Manifestation nationale


 Articles
Le 17 décembre 2007 |


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Samedi, à Bruxelles, entre 20 000 et 25 000 personnes ont manifesté à l’appel des 3 grands syndicats de Belgique. Les rouges de la FGTB FGTB Abréviation de Fédération Générale des Travailleurs de Belgique. Sa couleur : le rouge. , les verts de la CSC CSC Confédération des Syndicats Chrétiens, plutôt chrétien. Sa couleur : le vert. et les bleus de la CGSLB CGSLB Confédération Générale des Syndicats libéraux de Belgique, plutôt libéral mais moins politique que les 2 autres syndicats. Sa couleur : le bleu. .

La manifestation a donc eu un certain succès. Pourtant, ce n’était pas très facile d’aller à Bruxelles. Le syndicat indépendant des conducteurs de train avait appelé à la grève pour des augmentations de salaire. Le trafic était donc perturbé. Cela n’a pas découragé les délégués syndicaux et les militants. Il faut dire que les mots d’ordre de la manifestation étaient simples, évidents et nécessaires en cette période de crise politique. Les syndicats manifestaient pour : une sécurité sociale fédérale forte, une augmentation du pouvoir d’achat et une fiscalité plus juste.

Pour une sécurité sociale fédérale forte 
La sécurité sociale est un mécanisme de redistribution. Elle est financée en grande partie par les cotisations sur les salaires. C’est donc un salaire mais qui ne va pas directement dans la poche du travailleur. C’est un salaire indirect qui sert à payer les soins de santé, les allocations de chômage, les pensions, de toutes et tous. Depuis la fin de la 2e guerre mondiale, la sécurité sociale est généralisée. Elle protège les habitants du pays contre les risques sociaux. Tous les habitants du pays qu’ils vivent en Flandre, en Wallonie ou à Bruxelles. C’est pour cela qu’elle est fédérale. Depuis quelques années, on parle de plus en plus de la régionalisation de la sécurité sociale. Dans certains secteurs, les cotisations flamandes ne seraient donc redistribuées qu’aux Flamands, les cotisations wallonnes aux Wallons. Pour les syndicats, cette régionalisation est contraire à la solidarité qui est à la base de la sécurité sociale.

Pour une augmentation du pouvoir d’achat 
Les prix de l’énergie et de certains aliments augmentent. Cela crée une baisse de pouvoir d’achat. Les syndicats proposent donc des mesures immédiates. Par exemple, permettre aux personnes qui ont un revenu de maximum 20 000 euros par an de bénéficier du Fonds social mazout. Ou encore, de donner un chèque-chauffage (comme en 2005) payé avec les bénéfices énormes des entreprises pétrolières et de la multinationale Electrabel-Suez.

Pour une fiscalité plus juste
L’Etat pourrait aussi baisser la taxe TVA sur l’électricité, le mazout et le gaz. Cette taxe payée par le consommateur est de 21% comme pour les produits de luxe. Les syndicats proposent aussi un crédit d’impôt pour les faibles et moyens revenus. Le salaire minimum brut est de 1 341 euros par mois. La FGTB, par exemple, propose une diminution d’impôt pour les salaires allant de 80% à 250% du salaire minimum. C’est-à-dire pour des salaires allant de 1 073 euros bruts à 3 552 euros bruts par mois. Les diminutions d’impôt iraient de 40 à 83 euros par mois.

Après manif manif abréviation de manifestation
Après la manifestation, les syndicats ont rencontré le toujours Premier ministre Guy Verhofstadt. Apparemment, Guy Verhofstadt est d’accord pour une amélioration des bas salaires et des allocations sociales. Les syndicats et les patrons se sont rencontrés ce lundi après-midi pour en discuter.

Lire aussi Coup de froid pour les ménages
 


Version imprimable de cet article Version imprimable Réagir

Un message ?


Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sondage


Le 14 octobre, ce sont les élections communales. Pour vous, les élections, c’est :

Clôture du précédent sondage "Vous pensez que Mai 68", pour voir l'analyse cliquez ici

Newsletter

Restez informé, inscrivez-vous à notre newsletter, c'est gratuit et utile !

Facebook

L'Essentiel

Editeur responsable

19, Avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique
Joëlle Van Gasse
19, avenue des Alliés
6000 Charleroi
Belgique

Rédactrice en chef : Lydia Magnoni
Secrétaire de rédaction : Thierry Verhoeven
L'ESSENTIEL L'information simple comme bonjour
Les photos et illustrations sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs © Tous droits réservés.
Journalessentiel 2018 .
Squelette et Graphisme par Banlieues asbl

L'Essentiel est une production de la FUNOC.


L'Essentiel est réalisé avec l'appui du SAJ, dans le respect des droits d'auteur.


Avec le soutien de