jeudi 25 juillet 2024

L’ESSENTIEL L’information simple comme bonjour

Elections, barre à droite et division Nord/Sud

Les Belges ont voté le 9 juin pour les députés européens, pour les députés de l’Etat fédéral et pour les députés de leur Région. Ce sont les partis de droite qui sont les gagnants de ces élections. Ce vote à droite est une tendance dans les autres pays d’Europe, mais il y a autre chose. En Belgique, les partis d’une même famille politique font des résultats très différents du côté néerlandophone et du côté francophone. C’est une division, une de plus entre néerlandophones et francophones.

Le 9 juin, il y a eu des élections pour le parlement européen dans 27 pays de l’Union européenne. En Belgique, il y a eu en plus des élections pour le parlement régional et le parlement fédéral. Ce sont les résultats de ces 2 élections qui ont surtout retenu l’attention. Les résultats montrent que la Belgique suit la tendance générale dans les autres pays européens : les partis de droite et même d’extrême droite sont plutôt les gagnants des élections. Les résultats montrent aussi que la Belgique est bien un pays particulier : les partis d’une même famille politique peuvent gagner en Flandre et perdre en Wallonie.

Lire aussi La gauche et la droite en politique

En Flandre, la droite dure et l’extrême droite

En Région flamande, la NVA reste le 1er parti. La NVA est un parti très à droite.

Le Vlaams Belang reste le 2e parti. Le Vlaams Belang est un parti d’extrême droite. Tous les sondages donnaient même le Vlaams Belang comme le grand gagnant des élections en Flandre. Il reste le 2e parti, mais il n’a jamais eu autant de voix. C’est donc quand même une victoire.

L’Open VLD, parti de droite classique, perd beaucoup de voix.

Le CD&V, parti de centre droit, mais plus à droite qu’au centre, est perdant.

Groen, parti écologiste flamand et classé à gauche, perd aussi des voix.

Les gagnants et les perdants au parlement flamand

Source ministère de l’Intérieur et mise en page RTBF

En Wallonie, la droite

En Région wallonne, le MR devient le 1er parti. Le MR est un parti de droite. Selon les observateurs de la vie politique, c’est même un parti de plus en plus à droite.

Le parti Les Engagés devient le 3e parti de Wallonie. Les Engagés est un parti de centre droit et même presque de droite. Les sondages les donnaient plutôt comme perdants dans ces élections.

Le PS recule un peu en Wallonie. Le PS est un parti de gauche. Il a été longtemps le 1er parti de Wallonie, il devient le 2e parti après le MR.

Le PTB recule aussi un peu. Le PTB est un parti dit de la gauche radicale.

Ecolo perd beaucoup de voix. Ecolo est le parti écologiste, il est classé à gauche.

Les gagnants et les perdants au parlement wallon

Source ministère de l’Intérieur et mise en page RTBF

A Bruxelles, un peu de gauche quand même

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, le MR est devenu le 1er parti.

Le PS qui était le 1er parti devient le 2e.

Le PTB gagne des voix et devient le 3e parti.

Ecolo perd des voix.

Les Engagés progressent un peu.

Défi, parti de centre droit présent surtout à Bruxelles, perd beaucoup de voix.

Dans la Région de Bruxelles-Capitale, on peut dire que la gauche gagne un peu de voix si on additionne les résultats des 3 partis de gauche : PTB-PS-Ecolo.

Les gagnants et les perdants au parlement de Bruxelles-Capitale

Source ministère de l’Intérieur et mise en page RTBF

Division Nord-Sud

Ces élections montrent aussi des réalités politiques très différentes entre partis flamands et partis francophones. En Belgique, on peut dire qu’il y a dans l’histoire 3 grandes familles politiques traditionnelles: les sociaux-chrétiens, les socialistes et les libéraux.

Cela fait longtemps que ces familles sont divisées en parti francophone et parti néerlandophone. Ces partis n’ont pas toujours le même programme même s’ils sont d’une même famille politique.  Mais les résultats des dernières élections montrent vraiment une division entre le nord et le sud du pays, donc entre Flamands et francophones.

Les Engagés, nouveau parti qui vient de la famille sociale-chrétienne, fait de bons résultats en Wallonie et à Bruxelles. Par contre, le CD&V, de la même famille sociale-chrétienne, perd des voix.

Les socialistes francophones (PS) reculent. Par contre, les socialistes flamands (le parti Vooruit) gagnent des voix.

Les libéraux francophones (MR) sont les grands gagnants en Wallonie et à Bruxelles. Par contre, les libéraux flamands (le parti Open VLD) sont les grands perdants en Flandre.

Il y a une autre famille politique, un peu plus récente, les écologistes. Ils perdent beaucoup de voix côté francophone (Ecolo) et beaucoup de voix du côté néerlandophone (Groen).

Il y a encore une famille politique qui a pris de l’importance ces dernières années. La famille que l’on appelle de la gauche radicale. C’est le PTB côté francophone, il perd des voix en Wallonie, mais il gagne des voix à Bruxelles. C’est le PVDA côté néerlandophone, il gagne des voix en Flandre. Le PTB et le PVDA ont des noms différents côté francophone et côté néerlandophone mais ils forment un seul parti.

Les gagnants et les perdants au parlement fédéral (pourcentage ramené pour l’ensemble du pays, c’est pour cela que les chiffres sont moins élevés: les partis flamands ne se présentent pas ou presque pas côté francophone et les partis francophones ne se présentent pas côté flamand).

Source ministère de l’Intérieur et mise en page RTBF

Et l’Europe là-dedans ?

N’oublions quand même pas les élections au Parlement européen, même si ce n’est pas ce qui retient l’attention en Belgique. Il y a 22 places de députés européens belges sur les 720 députés des 27 pays de l’Union européenne. Sur les 22 places, 8 sont réservées aux francophones, 13 aux néerlandophones et 1 aux germanophones. Comme il y a très peu de députés, les résultats changent peu même si un parti perd ou gagne beaucoup de voix.  

Les gagnants et les perdants au parlement européen

Source ministère de l’Intérieur et mise en page RTBF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos

Par son existence même, le site de l’Essentiel mène des actions pour encourager la lisibilité des textes écrits. Les articles du site www. journal-essentiel.be sont écrits dans un langage accessible à tous, quelque soit son niveau de lecture de départ. Et les mots incontournables sont expliqués dans un glossaire qui accompagne l’article. Mais le site s’inscrit aussi dans un combat plus large.

Articles récents
image
Belgique, le bon sens des alliances?
Alamy Live News
Les droits des femmes, le bla, bla, bla de Bardella
image-4
Elections, 2 petits tours et puis s'en vont?
Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c’est gratuit et utile !

Nous suivre