrick Marchal

Cette solution au problème belge, François de Coninck, éditeur, artiste et écrivain l’a éditée au format de la carte MICHELIN, de même que le plan du futur métro reliant Ostende et Liège, Anvers et Philippeville, Ostende et Eupen, etc. La carte MICHEMIN tire son nom et son apparence des célèbres cartes Michelin. Cette carte s’appelle MICHEMIN parce que le chemin est souvent long entre Flamands et les Wallons. Et que la solution est peut-être à mi-chemin…

François de Coninck, l’éditeur, est lui aussi bruxellois francophone. Il est né au Congo, à l’époque où ce pays était une colonie belge. Et il vit depuis 10 ans à Anvers. Comme il l’écrit lui-même sur son site internet : « Né le 14 avril 1969 à Kinshasa, sur les bords du Congo, François de Coninck vit aujourd’hui à Anvers, sur les bords de l’Escaut, et travaille un peu partout, sur les bords du langage. » L’histoire de la vie de François de Coninck est donc, comme celle de Patrick Marchal, une histoire bien belge …
Et si Patrick Marchal et François de Coninck veulent faire sourire, ils veulent aussi nous amener à réfléchir. Et ils ramènent la crise de Belgique à ses proportions en rappelant la taille de notre pays et de ses problèmes par rapport au reste du vaste monde…

Lydia Magnoni

http://www.patrickmarchalgallery.com/artistes
/patrick_marchal/pm.html#onglets_stag

Carte disponible à Bruxelles chez Bozar shop, Tropismes, Cook & Book, Passa Porta, Quartiers-latins, Plaizier et Art Shop City II

éditions klet & ko uitgeverij
Groenstraat 51
B-2140 Borgerhout Belgique
tel & fax +32 (0)3 295 63 42 
mobile +32 (0)474 97 31 36
www.kletandko.be
contact@kletandko.be


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Dans la même rubrique

Visages, villages et beau langage
Visages, villages et beau langage
Le 13 juillet 2017
Une vieille cinéaste punk qui perd la vue et un jeune photographe aux lunettes noires vont à la...
La France divisée
La France divisée
Le 19 mai 2017
Après un processus électoral qui a duré des mois, la France a un nouveau Président : Emmanuel...
Changement d’air... Changement d’ère
Changement d’air... Changement d’ère
Le 19 mai 2017
Emmanuel Macron est le nouveau président de la République française. A 39 ans, il est le plus...
Un feu d’artifice pour un nouveau site
Un feu d’artifice pour un nouveau site
Le 21 juillet 2017
Ce feu d’artifice pour fêter le nouveau site de L’Essentiel, en ligne depuis le 21 juillet. Un...

Vos commentaires

  • François Jeanjean

    Le 13 août 2011 à 08:53

    Enfin un peu de créativité dans ce pays.
    Excellente proposition !

    Définitivement à transmettre au G1000.org !

    Répondre à ce message

  • jose lopez

    Le 23 juillet 2011 à 19:08

    pourquoipas waterloo capitale de l ’europe , lolo,
    ca un nom neerlandais et c est en wallonie a coté de bxl tous monde connais waterloo ;

    Répondre à ce message

  • Maurice Stencel

    Le 23 juillet 2011 à 18:02

    Si vous voulez de l’imagination, si vous voulez des idées larges, votez pour moi.

    Répondre à ce message

  • Swalens Charlotte

    Le 23 juillet 2011 à 04:48

    Enfin, un peu d’imagination et des idées larges !Ce qui manque aux politicards
    de ce si petit pays !!

    Répondre à ce message

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Dans les pays d’Europe, on accueille trop de réfugiés ?

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2017 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.

Avec le soutien de